JOHNSON MICHAEL (1967- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Surnommé la « Statue de Waco », du nom de la ville du Texas où il vivait et en raison de sa courte foulée qui lui fait toujours garder le buste droit, Michael Johnson, né le 13 septembre 1967 à Dallas, est sans doute le premier athlète avant tout professionnel. Considérant la pratique de son sport comme un métier et non comme un plaisir, il fixe, avec ses sponsors, des objectifs qu'il parvient en général à tenir.

Michael Johnson

Michael Johnson

Photographie

Immédiatement reconnaissable, foulée courte et buste droit, l'athlète américain Michael Johnson, dominateur sur 200 mètres et 400 mètres. 

Crédits : Mike Powell/ Allsport/ Getty

Afficher

Champion du monde du 200 mètres (20,01 s) en 1991, il connaît la principale désillusion de sa carrière en 1992 : favori de l'épreuve lors des jeux Olympiques de Barcelone, il est victime d'une intoxication alimentaire et est éliminé en demi-finale, laissant la victoire à son compatriote Mike Marsh. La médaille d'or qu'il obtient avec le relais 4 fois 400 mètres ne le consolera pas. En 1993, il se consacre au 400 mètres et remporte le titre mondial (43,65 s) devant son compatriote et rival Harry « Butch » Reynolds (44,13 s), recordman du monde. En 1995, Michael Johnson se propose de relever un nouveau défi : s'imposer sur 200 et 400 mètres aux Championnats du monde de Göteborg. Une nouvelle fois, il atteint son objectif : il gagne le 200 mètres (19,79 s) et le 400 mètres (43,39 s) ; mais il ne s'agit là que d'une répétition, puisqu'il déclare vouloir rééditer la même performance lors des jeux Olympiques d'Atlanta en 1996. Devant sa détermination, les organisateurs des Jeux modifieront l'ordonnancement du calendrier sportif pour lui permettre de participer aux deux épreuves.

En Georgie, Michael Johnson s'impose d'abord sur 400 mètres, devançant le Britannique Roger Black de plus de 10 mètres (43,49 s contre 44,41 s). Mais c'est sur 200 mètres qu'il va réaliser un exploit exceptionnel. S'il était enfin parvenu, lors des sélections américaines pour les Jeux, à améliorer, en 19,66 s, le record du monde détenu depuis 1979 par l'Italien Pietro Mennea (19,72 s), il s'impose, devant le Namibien Frankie Fredericks et le Trinidadien Ato Boldon, en 19,32 s. Jamais un homme n'a [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages






Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Les derniers événements

4-13 juillet 2016 • Royaume-Uni • Nomination de Theresa May au poste de Premier ministre.

détracteurs et partisans du Brexit. Parmi les premiers figurent Philip Hammond, nommé aux Finances, Michael Fallon, qui demeure à la Défense, et Amber Rudd, qui est promue à l’Intérieur ; parmi les seconds se trouvent Boris Johnson, désigné ministre des Affaires étrangères, ainsi que Liam Fox et David Davis, nommés à la tête de deux nouveaux ministères, chargés respectivement du Commerce international et du Brexit.  [...] Lire la suite

16-30 juin 2016 • Royaume-Uni - Union européenne • Référendum britannique en faveur de la sortie de l’UE.

. Cinq candidatures à la succession de David Cameron à la tête des tories sont annoncées, dont celle de la ministre de l’Intérieur Theresa May et du ministre de la Justice Michael Gove, bras droit de Boris Johnson.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « JOHNSON MICHAEL (1967- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-johnson/