MAMERTINS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Terme qui désigne les membres d'une colonie du peuple osque, originaire de Campanie, qui s'installe en Sicile, à Messine plus précisément, sous le règne du tyran de Syracuse Agathocle. Comme c'est l'usage, ces émigrants se placent sous la protection d'un dieu, en l'occurrence le dieu Mars (en osque Mamers). La tutelle du dieu de la guerre donne courage et vaillance militaire aux Mamertins qui sont enrôlés par le tyran de Syracuse comme mercenaires de son armée et contribuent à assurer à ce souverain la domination de la moitié de l'île, l'autre moitié demeurant sous influence carthaginoise. En ~ 306, Agathocle peut prendre, grâce au concours des Mamertins, le titre de roi de Sicile. La mort d'Agathocle en ~ 289 laisse les Mamertins sans chef, sans encadrement, et finalement sans solde. Ils se révoltent, s'emparent de Messine, tuent tous les habitants mâles et s'approprient leurs femmes et leurs enfants, en même temps qu'ils occupent les demeures et les terres. Ils rebaptisent enfin Messine du nom de Mamertina. De mœurs violentes, d'esprit xénophobe, les Mamertins, qui se livrent sans retenue au pillage, au brigandage et aux rapines dans la région de Messine, paraissent incapables de gouverner le pays. Aussi le tyran de Syracuse Hiéron essaye-t-il de les réduire en faisant le siège de Messine ; mais les Mamertins appellent à leur secours les Carthaginois qui trouvent là un bon prétexte pour s'implanter dans l'est de l'île. Comprenant leur bévue et ne voulant pas passer sous le contrôle des Puniques, les Mamertins se souviennent opportunément de leur pays d'origine et demandent l'assistance des Romains, dont les généraux, qui rêvent d'en découdre avec les Carthaginois, sont originaires de Campanie. Les Romains débarquent en Sicile sous prétexte de protéger « leurs frères de race », en fait pour mettre un terme à l'hégémonie de Carthage en Méditerranée. C'est ainsi que commence en ~ 264 la première guerre punique.

—  Joël SCHMIDT

Écrit par :

  • : diplômé d'études supérieures d'histoire, directeur de collections historiques

Classification


Autres références

«  MAMERTINS  » est également traité dans :

HIÉRON II LE JEUNE (env. 306-215 av. J.-C.) tyran de Syracuse (270-215 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 350 mots

Tyran de Syracuse d’environ 270 av. J.-C. jusqu’à sa mort, né vers 306, mort en 216 ou 215. Lorsque le roi d’Épire, Pyrrhus, quitte la Sicile en 276, les habitants de Syracuse nomment Hiéron chef de l’armée (stratège). Ce dernier conforte sa position en épousant la fille de Leptines, un notable de la ville. Avant ces événements, les Mamertins, mercenaires de Campanie privés de solde depuis la mor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hieron-ii-le-jeune/#i_31897

PUNIQUES (GUERRES)

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 4 929 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un enjeu : la Sicile »  : […] Le problème des origines de la première guerre punique est l'un des plus difficiles et des plus importants de l'histoire ancienne et, plus précisément, de l'histoire romaine. Les deux puissances sont en effet entrées en conflit pour la Sicile. Or, Carthage avait depuis plusieurs siècles des intérêts essentiels dans cette île, dont la géopolitique démontre la nécessaire et étroite liaison avec l'ac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puniques-guerres/#i_31897

Pour citer l’article

Joël SCHMIDT, « MAMERTINS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mamertins/