BRUTUS MARCUS JUNIUS (85-42 av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils de Servile, une sœur de Caton d'Utique, et d'un Brutus partisan de Marius qui fut tué par Pompée après le siège de Modane, Brutus est peut-être aussi le descendant de celui qui fut un des fondateurs de la République romaine et qui contribua en ~ 509 à la chute des rois Tarquins. Plutarque, qui lui a consacré une de ses biographies dans ses Vies des hommes illustres, le montre orphelin, élevé par un oncle et passionné d'études philosophiques. Brutus apparaît comme un homme brave et réfléchi, et surtout comme un idéaliste qui accepte de rejoindre le parti de Pompée, pourtant meurtrier de son père, parce que ce dernier représente la République face aux menées factieuses de César et de ses partisans. Brutus fait donc passer, en démocrate, l'intérêt général avant ses ressentiments personnels. Ainsi préfère-t-il une république romaine, dont il sait qu'elle est aux mains des patriciens et de l'oligarchie sénatoriale, au césarisme et au despotisme d'un seul, même si celui-ci est soutenu par le peuple. Toute la conduite de Brutus est dominée par l'idéal républicain. Vaincu à Pharsale en ~ 48, il se met au service de César qui, pour se le concilier, le considère comme son fils. Il accepte même le poste de gouverneur en Gaule Cisalpine en ~ 46 et la fonction de préteur urbain en ~ 44. Ce stoïcien semble se soumettre aux lois du vainqueur. Mais il espère surtout que sa présence auprès de César permettra de sauver l'essentiel du régime républicain. Brutus ne connaît pas la haine, il n'a pas d'ambitions personnelles ; mais lorsqu'il s'aperçoit que César pourrait un jour, en dépit de ses protestations apparentes, ceindre la couronne des rois, sa conscience se révolte et il accepte avec une calme résolution d'entrer dans la conjuration qui doit abattre le dictateur. Aux ides de mars, le 15 mars ~ 44, il est de ceux qui lèvent le poignard sur son père adoptif. Ce dernier, voyant que Brutus s'apprête à lui porter un coup, comprend qu'il est perdu et pronon [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : diplômé d'études supérieures d'histoire, directeur de collections historiques

Classification


Autres références

«  BRUTUS MARCUS JUNIUS (85-42 av. J.-C.)  » est également traité dans :

AUGUSTE CAÏUS JULIUS CAESAR OCTAVIANUS AUGUSTUS ou OCTAVE (63 av. J.-C. - 14 apr. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Claude NICOLET
  •  • 6 059 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le triumvirat et la guerre civile »  : […] À la mort de César, le jeune Octave décide, malgré les conseils de sa mère et de son beau-père, de revendiquer le dangereux héritage, et surtout de faire valider officiellement l'adoption qui, le faisant le véritable fils de César, lui permettra de recueillir un jour ses clientèles. Ce projet se heurte naturellement aux ambitions de l'homme qui, dans les mois qui suivent les ides de mars, s'est im […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caius-julius-caesar-octavianus-augustus-auguste/#i_37665

CASSIUS LONGINUS CAIUS (mort en 42 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 452 mots

Issu d'une ancienne famille de Rome, Cassius — au lendemain du désastre de Carrhae contre les Parthes, où périt Crassus, l'un des triumvirs (~ 53) — réussit l'exploit de rassembler les débris de l'armée romaine et de lui faire effectuer une brillante retraite. Installé en Syrie, en qualité de questeur faisant fonction de préteur, Cassius ne se laisse pas intimider par les Parthes et refoule en par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caius-cassius-longinus/#i_37665

ROME ET EMPIRE ROMAIN - La République

  • Écrit par 
  • Raymond BLOCH
  •  • 10 921 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'établissement de la République »  : […] Le récit que fait l'annalistique de l'établissement de la République est artificiel et tendancieux ; il faut en suivre le cours pour tenter de retrouver la réalité qu'il cache. Un des fils de Tarquin le Superbe s'éprend d'une matrone vertueuse, Lucrèce, femme de Tarquin Collatin. Ne pouvant réduire sa résistance, il la viole et Lucrèce se suicide. Le peuple romain se soulève sous la direction de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-la-republique/#i_37665

Pour citer l’article

Joël SCHMIDT, « BRUTUS MARCUS JUNIUS (85-42 av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcus-junius-brutus/