KILAUEA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le volcan Kilauea, dans le sud de l'île d'Hawaii, est la manifestation d'un point chaud intraplaque océanique : remontée profonde de magma du manteau, voire de l'interface du noyau et du manteau. Les points chauds ont deux particularités : d'abord celle d'être très stables, (étant peu affectés semble-t-il par les mouvements convectifs du manteau, ils passent les ères géologiques sans changements) ; ensuite, mais aussi par conséquent, d'être fixes. Ainsi, comme les plaques lithosphériques se déplacent, elles, de quelques cm/an, le point chaud poinçonne celles-ci par des alignements de volcans.

Le Kilauea est le dernier traceur de ce processus à l'extrémité d'une immense chaîne volcanique, longue de près de 6 000 km, comprenant la chaîne des Hawaii (3 500 km, orientée vers le nord-ouest, qui passe, après un brusque coude vers le nord [il y a environ 42 millions d'années]), à la chaîne de l'Empereur (2 400 km) jusqu'à la fosse de subduction des Aléoutiennes.

Cet ensemble comprend plus de 110 édifices répertoriés d'origine volcanique, le dernier, en activité, étant le Kilauea. Celui-ci a succédé à l'activité, à présent plus réduite, du Mauna Loa, tout proche au nord sur l'île d'Hawaii et dont la dernière éruption remonte à 1984. L'archipel volcanique se poursuit déjà au sud, avec le Lōʻihi, qui n'est encore qu'un volcan sous-marin, mais qui prendra de l'ampleur avec le déplacement de la plaque et donc la baisse d'activité du Kilauea.

Comme la plupart des volcans boucliers, le Kilauea présente une grande caldera (effondrement de la bouche volcanique) ; l'actuelle est de forme elliptique et mesure 5,5 km sur 3,2 km. En fait elle se positionne sur une faille effusive de 55 km de longueur, avec un prolongement sous-marin de 70 km où se trouve le Lōʻihi qui émergera quand... le matériel volcanique qu'il éjecte sera suffisant pour cela. En 2008, l'altitude du Kilauea est de 1 200 m au-dessus du niveau de la mer, ce qui ne signifie pas grand-chose quant à l'ampleur réelle du volcan. Ainsi, le Mauna Loa, un peu plus ancien, atteint 4 170 m au-dessus du niveau de la mer, mais plus de 9 000 m depuis sa base immergée, ce qui en fait la montagne la plus haute du monde.

Au xixe siècle et dans la première moitié du xxe siècle, le cratère sommital Halemaumau, le « Maison permanente de Pelée », a été très actif : 11 éruptions entre 1823 et 1906, 12 entre 1924 et 1961, sans compter les éruptions de 1918, 1919, 1921, 1975 et de 1981 qui se sont déroulées le long de la ligne de faille effusive mentionnée plus haut. Le Kilauea a été rendu célèbre par le lac de lave temporaire du Halemaumau en 1959, en fait dans le cratère du Kilauea Iki (le « Petit Kilauea ») tout proche de la caldera, et par ses fontaines de lave, dont la hauteur peut atteindre plusieurs centaines de mètres (590 m lors de l'éruption de 1959 du Kilauea Iki).

Dans la grande majorité, les éruptions du Kilauea sont courtes et ne durent pas une semaine, excepté celle de 1969 à 1974 (six ans), qui déversa environ 350 millions de mètres cubes de lave peu visqueuse (rapide), et celle de 1983, qui se poursuivit jusqu'en 1997 (la plus longue et la plus dévastatrice, 1,4 kilomètre cube de lave).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015

Classification

Autres références

«  KILAUEA  » est également traité dans :

HAWAII VOLCANS DES ÎLES

  • Écrit par 
  • Alain Gil MAZET
  •  • 206 mots
  •  • 1 média

L'île principale de l'archipel d'Hawaii, ou île d'Hilo, de forme subtriangulaire, est un immense volcan bouclier basaltique composé, dont la base circulaire repose par 4 000 mètres de profondeur, et dont la partie émergée atteint 4 000 mètres d'altitude. Il comporte cinq centres éruptifs, dont deux sont éteints (Kohala, au nord-ouest, 1 680 m d'altitude ; Mauna Kea, au nord-est, 4 000 m d'altitu […] Lire la suite

MAUNA LOA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 468 mots

Le Mauna Loa, volcan de l'île de Hawaii, est la manifestation actuelle, avec le Kilauea et le Loihi (volcan sous-marin), d'un point chaud qui perfore la plaque pacifique. Ce dernier, fixe par rapport à la plaque en mouvement, alimente en magma ces trois volcans et a dessiné l'alignement volcanique de la chaîne des Hawaii ainsi que celui de la chaîne de l'Empereur. Le Mauna Loa est le plus haut som […] Lire la suite

OCÉANIE - Géologie

  • Écrit par 
  • Michel RABINOVITCH
  •  • 11 314 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le domaine océanique proprement dit »  : […] L' alignement Hawaii-Emperor , le plus septentrional des alignements du Pacifique, présente une chaîne continue d'îles, récifales dans les eaux chaudes du Sud, non récifales dans les eaux froides du Nord. Il comprend les îles Hawaii, les atolls et haut-fonds du groupe des îles Midway ainsi que les guyots et les reliefs sous-marins qui le prolongent vers le nord-ouest. Cette dorsale basaltique s' […] Lire la suite

OCÉANIE - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 4 539 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Les types d'îles »  : […] Les îles du Pacifique s'individualisent d'abord par leur taille. Si on laisse de côté l'Australie, véritable continent presque aussi grand que l'Europe, on peut les classer en trois catégories selon leur superficie : – Les très grandes îles sont au nombre de trois : la Nouvelle-Guinée (771 900 km 2 ), beaucoup plus étendue que la France, et les deux grandes îles de la Nouvelle-Zélande, dont la […] Lire la suite

VOLCANISME ET VOLCANOLOGIE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • Jean-François LÉNAT, 
  • Haroun TAZIEFF, 
  • Jacques VARET
  •  • 14 532 mots
  •  • 38 médias

Dans le chapitre « Mise en place des appareils »  : […] Tous les volcans naissent, en principe, sur une fracture ouverte par une distension de la lithosphère. Lorsqu'ils sont engendrés sur une fissure unique ou sur une série de fissures parallèles, un bourrelet allongé s'édifie par la superposition des coulées ; il évolue en «  volcan bouclier » allongé selon la ligne de fissuration ( Erta'Ale, Kilauea). Lorsque plusieurs fissures de directions différ […] Lire la suite

Pour citer l’article

Yves GAUTIER, « KILAUEA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/kilauea/