MALTHUSIANISME ET NÉO-MALTHUSIANISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'esprit malthusien

Un état d'esprit et une pratique

Bien que Malthus ait consacré des centaines de pages à l'étude des conditions d'une production croissante, l'usage s'est répandu d'appeler malthusienne toute pratique restrictive de la production et de la population, voire tout état d'esprit restrictif (cf. A. Sauvy : la peur de l'excès, le nivellement par le bas). Cet état d'esprit est plus ou moins conscient, il traduit des buts plus ou moins désintéressés. Les capitalistes du xixe siècle, malthusiens à l'égard des pauvres ; les pays évolués modernes, malthusiens à l'égard du Tiers Monde, une famille malthusienne de nos sociétés de consommation : autant d'attitudes fort répandues et dont les responsables prétendent, avec quelque bonne foi sans doute, qu'elles s'inspirent du désir de rendre service ; dans le cas d'une famille, il s'agirait de ne pas donner naissance à des enfants qui seraient mal soignés ; l'argument malthusien du chômage est beaucoup moins défendable dans notre monde moderne : celui de refuser des enfants qui seraient malheureux l'est davantage, car la richesse ne se démocratise qu'avec lenteur. Quoi qu'il en soit, l'état d'esprit malthusien est vivace en matière de population ; il l'est aussi en économie, bien que le caractère malthusien des mesures prises ne soit pas toujours évident ou s'inscrive dans une évolution « progressive ».

Le malthusianisme économique

Le malthusianisme économique était flagrant entre les deux dernières guerres en de nombreux pays touchés par la crise de 1930. Des cartels fixant un prix minimal et les quantités à vendre se multiplièrent, des stocks furent détruits, la protection douanière fut renforcée, les entrepreneurs hésitaient à investir. Ces symptômes furent très nets en France, car ce pays a connu dès le xixe siècle la peur de produire et de « s'exposer », liée d'ailleurs aux conduites démographiques restrictives. Mais en toutes contrées existent encore des entreprises ou boutiques malthusiennes, qui produisent peu et vendent cher ; et la libre concurrence n'a jamais été telle qu'elle interdise de telles pratique [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MALTHUSIANISME ET NÉO-MALTHUSIANISME  » est également traité dans :

DÉBOUCHÉS, économie

  • Écrit par 
  • Alain-Pierre RODET
  •  • 306 mots

L'économiste français Jean-Baptiste Say (1767-1832) a élaboré une théorie dont la pièce centrale est constituée par la fameuse loi des débouchés. Le principe de cette loi peut être ainsi résumé : c'est le producteur qui crée une demande par ses produits. Un produit créé offre dès cet instant un débouché à d'autres biens pour tout le montant de sa valeur. Say a tenté de démontrer qu'en vertu de cet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/debouches-economie/#i_2358

DÉCROISSANCE

  • Écrit par 
  • Fabrice FLIPO
  •  • 5 442 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Malthusianisme, archaïsme, protectionnisme ? »  : […] Mais que faire de l'accusation de « malthusianisme », brandie par les libéraux et les marxistes contre les objecteurs de croissance ? Malthus avait eu ces mots terribles, qui ont hanté l'imaginaire socialiste : « Un homme qui naît dans un monde déjà occupé, si sa famille n'a pas les moyens de le nourrir, ou si les riches n'ont pas besoin de son travail, cet homme, dis-je, n'a pas le moindre droit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decroissance/#i_2358

DÉMOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Hervé LE BRAS
  •  • 8 952 mots

Dans le chapitre « Les politiques de population »  : […] Depuis longtemps, et même depuis l'apparition de la démographie dont c'était l'une des raisons d'être, les gouvernements puis les organisations internationales ont cherché à influencer l'évolution des populations dans des directions souvent opposées. Durant les xvii e et xviii e  siècles, la croi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/demographie/#i_2358

ENVIRONNEMENT - Catastrophisme environnemental

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 7 391 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « 1948 : l'ombre de Malthus »  : […] Dans Road to Survival de William Vogt (1902-1968) et Our Plundered Planet d' Henry Fairfield Osborn Jr. (1887-1969), publiés tous deux en 1948, les auteurs réafirment la nécessité de conserver les ressources naturelles et manifestent leur inquiétude face à l'explosion démographique en s'appuyant sur les concepts issus de l'écologie. Les livres de Vogt e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/environnement-catastrophisme-environnemental/#i_2358

ESSAI SUR LE PRINCIPE DE POPULATION (T. R. Malthus) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 026 mots
  •  • 1 média

Ouvrage le plus connu de Malthus (1766-1834), mais déjà en germe dans un pamphlet intitulé The Crisis (1796), l' Essai sur le principe de population ( An Essay on the Principle of Population ) est en réalité le titre commun à deux ouvrages bien différents qu'on ne saurait assimiler à des versions successives ; entre l'édition anony […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/essai-sur-le-principe-de-population/#i_2358

FAMILLE - Économie de la famille

  • Écrit par 
  • Catherine SOFER
  •  • 5 320 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  L'analyse économique de la fécondité »  : […] À l'exception des travaux de Thomas Robert Malthus , voici plus de deux siècles, la fécondité n'a été que très peu prise en compte dans les travaux des économistes. Selon Robert Willis (1973), c'est Becker qui, le premier, a tenté de réconcilier la proposition néo-malthusienne selon laquelle un accroissement du revenu tend à stimuler la fécondité, avec le fait que la croissance du revenu s'est ac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/famille-economie-de-la-famille/#i_2358

HARDIN GARRETT (1915-2003)

  • Écrit par 
  • Fabien LOCHER
  •  • 851 mots

Le biologiste Garrett James Hardin est l’une des figures marquantes du mouvement écologiste américain des années 1960. Il est devenu célèbre grâce à la parution, en 1968, dans la revue Science , de son article « The Tragedy of the Commons » (« La tragédie des communs »), dans lequel il entend démontrer l’incompatibilité entre la propriété commune d’une ressource et son explo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/garrett-hardin/#i_2358

LIBÉRALISME

  • Écrit par 
  • Francis BALLE
  •  • 6 797 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le libéralisme économique »  : […] Moins qu'une doctrine au sens strict du mot, assurément plus que la justification a posteriori de certaines réalisations dans l'ordre économique, le libéralisme économique est aussi une logique d'action, fondée sur une éthique. Mais avant d'être l'objet d'une réflexion, le libéralisme économique s'est d'abord inscrit comme une réalité dans les événements de l'histoire. À l'origine, il fut une réa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liberalisme/#i_2358

MALTHUS THOMAS ROBERT (1766-1834)

  • Écrit par 
  • Donald Gunn MACRAE
  • , Universalis
  •  • 716 mots

Économiste et démographe, Thomas Robert Malthus est surtout connu pour la théorie qui porte aujourd'hui son nom, le malthusianisme. Malthus naît le 14 ou le 17 février 1766 à Rookery, près de Dorking (Surrey), dans une famille aisée. Son père, ami du philosophe David Hume, est profondément influencé par Jean-Jacques Rousseau, dont l' Émile (1762) pourrait être à l'origine d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-robert-malthus/#i_2358

RÉGULATION, épistémologie

  • Écrit par 
  • Georges CANGUILHEM
  •  • 3 464 mots

Dans le chapitre « Régulation et société »  : […] À la fin de l' Essai sur le principe de population (1798), Malthus, à la recherche de moyens préventifs et curatifs pour accorder l'accroissement de la population aux ressources de subsistance, a nommé vis medicatrix rei publicae le principe de santé démographique, la prudence qu'en matière de reproduction inspire aux hommes le désir d'améliorer leur sor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regulation-epistemologie/#i_2358

Pour citer l’article

Jean-François FAURE-SOULET, « MALTHUSIANISME ET NÉO-MALTHUSIANISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/malthusianisme-et-neo-malthusianisme/