PÉREC MARIE-JOSÉ (1968-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Née le 9 mai 1968 à Basse-Terre, la Guadeloupéenne Marie-José Pérec fut en son temps la plus belle ambassadrice du sport français. Après s’être essayée au basket-ball et à la course à pied en dilettante en Guadeloupe, Marie-José Pérec gagne Paris en 1987, où l’entraîneur François Pépin, qui a décelé son potentiel, va la convaincre de se mettre avec assiduité à l’athlétisme. Les résultats sont rapides. Dès 1988, la Guadeloupéenne court le 400 mètres en 51,35 s et bat le record de France détenu depuis 1969 par Colette Besson et Nicole Duclos. En 1990, elle obtient la médaille de bronze du 400 mètres aux Championnats d’Europe (50,84 s). Ses progrès sont constants et, en 1991, elle est championne du monde du 400 mètres (49,13 s), devant l'Allemande de l'Est Grit Breuer.

Marie-José Pérec et Merlene Ottey

Marie-José Pérec et Merlene Ottey

photographie

Le 1er août 1996 à Atlanta, l'athlète française Marie-José Pérec, qui s'est déjà imposée sur 400 mètres le 29 juillet, remporte le 200 mètres des jeux Olympiques, devant la Jamaïcaine Merlene Ottey, qui demeure une reine sans couronne. 

Crédits : Ross Kinnaird/ Allsport/ Getty

Afficher

Ses ambitions sont désormais olympiques et elle va pleinement réussir à Barcelone en 1992. Marie-José Pérec obtient en Catalogne la médaille d’or du 400 mètres, en devançant, en 48,83 s, la représentante de la C.E.I. Olga Bryzgina (49,05 s). En 1994, elle se propose de relever un nouveau défi : quittant la France, où les obligations liées à la notoriété se marient mal avec son caractère, et son entraîneur Jacques Piasenta, elle part pour les États-Unis, rejoignant à Los Angeles un nouveau coach, John Smith. Sous sa houlette, elle est championne d'Europe du 400 mètres et du relais 4 fois 400 mètres en 1994, puis conquiert un autre titre de championne du monde du 400 mètres en 1995 (49,28 s), et prépare le rendez-vous olympique d'Atlanta, en 1996.

Porte-drapeau de la délégation française à Atlanta, elle comble les espoirs placés en elle en enlevant une seconde médaille d'or olympique sur 400 mètres, devançant en 48,25 s l'Australienne Cathy Freeman (48,63 s). Dans le plus grand secret, elle s'était également entraînée pour disputer le 200 mètres. Privant la Jamaïquaine Merlene Ottey de sa dernière chance d'obtenir une médaille d'or olympique – ce qui empêchera la Française de donner libre cours à sa joie, car elle voue une amitié sincèr [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  PÉREC MARIE-JOSÉ (1968- )  » est également traité dans :

ATLANTA (JEUX OLYMPIQUES D') [1996] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 826 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « 29 juillet »  : […] Haile Gebreselasie remporte le 10 000 mètres (27 min 7,34 s), devant le Kenyan Paul Tergat, qui lui a résisté jusqu'au bout (27 min 8,17 s). La Française Marie-José Pérec maîtrise parfaitement sa course de 400 mètres (48,25 s) : pour la première fois, une athlète remporte deux fois consécutivement cette épreuve aux Jeux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/1996-23es-jeux-olympiques-d-ete/#i_98599

BARCELONE (JEUX OLYMPIQUES DE) [1992] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 781 mots

Dans le chapitre « 5 août »  : […] : William Tanui (1 min 43,66 s) s'impose devant Nixon Kiprotich (1 min 43,70 s). Dans le 400 mètres féminin, Marie-José Pérec (France) impose dès le départ un rythme soutenu, mais Olga Bryzgina (CEI), victorieuse en 1988, lui résiste ; les deux femmes sont au coude à coude aux 300 mètres ; Marie-José Pérec accélère encore et, à 60 mètres du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/1992-22es-jeux-olympiques-d-ete/#i_98599

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « PÉREC MARIE-JOSÉ (1968-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-jose-perec/