MAUNA LOA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Mauna Loa, volcan de l'île de Hawaii, est la manifestation actuelle, avec le Kilauea et le Loihi (volcan sous-marin), d'un point chaud qui perfore la plaque pacifique. Ce dernier, fixe par rapport à la plaque en mouvement, alimente en magma ces trois volcans et a dessiné l'alignement volcanique de la chaîne des Hawaii ainsi que celui de la chaîne de l'Empereur.

Le Mauna Loa est le plus haut sommet de l'île avec 4 206 mètres ; sa partie immergée se prolonge jusqu'à 5 000 mètres de profondeur. Son cône volcanique, depuis le plancher océanique, représente donc la montagne la plus haute du monde. Formé vraisemblablement par la superposition de trois édifices, le Mauna Loa est un large volcan bouclier ovoïde, de pentes faibles, allongé selon la direction des principales zones de fissures : nord-est, sud - sud-ouest. Il est entièrement construit d'un empilement de coulées basaltiques et de rares intercalations clastiques. Son sommet est occupé par la vaste caldeira elliptique de Mokuaweoweo, prolongée au nord et au sud par les deux cratères coalescents de North Bay et de South Pit. Ses pentes sont entaillées par deux principales zones d'effondrement, marquées en surface par la présence de nombreuses fissures ouvertes, de cônes de cendres ou de scories soudées, et de cratères. Ce sont la Northeast Rift Zone, orientée sud-ouest - nord-est, et la Southwest Rift Zone, nord - sud. Un groupe de centres éruptifs éparpillés sur le flanc nord semble révéler l'existence d'une troisième zone d'effondrement moins bien définie. La plupart des coulées historiques du Mauna Loa proviennent soit de la caldeira, soit des zones de fissures.

Le Mauna Loa est émergé depuis moins de 300 000 ans. Il est toujours potentiellement actif, mais semble en phase terminale, au profit du Kilauea (dernière éruption significative en 1996) et surtout du Loihi (— 945 m), qui, après émersion dans quelques milliers d'années, contribuera à accroître la superficie de l'île. La période historique du Mauna Loa ne commence qu'en 1832 : son activité antérieure n'est pas connue. L'île fut en effet découverte en 1779 par James Cook et ce n'est qu'en 1820 que les premiers missionnaires arrivèrent à Honolulu. Les zones du rift comptent neuf éruptions entre 1843 et 1984, et les éruptions dans la caldeira sont nombreuses (15 éruptions entre 1832 et 1984). Ainsi le Mauna Loa a-t-il été 37 fois en éruption de 1832 à 1950. Depuis lors, les deux seules éruptions à s'être produites sont celles de 1975 et de 1984. La plus longue éruption historique a été celle de 1855-1856, qui a duré 450 jours.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  MAUNA LOA  » est également traité dans :

BASALTES ET GABBROS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • René MAURY
  • , Universalis
  •  • 3 665 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Conditions de gisement »  : […] Les coulées de basalte, une fois consolidées, acquièrent très souvent un débit prismatique ( orgues, chaussées cyclopéennes...) ; cela correspond essentiellement au phénomène de rétraction qui accompagne la cristallisation du magma fondu. L'axe des prismes est en général normal aux isothermes de refroidissement. Un grand nombre de volcans isolés ou temporaires ont ainsi émis des coulées basaltiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basaltes-et-gabbros/#i_29957

HAWAII

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 5 880 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un grand archipel volcanique »  : […] L'archipel des Hawaii est isolé au cœur du Pacifique nord, juste au sud du tropique du Cancer (entre 22 0  10′ et 18 0  55′ N), à quelque 3 850 km de la Californie à l'est, à 6 200 km du Japon à l'ouest et, vers le sud, à près de 3 900 km des Marquises d'où sont venus les premiers colonisateurs polynésiens. Il s'allonge sur environ 650 km du nord-ouest au sud-est sur une puissante dorsale sous-mar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hawaii/#i_29957

HAWAII VOLCANS DES ÎLES

  • Écrit par 
  • Alain Gil MAZET
  •  • 206 mots
  •  • 1 média

L'île principale de l'archipel d'Hawaii, ou île d'Hilo, de forme subtriangulaire, est un immense volcan bouclier basaltique composé, dont la base circulaire repose par 4 000 mètres de profondeur, et dont la partie émergée atteint 4 000 mètres d'altitude. Il comporte cinq centres éruptifs, dont deux sont éteints (Kohala, au nord-ouest, 1 680 m d'altitude ; Mauna Kea, au nord-est, 4 000 m d'altitu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volcans-des-iles-hawaii/#i_29957

OCÉANIE - Géologie

  • Écrit par 
  • Michel RABINOVITCH
  •  • 11 313 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le domaine océanique proprement dit »  : […] L' alignement Hawaii-Emperor , le plus septentrional des alignements du Pacifique, présente une chaîne continue d'îles, récifales dans les eaux chaudes du Sud, non récifales dans les eaux froides du Nord. Il comprend les îles Hawaii, les atolls et haut-fonds du groupe des îles Midway ainsi que les guyots et les reliefs sous-marins qui le prolongent vers le nord-ouest. Cette dorsale basaltique s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanie-geologie/#i_29957

OCÉANIE - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 4 537 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Les types d'îles »  : […] Les îles du Pacifique s'individualisent d'abord par leur taille. Si on laisse de côté l'Australie, véritable continent presque aussi grand que l'Europe, on peut les classer en trois catégories selon leur superficie : – Les très grandes îles sont au nombre de trois : la Nouvelle-Guinée (771 900 km 2 ), beaucoup plus étendue que la France, et les deux grandes îles de la Nouvelle-Zélande, dont la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanie-geographie-physique/#i_29957

Pour citer l’article

« MAUNA LOA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mauna-loa/