SOUVOROV ALEXANDRE VASSILIEVITCH (1729-1800)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Entré dans la carrière militaire comme simple soldat, Alexandre Souvorov s'élève graduellement dans la hiérarchie grâce à ses qualités de chef et à un travail assidu. Il s'illustre déjà lors de la guerre de Sept Ans (1756-1763). Durant la guerre de Pologne, en 1768, il prend Cracovie et obtient le grade de général. Bras droit du maréchal Roumiantsev pendant la première guerre contre les Turcs, il remporte la victoire de Toutoukaï. Il est envoyé contre Pougatchev dont il réduit les dernières troupes.

Dans la seconde guerre contre la Turquie, il remporte la victoire de Kinbourn (1787), commande l'armée qui occupe la Crimée, vainc les Turcs à Rymnik et à Fokchany et prend la ville d'Izmaël (1790). Enfin, contre les Polonais, en 1794, il remporte une brillante victoire devant Varsovie et prend le faubourg de Praga, vaillamment défendu par les Polonais.

Après la mort de Catherine II, malgré ses victoires et son autorité incontestée, il subit une période de disgrâce et doit passer trois ans dans son village. Rappelé par le tsar en 1799, il est placé à la tête de l'armée russo-autrichienne avec laquelle il occupe le nord de l'Italie, vainc Moreau sur l'Adda et Macdonald sur la Trebbia, mais le conseil de guerre de Vienne le rappelle et le charge de conquérir la Suisse. Pour prendre les Français à revers, Souvorov entreprend avec son armée le fameux passage du Saint-Gothard au cours duquel ses troupes font preuve d'un héroïsme et d'une endurance extrêmes. Masséna dira plus tard qu'il donnerait toutes ses campagnes et toutes ses victoires pour la seule expédition de Souvorov en Italie. Les armées du général Korsakov et du prince de Condé sont battues entre-temps par Masséna et Souvorov doit se retirer.

Il meurt peu de temps après son retour en Russie. De caractère bizarre et fantasque, admiré par ses soldats qui avaient en lui une confiance sans borne, Souvorov reste l'une des gloires militaires de la Russie. Sa tactique consistait en des attaques foudroyantes qui surprenaient l'adversaire. Il payait toujours d'exemple et était au premier rang de ses troupes, partageant la vie simple de ses soldats.

—  Jean KOVALEVSKY

Écrit par :

  • : membre de l'Académie des sciences, astronome émérite à l'Observatoire de la Côte d'Azur

Classification


Autres références

«  SOUVOROV ALEXANDRE VASSILIEVITCH (1729-1800)  » est également traité dans :

KOUTOUZOV MIKHAÏL ILLARIONOVITCH GOLENICHTCHEV (1745-1813) prince de Smolensk

  • Écrit par 
  • Daria OLIVIER
  •  • 575 mots

Sauveur de la patrie et l'un des plus éminents chefs d'armée de toute l'histoire de Russie, Mikhaïl Koutouzov est allié à d'illustres familles. Instruit, polyglotte, il semble destiné à une carrière de courtisan ; mais il choisit l'armée et entre à l'école d'artillerie. Il voue un culte à Pierre le Grand, dont il reçoit un enseignement posthume par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-illarionovitch-koutouzov/#i_22063

ROUMIANTSEV PIOTR ALEXANDROVITCH (1725-1796)

  • Écrit par 
  • Pierre KOVALEWSKY
  •  • 288 mots

Le père de Piotr Alexandrovitch Roumiantsev commença sa carrière militaire comme simple soldat ; remarqué par Pierre le Grand, il devint maréchal et collaborateur du tsar. Officier de talent et tacticien de premier ordre, Piotr Roumiantsev fait preuve de ses capacités de chef pendant la guerre de Sept Ans (1756-1763), et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piotr-alexandrovitch-roumiantsev/#i_22063

Pour citer l’article

Jean KOVALEVSKY, « SOUVOROV ALEXANDRE VASSILIEVITCH - (1729-1800) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-vassilievitch-souvorov/