Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MOUCHE

Insecte diptère possédant un corps trapu, des yeux composés volumineux et de courtes antennes.

Classe : Hexapodes ; ordre : Diptères ; sous-ordre : Brachycères ; section : Cyclorhaphes

Calliphora : vue latérale

Calliphora : vue latérale

Les mouches, comme tous les insectes appartenant à l'ordre des Diptères, possèdent une seule paire d'ailes membraneuses, la seconde étant transformée en balanciers pour permettre l'équilibrage en vol. Elles sont pourvues de courtes antennes composées de 3 articles dont le dernier porte une longue soie, l'arista. Leurs pièces buccales sont de type suceur-lécheur, mais certaines espèces ont un rostre piqueur. Elles se distinguent des autres Brachycères, comme les taons, par l'existence d'un puparium, enveloppe dure en forme de tonnelet qui emprisonne la nymphe, ou pupe. Après métamorphose, encore appelée ici pupaison, l'adulte émerge du puparium par une fente circulaire, ce qui est caractéristique des Cyclorhaphes ou mouches « vraies ». C'est un groupe particulièrement vaste, qui présente une grande diversité de formes et de mœurs.

Mouche domestique

Mouche domestique

La principale famille, celle des Muscidés, est composée de 4 000 espèces, dont 450 vivent en Europe. Son représentant le plus connu est la mouche domestique, Musca domestica, qui a suivi l'homme dans toutes les régions du globe. Grisâtre avec des rayures noires sur le thorax et deux taches jaunes sur l'abdomen, elle mesure de 6 à 8 millimètres. Elle présente de nombreuses générations annuelles, avec un cycle de 2 à 4 semaines. La femelle peut pondre jusqu'à 600 œufs, déposés dans des matières en décomposition, qui donneront les asticots, larves acéphales et apodes. Après trois stades larvaires successifs, la pupaison s'effectue dans un endroit sec et dure de 3 à 5 jours. Les adultes ont une durée de vie de 25 à 52 jours. La fannie, Fannia canicularis, ressemble beaucoup à la mouche domestique, mais elle est plus petite : de 4 à 6 millimètres. Toutes ces mouches transmettent des germes pathogènes (le choléra, la thyphoïde...) en se déplaçant sur les excréments puis sur les aliments qu'elles contaminent. C'est le cas également des mouches « à viande », de grande taille (de 8 à 16 mm) appartenant à la famille des Calliphoridés, comme la mouche bleue Calliphora erythrocephala, la mouche verte Lucilia sericata, ou la mouche noire Sarcophaga carnaria.

La famille des Muscidés comprend aussi des espèces très agressives . Par exemple, la mouche charbonneuse, Stomoxys calcitrans, encore appelée couramment stomoxe, pique l'homme et les animaux ; fait rare chez les diptères, les deux sexes sont hématophages.

D'autres mouches se nourrissant également uniquement de sang appartiennent à la famille des Glossinidés. Celle-ci regroupe une vingtaine d'espèces du genre Glossina, essentiellement africaines. La mouche tsé-tsé (Glossina palpalis) est une glossine tristement célèbre en tant que vecteur de la maladie du sommeil, maladie parasitaire (trypanosomiase) qui sévit en Afrique.

Certaines larves de mouches, pour se développer, deviennent des parasites d'un hôte spécifique. Celles-ci sont responsables de maladies appelées myiases. C'est le cas d'espèces appartenant à la famille des Œstridés comme l'œstre (ou estre) du mouton (Œstrus ouis) – dont les larves se développent dans les sinus de cet animal – ou comme les hypodermes tels que Hypoderma bovis – dont les larves (varrons) parasitent les bovins. C'est aussi le cas de la lucilie bouchère (Cochliomyia hominivorax) responsable de myiases mortelles chez le bétail, et qui a été éradiquée aux États-Unis grâce à l'utilisation de mâles stériles.

Les Hippoboscidés sont des parasites externes d'animaux (ectoparasites) ; leur morphologie est très altérée (absence d'ailes, corps aplati).

D'autres mouches sont en revanche des auxiliaires[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Calliphora : vue latérale

Calliphora : vue latérale

Mouche domestique

Mouche domestique

Autres références

  • DIPTÈRES

    • Écrit par Robert GAUMONT
    • 6 261 mots
    • 9 médias

    Comme leur nom l'indique, les Diptères (mouches, moustiques, etc.) sont des Insectes qui ne possèdent qu'une seule paire d'ailes fonctionnelles ; les ailes postérieures sont transformées en « balanciers » à rôle sensoriel et leur régression entraîne des modifications du thorax, lequel est presque...

  • DROSOPHILE

    • Écrit par Martine MAÏBECHE
    • 591 mots
    • 2 médias

    Petite mouche, de 2 à 3 millimètres de longueur, que l'on rencontre sur les fruits en décomposition et qui est très utilisée dans les laboratoires pour les recherches en génétique.

    Classe : Hexapodes ; ordre : Diptères ; sous-ordre : Brachycères ; famille :Drosophilidés

    L'espèce...

  • FILARIOSES

    • Écrit par Robert DURIEZ
    • 1 324 mots
    • 1 média
    Latransmission d'Onchocerca volvulus est assurée par de toutes petites mouches de couleur sombre : les simulies. La femelle absorbe les microfilaires en piquant les malades ; au bout de plusieurs jours, les larves infestantes atteignent la trompe de l'insecte et pénètrent chez l'homme à l'occasion...
  • HUMAINS ET NON-HUMAINS (anthropologie)

    • Écrit par Frédéric KECK
    • 2 238 mots
    ...grande inventivité dans la méthode ethnographique. Sophie Houdart (2008) a étudié les controverses, en France et au Japon, qu’a suscitées l’observation de mouches drosophiles dans des laboratoires, leur comportement ayant pu être qualifié ou non d’homosexuel. Autour de la possibilité d’un tel hybride, on...
  • Afficher les 8 références

Voir aussi