KOUTOUZOV MIKHAÏL ILLARIONOVITCH GOLENICHTCHEV (1745-1813) prince de Smolensk

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sauveur de la patrie et l'un des plus éminents chefs d'armée de toute l'histoire de Russie, Mikhaïl Koutouzov est allié à d'illustres familles. Instruit, polyglotte, il semble destiné à une carrière de courtisan ; mais il choisit l'armée et entre à l'école d'artillerie. Il voue un culte à Pierre le Grand, dont il reçoit un enseignement posthume par l'intermédiaire des grands capitaines qui furent ses élèves : Piotr Alexandrovitch Roumiantsev et Alexandre Vassilievitch Souvorov. Les dons naturels de Koutouzov le rapprochent du grand tsar ; de plus, le destin le met face à face avec le plus prestigieux homme de guerre de son temps, Napoléon, comme Pierre avait rencontré Charles XII de Suède. Koutouzov, comme son modèle, fit toujours preuve d'un total dévouement à la Russie et d'un désintéressement absolu. Montant continuellement en grade depuis 1761, il passe quarante ans en campagne, combattant les Polonais, les Turcs, enfin la Grande Armée. Actif, intelligent, rusé, il tire profit de toutes ses expériences militaires, devient un stratège et un tacticien hors pair. De 1770 à 1774, il combat, sous Roumiantsev, contre les Turcs. Il est blessé à Alouchta en Crimée, en 1774, et passe son congé de convalescence à l'étranger ; de retour en Russie, il fait partie de l'armée de Souvorov. Au cours d'une nouvelle guerre contre les Turcs, il perd un œil en 1788. La prise d'Ismaïl permet à la Russie de signer avec l'Empire ottoman la paix de Jassy en 1792. Nommé ambassadeur à Constantinople, Koutouzov occupe ce poste brillamment. Paul Ier, qui succède à la Grande Catherine en 1796, tient en demi-disgrâce Souvorov et les siens ; mais Alexandre Ier, monté sur le trône en 1801, nomme Koutouzov gouverneur militaire de Saint-Pétersbourg. Il le renvoie bientôt, car il sait que Koutouzov a deviné le rôle qu'il a joué dans l [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : diplômée d'études supérieures d'histoire, écrivain

Classification


Autres références

«  KOUTOUZOV MIKHAÏL ILLARIONOVITCH GOLENICHTCHEV (1745-1813) prince de Smolensk  » est également traité dans :

GUERRE ET PAIX, Léon Tolstoï - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER
  •  • 1 175 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une éthique de l'authenticité »  : […] Exceptionnelle par le foisonnement de personnages fortement individualisés que Tolstoï parvient à faire vivre devant nous, Guerre et Paix est le chef-d'œuvre d'une technique romanesque étroitement liée à l'éthique tolstoïenne de l'authenticité. Ses personnages ne sont ni décrits ni analysés, mais représentés dans des scènes concrètes, où les situa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-et-paix-leon-tolstoi/#i_80119

MOSKOVA BATAILLE DE LA ou BATAILLE DE BORODINO (7 sept. 1812)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 348 mots

Appelée bataille de Borodino par les Russes – qui ne la considèrent pas comme une défaite –, cette bataille extrêmement meurtrière s'est déroulée le 7 septembre 1812, durant l'invasion de la Russie par Napoléon, à environ 110 kilomètres à l'ouest de Moscou, non loin de la rivière Moskova . Près de 130 000 hommes de la Grande Armée, appuyés par plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moskova-bataille-de-borodino/#i_80119

Pour citer l’article

Daria OLIVIER, « KOUTOUZOV MIKHAÏL ILLARIONOVITCH GOLENICHTCHEV (1745-1813) prince de Smolensk », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-illarionovitch-koutouzov/