Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

GUERRES MÉDIQUES (repères chronologiques)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

— 500-— 493 Révolte contre les Perses des cités grecques de l'Ionie (côte ouest de l'Asie Mineure) ; Milet est rasée.

— 490 Première guerre médique : expédition décidée par Darius (520-486) pour châtier Erétrie (Eubée) et Athènes, qui avaient soutenu les cités révoltées d'Ionie.

Septembre — 490 Les Athéniens, dirigés par Miltiade et aidés par un petit contingent de Platées (Béotie), rejettent à la mer les Perses débarqués à Marathon.

— 484-— 480 Préparatifs, par le nouveau grand roi, Xerxès (— 486-— 465), d'une expédition combinée, terrestre et navale, contre les cités grecques.

Printemps — 480 Début de la seconde guerre médique ; passage de l'Hellespont (Dardanelles) par les Perses sur des ponts de bateaux et invasion de la Grèce par le nord.

Août — 480 Les Perses forcent le passage des Thermopyles ; occupation de la Grèce centrale et d'Athènes, évacuée à l'initiative de Thémistocle.

Septembre — 480 Grande victoire navale des Grecs à Salamine ; Xerxès regagne l'Asie ; l'armée de terre perse, conduite par Mardonios, hiverne en Béotie.

Août — 479 Difficile victoire terrestre des Grecs à Platées (Béotie) ; retraite des débris de l'armée perse.

Printemps — 478 Constitution de la première Confédération de Délos (Ligue de Délos) dirigée par Athènes : la guerre contre les Perses continue sur des théâtres plus éloignés.

— 466 ( ?) Grande victoire navale des Grecs dirigés par l'Athénien Cimon à l'embouchure de l'Eurymédon (côte sud de l'Asie Mineure).

— 449-— 448 « Paix de Callias » avec la Perse ; apogée d'Athènes sous l'autorité de Périclès.

— Bernard HOLTZMANN

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : ancien membre de l'École française d'Athènes, professeur émérite d'archéologie grecque à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification

Pour citer cet article

Bernard HOLTZMANN. GUERRES MÉDIQUES - (repères chronologiques) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • ACHÉMÉNIDES

    • Écrit par
    • 3 164 mots
    • 3 médias
    Pourtant, le lourd fardeau des impôts provoque la révolte de l'Ionie (499-493), qui est à l'origine des guerres médiques. Afin de mieux tenir les cités grecques d'Asie, la cour perse entreprend de soumettre la totalité du monde hellénique : son morcellement en villes indépendantes augure mal de sa...
  • ARISTIDE LE JUSTE (déb. Ve s. av. J.-C.)

    • Écrit par
    • 185 mots

    Homme d'État athénien du début du ~ ve siècle. On ne sait presque rien des origines d'Aristide, sinon qu'il était apparenté au riche Callias. En ~ 490, à Marathon, il est stratège et approuve la tactique préconisée par Miltiade. L'année suivante, il figure sur la liste des...

  • ATHÈNES

    • Écrit par et
    • 16 998 mots
    • 10 médias
    Athènes est la seule cité, avec Érétrie, à porter secours aux Ioniens révoltés contre le Grand Roi : la très modeste expédition qu'elles envoient en Asie et qui brûle Sardes ne fait d'ailleurs qu'exaspérer Darius, à telle enseigne que la première guerre médique est d'abord dirigée contre elles. Mais...
  • CIMON (apr. 510-450 av. J.-C.)

    • Écrit par
    • 640 mots

    Homme d'État athénien, fils de Miltiade, le vainqueur de Marathon. Après une jeunesse difficile, Cimon combat à Salamine (~ 480) et participe à l'expédition navale de ~ 478, qui voit le commandement des Grecs sur mer passer des Spartiates aux Athéniens. Aussitôt après la constitution de...

  • Afficher les 13 références