MAO DUN [MAO-TOUEN] (1896-1981)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mao Dun est l'un des premiers grands écrivains de la littérature chinoise de langue moderne née sur la lancée du « Mouvement du 4 mai » (1919). Romancier renommé, fondateur de l'école « réaliste » prônée par la Société de recherches littéraires (1921) dont il est rédacteur en chef de la revue, Le Mensuel du roman, qui tint une grande place dans la construction de la nouvelle littérature, critique littéraire extrêmement attentif à la production de ses contemporains, théoricien assidu de la littérature, traducteur entre autres de Maupassant et de Tchekhov, il a joué un rôle politique et culturel de premier plan des années vingt jusqu'à sa mort. Il laisse, outre un ensemble très riche de critiques et d'analyses, une importante œuvre romanesque qui met en scène avec puissance et rigueur, comme dans son fameux roman Minuit, la société chinoise des années trente.

La longue route d'un fidèle compagnon

Shen Yanbing – dont Mao Dun est le premier et le plus connu des noms de plume – est né en juillet 1896 dans le nord du Zhejiang (Sud-Est de la Chine) au sein d'une famille de nobles lettrés peu fortunés. Son père, qu'il perdit à l'âge de dix ans, était un ancien membre du Parti des réformistes, féru de sciences et de culture moderne. Après des études secondaires à Hangzhou, Mao Dun part pour Beijing (Pékin), où il est reçu au concours préparatoire à l'université (1913) ; mais en 1916, les ressources de sa famille épuisées, il accepte un poste dans la plus grande maison d'édition de Shanghai, la Commercial Press, où il commence un travail de journaliste littéraire et de critique qui le fait rapidement connaître. Il participe activement au « Mouvement du 4 mai » 1919, qui, entre autres conquêtes, assure la victoire de la littérature de « langue moderne » (bai hua) et fonde en novembre 1920 avec Zheng Zhenduo et Ye Shengtao, la Société de recherches littéraires (Wenxue yanjiu hui), une école littéraire qui se donne pour mot d'ordre le réalisme de « l'art pour la vie », entendant s'opposer [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : ancienne élève de l'École normale supérieure de jeunes filles, agrégée de l'Université (lettres), docteur d'État, professeur honoraire à l'université de Paris-VIII, département de littérature générale, domaine chinois

Classification


Autres références

«  MAO DUN [ MAO-TOUEN ] (1896-1981)  » est également traité dans :

MINUIT, Mao Dun - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Isabelle RABUT
  •  • 868 mots

Œuvre majeure de Mao Dun (1896-1981), Minuit, publié en 1933, a été salué en son temps comme « le premier roman réaliste réussi de la littérature chinoise » (Qu Qiubai). Fresque illustrant la fatalité de l'écroulement d'un monde et l'irrésistible montée des forces révolutionnaires, cet ouvrage qu'on a pu comparer, par ses dimensions et par le foisonnement de ses personnages, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/minuit/#i_18561

Voir aussi

Pour citer l’article

Michelle LOI, « MAO DUN [MAO-TOUEN] (1896-1981) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mao-dun-mao-touen/