MONTRÉAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Modernisation de Montréal

À partir du début du xxe siècle, la ville est dirigée par des maires populistes canadiens-français, jusqu’au règne du plus connu d’entre eux, Jean Drapeau (de 1954 à 1957, puis de 1960 à 1986). Sous son administration, Montréal veut devenir une ville moderne et ouverte sur le monde, à l’occasion de l’Exposition universelle de 1967 et des jeux Olympiques de 1976, dont il reste un monument phare, le Stade olympique. Sa vision de l’urbanisme moderne repose en partie sur la rénovation à marche forcée de plusieurs quartiers centraux. Drapeau fait construire une autoroute dont le tracé initial implique la destruction d’une partie du Vieux-Montréal, ce qui est finalement évité grâce à l’intervention de l’architecte et urbaniste Blanche Lemco van Ginkel (coresponsable du design de l’Expo67), qui propose le tracé actuel, plus au nord. Le nouveau centre-ville se bâtit également dans le sillage de la construction, en 1958-1962, de la place Ville-Marie, édifice cruciforme de 45 étages, et du métro à partir de 1966, que vient compléter la plus grande ville intérieure au monde, soit plus de 33 kilomètres de galeries marchandes souterraines reliant les stations de métro et les principaux édifices de l’hypercentre. Mais le régime autoritaire du maire a aussi pour effet de stimuler les comités de citoyens dans les années 1970, soucieux de conserver le patrimoine et la vie de quartier.

Montréal

Photographie : Montréal

Le centre-ville de Montréal depuis le belvédère Kondiaronk, situé dans le parc du Mont-Royal (Québec, Canada). 

Crédits : Damaris Rose

Afficher

Du déclassement à la reconversion économique

Dans les années 1960 et 1970, Montréal perd sa place de principal centre financier du Canada et son rang de métropole la plus populeuse. L’élection à l’Assemblée nationale du Québec, en 1976, d’un parti souverainiste, le Parti québécois, entraîne le déménagement de grandes institutions financières à Toronto et l’exode de nombreux anglophones. L’économie montréalaise a toutefois bénéficié du développement des institutions desservant les francophones dans les secteurs financier, de l’éducation supérieure (le nouveau campus de l’université de Montréal sur les flancs du mont Royal et l’université du Québec à Montréal), de la santé et des services sociaux, pendant qu’une expansion des services à la consommation des ménages (centres commerciaux, restaurants) accompagne la croissance des classes moyennes et leur installation en banlieue. Le secteur manufacturier de la ville-centre se rétrécit dès les années 1980. Les changements technologiques incitent à des relocalisations en périphérie et, sous la pression de la mondialisation, la quasi-totalité des emplois de production de l’un des piliers de l’économie montréalaise, le textile et le vêtement, disparaît peu à peu. Les vieux quartiers se désindustrialisent et se dépeuplent au profit de la banlieue. Or, dans les années 1990, Montréal amorce une reconversion vers une nouvelle économie diversifiée. Celle-ci repose sur une promotion hors des frontières centrée sur la qualité de vie, la présence d’une main-d’œuvre très qualifiée issue des universités et de collèges spécialisés, et parfois des incitations fiscales, atouts renforcés par des regroupements d’affaires et d’organismes municipaux soutenus par l’État québécois. Ainsi, un organisme public-privé, Montréal International, est créé en 1996 pour favoriser les investissements étrangers, l’installation d’organismes internationaux et le recrutement de personnel hautement qualifié et d’étudiants de tous pays. Cette stratégie permet de renforcer plusieurs secteurs de haute technologie comprenant une importante composante recherche-développement, déjà présents à Montréal, comme l’aérospatiale, l’industrie pharmaceutique et les biotechnologies. À la fin des années 2010, la métropole est le cinquième centre mondial de production de jeux vidéo, un leader dans les domaines des effets spéciaux visuels et de l’intelligence artificielle. Plusieurs entreprises spécialisées dans les industries numériques se sont installées dans de vieux quartiers manufacturiers, dont la multinationale française Ubisoft qui occupe d’anciennes usines de textile. En outre, Montréal se classe troisième en Amérique du Nord pour la présence d’organisations internationales. Dans le secteur culturel et artistique, le Cirque du Soleil et le Festival Juste pour rire ont un rayonnement mondial. Par ailleurs, les installations portuaires qui étaient en perte de vitesse depuis l’ouverture de la Voie maritime du Saint-Laurent (1959) sont modernisées, notammen [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Canada : carte générale

Canada : carte générale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Montréal

Montréal
Crédits : Damaris Rose

photographie

Un paysage linguistique contrasté dans la métropole montréalaise

Un paysage linguistique contrasté dans la métropole montréalaise
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeure titulaire, Institut national de la recherche scientifique, Centre Urbanisation, culture, société, Montréal, Québec (Canada)
  • : professeure honoraire, Institut national de la recherche scientifique, Centre urbanisation, culture et société, Montréal, Québec (Canada)

Classification

Autres références

«  MONTRÉAL  » est également traité dans :

CANADA - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Michel BRUNET, 
  • Alain NOËL
  •  • 19 334 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'unification nécessaire »  : […] La prospérité de la vallée du Saint-Laurent exigeait l'unification des deux colonies. Les fourrures ne représentaient plus qu'une fraction des exportations. Pour répondre aux besoins de la métropole et d'une population accrue, l'industrie du bois se développa rapidement après 1800 . Les exportations de produits agricoles augmentèrent. La construction de routes carrossables et de canaux contribua a […] Lire la suite

CANADA, économie

  • Écrit par 
  • Serge COULOMBE
  •  • 7 907 mots

Dans le chapitre « Les grands centres »  : […] L’agglomération urbaine de Toronto est la mégalopole du Canada. Elle comptait près de 6 millions d’habitants en 2016. La région du Grand Toronto dépasse 9 millions d’habitants, soit 25 p. 100 de la population canadienne. C’est une ville cosmopolite dont plus d’un habitant sur deux en 2018 est né à l’extérieur du pays. Toronto, premier centre financier et commercial du Canada, abrite le siège d’imp […] Lire la suite

CANADA - Espace et société

  • Écrit par 
  • Anne GILBERT
  •  • 12 629 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Villes et métropoles »  : […] Au milieu du xix e  siècle, à l’aube de la Confédération, le Canada compte dix villes de plus de 10 000 habitants : Montréal, Québec, Toronto, Saint Jean (Nouveau-Brunswick), Halifax, St. John’s, Hamilton, Ottawa, Kingston et London. Chacune accueille son lot d’activités de fabrication, agit comme pôle commercial et exerce son influence sur son arrière-pays. Parmi elles, Montréal se démarque déjà […] Lire la suite

CARTIER JACQUES (1491-1557)

  • Écrit par 
  • André VACHON
  •  • 1 504 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Deuxième voyage : jusqu'à Hochelaga (Montréal) »  : […] Pour preuves de la réalité de leurs découvertes, les explorateurs avaient accoutumé de ramener en Europe quelques indigènes dont ils s'étaient emparés dans les terres neuves. À Gaspé, en 1534, Cartier avait sacrifié à l'usage. Ses deux Indiens apprirent un peu de français et révélèrent l'existence, vers l'ouest, d'un royaume fabuleusement riche, que Cartier prit pour le Cathay. En 1535, le Malouin […] Lire la suite

FESTIVALS

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BRÈQUE, 
  • Matthieu CHÉREAU, 
  • Jean CHOLLET, 
  • Philippe DULAC, 
  • Christian MERLIN, 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  • , Universalis
  •  • 17 247 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Le Festival de théâtre des Amériques »  : […] Au début des années 1980 apparaît au Québec la nécessité d'ouvrir les frontières des expressions théâtrales en provoquant rencontres et confrontations avec les créations d'artistes étrangers. Naît ainsi le projet de mener à bien un événement théâtral international qui verra le jour en 1985 avec la première édition du Festival de théâtre des Amériques à Montréal, cofondé et dirigé depuis cette dat […] Lire la suite

LAURENTIENNE RÉGION

  • Écrit par 
  • Marcel BÉLANGER
  •  • 809 mots
  •  • 1 média

L'ensemble de terres basses qui va s'élargissant depuis l'estuaire du Saint-Laurent jusqu'à la plaine de Montréal constitue la région laurentienne. Lieu privilégié de l'établissement français au Nouveau Monde et berceau d'une civilisation rurale, base économique de l'État québécois et prolongement septentrional des concentrations industrielles et urbaines des Grands Lacs et de la Nouvelle-Angleter […] Lire la suite

QUÉBEC

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Henri ROUGIER, 
  • Antony SORON
  •  • 14 458 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les disparités régionales de l'espace québécois »  : […] Le 23 décembre 1987, le gouvernement du Québec a décidé le partage du territoire provincial en dix-sept nouvelles régions administratives, afin de permettre un rééquilibrage. Mais cela ne peut empêcher que les trois régions de Montérégie, Montréal et Québec rassemblent plus de la moitié des habitants et affirment un poids économique qu'il est vain d'espérer contrebalancer. Un rapide survol de ces […] Lire la suite

SAFDIE MOSHE (1938- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 355 mots

Architecte canadien d'origine israélienne, né le 14 juillet 1938 à Haïfa, en Palestine (auj. en Israël). Après des études d'architecture à l'université McGill de Montréal, Moshe Safdie débute sa carrière en 1962 dans l'agence de l'architecte de Philadelphie Louis I. Kahn. Il ouvrira par la suite ses propres agences d'architecture à Montréal, Jérusalem et Boston. Le nom de Moshe Safdie reste assoc […] Lire la suite

SAINT-LAURENT

  • Écrit par 
  • Pierre CAMU, 
  • Universalis
  •  • 3 080 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le développement historique et économique »  : […] En 1535, le navigateur malouin Jacques Cartier découvrit le fleuve et en remonta le cours jusqu'à Montréal lors de son deuxième voyage au Canada. Au début du xvii e  siècle, Samuel de Champlain l'explora à partir de l'Outaouais et découvrit le lac Ontario et la baie Géorgienne. En peu de temps, on s'aventura sur les Grands Lacs, on fonda des forts aux endroits stratégiques, et peu à peu la traite […] Lire la suite

TORONTO

  • Écrit par 
  • Henri ROUGIER
  •  • 1 432 mots
  •  • 2 médias

Forte de 5 113 149 habitants en 2006, la Région métropolitaine de recensement (R.M.R.) de Toronto est, de loin, la plus peuplée du Canada puisque l'agglomération regroupait alors 16 p. 100 de la population du pays. Ces deux données statistiques apparaissent comme le résultat d'une croissance qui ne s'est jamais interrompue depuis le début des années 1960 lorsque la R.M.R. de Toronto comptait déjà […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

3-8 novembre 2021 Canada. Tollé à la suite du discours en anglais du PDG d'Air Canada.

Le 3, le nouveau PDG d’Air Canada Michael Rousseau prononce un discours presque exclusivement en anglais devant la Chambre de commerce de Montréal. La compagnie dont le siège social se trouve dans cette ville est assujettie à la loi sur les langues officielles. La révélation de l’unilinguisme de Michael Rousseau entraînera le dépôt de plus de deux mille plaintes en une semaine auprès du Commissariat aux langues officielles. […] Lire la suite

21 juillet 2021 Canada. Abandon par Montréal du projet GNL Québec.

Montréal estime que ce projet ne contribue pas à la lutte contre la crise climatique en retardant l’utilisation d’énergies moins émettrices de gaz à effet de serre. Le projet induit également des risques pour l’habitat du bélouga, espèce menacée, en raison du passage de méthaniers sur le Saguenay, qui se jette dans le Saint-Laurent. D’un coût de 9 milliards de dollars canadiens – 14 milliards avec le gazoduc –, le projet de GNL Québec représentait le plus important investissement privé de l’histoire du Québec. […] Lire la suite

3-30 juin 2021 Canada. Nouvelles découvertes de sépultures sur des sites de pensionnats autochtones.

Le 11, à la suite des archevêques de Regina (Saskatchewan) et de Vancouver (Colombie-Britannique), l’archevêque de Montréal (Québec), Mgr Christian Lépine, reconnaît la responsabilité de l’Église dans les drames survenus dans les pensionnats autochtones et présente ses excuses aux familles des victimes. Le 14, le gouvernement annonce que les membres des Premières Nations, Inuits et Métis seront autorisés à reprendre, sur leurs pièces d’identité, leurs noms traditionnels qui avaient été modifiés lors de leur passage dans les pensionnats autochtones. […] Lire la suite

2 avril 2021 Canada. Manifestations au Québec contre les violences faites aux femmes.

La ministre québécoise responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, et la maire de Montréal, Valérie Plante, participent à la manifestation.  […] Lire la suite

3-9 février 2021 Canada. Accusation de profilage racial portée contre la police de Montréal.

Le 3, reconnaissant une erreur sur la personne, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) libère l’étudiant guinéen Mamadi Camara, arrêté le 28 janvier pour tentative de meurtre sur un policier, alors qu’il n’avait été que témoin de la scène. Le 4, la maire de Montréal Valérie Plante (Projet Montréal, gauche écologiste) réclame la tenue d’une enquête indépendante afin de déterminer si Mamadi Camara a été ou non victime de profilage racial. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Annick GERMAIN, Damaris ROSE, « MONTRÉAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/montreal/