LOMONOSSOV MIKHAÏL VASSILIEVITCH (1711-1765)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le fondateur de la littérature russe

V. G. Biélinski le saluait, en 1845, du titre de « fondateur de la littérature », considérant l'œuvre de A. D. Cantémir et de V. K. Trédiakovski comme un simple « avant-propos ». Dès sa jeunesse, Lomonossov écrivit des odes triomphales : Pour la prise de Khotin (Na vzjatie Khotina, 1739) ; des chansons légères dont l'une (Taisez-vous, clairs ruisseaux...) se retrouve dans des recueils populaires ; des odes spirituelles imitées des Psaumes : Méditations du soir et du matin sur la grandeur de Dieu (Utrennee razmyšlenie o božiem veličestve) ; des odes où s'affirme sa foi dans le progrès technique (Quelle joie je ressens..., 1750) ; des poèmes didactiques : Épître sur l'utilité du verre (Pis'mo o pol'ze stekla, 1752), et même satiriques : Hymne à la barbe (Gimn borode, 1757) dirigé contre l'archevêque Setchonov.

Plus importante encore est peut-être l'œuvre théorique de Lomonossov : dans sa Lettre sur les règles de la prosodie russe (Pis'mo o pravilakh rossiiskogo stikhotvorstva, 1739), composée en Allemagne sous l'influence de J. C. Gottsched, il préconise le système syllabo-tonique qui deviendra la base de la prosodie russe, et notamment l'iambe à quatre pieds. La Rhétorique (Kratkoe rukovodstvo k krasnorečiju, 1748) formule clairement les principales règles du discours en prose et en vers, et les accompagne de la première chrestomathie russe. Enfin, l'Avant-propos sur l'utilité des livres ecclésiastiques pour la langue russe (Predislovie o pol'ze knig cerkovnych v rossijskom jazyke, 1757) fait ressortir l'importance du slavon comme réservoir lexicologique, et propose une distinction des styles (élevé, moyen, bas) appropriés aux différents genres, et fondés sur une proportion variable des mots communs au slavon et au russe moderne, des mots propres au slavon, et des mots russes inconnus au slavon.

Sans faire de Lomonossov un génie universel dont seraient sorties tout armées la science et la littérature russes, il faut cependant saluer la force de caractère qui lui permit de sortir de sa condition initiale, et lui reconnaître une plac [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Autres références

«  LOMONOSSOV MIKHAÏL VASSILIEVITCH (1711-1765)  » est également traité dans :

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 260 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « L'influence européenne sur la vie culturelle »  : […] C'est au xviii e  siècle que la Russie rejoint les États policés de l'Ouest. Une langue littéraire s'est formée, dont les bases grammaticales sont posées par Lomonosov, élève de génie des universités allemandes et type de ces Russes savants qui ont peu à peu refoulé les influences étrangères dans la vie nationale et russifié la culture. L'Académie des sciences, créée par Pierre le Grand, n'est p […] Lire la suite

RUSSIE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER, 
  • Marie-Christine AUTANT-MATHIEU, 
  • Hélène HENRY, 
  • Hélène MÉLAT, 
  • Georges NIVAT
  •  • 25 104 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La littérature européenne en Russie (1730-1825) »  : […] L'introduction en Russie de la culture laïque et cosmopolite de l'Europe des Lumières est l'un des objectifs des réformes de Pierre le Grand. Le développement de l'imprimerie, freiné au xvii e  siècle par les autorités religieuses qui en détiennent le monopole, s'accélère sous la direction de l'État et contribue, par la désacralisation du livre, à la laïcisation de la culture. L'instruction s'éman […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel CADOT, « LOMONOSSOV MIKHAÏL VASSILIEVITCH - (1711-1765) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 août 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-vassilievitch-lomonossov/