MAESTÀ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Terme italien désignant, en Toscane et plus particulièrement à Sienne, les représentations de la Vierge en Majesté. Les plus anciens exemples conservés sont conçus sur le type des madones byzantines dites Hodigitria (Vierges en trône, soutenant l'Enfant sur le bras gauche, la main droite ramenée devant le buste) : celle de Guido da Siena, par exemple (pinacothèque de Sienne), dont l'inscription a posé un difficile problème de chronologie. On y lit, en effet, la date de 1221, qui est tout à fait incompatible avec le style, plus tardif, de l'œuvre. On pense généralement que la Maestà de Guido da Siena a été peinte entre 1262 et 1286 et que la date recopie celle d'une œuvre antérieure pour attester la continuité d'un culte et d'une tradition picturale. Cette œuvre monumentale (2,93 m × 1,94 m) était flanquée à l'origine de petits compartiments latéraux (aujourd'hui dispersés) représentant la vie du Christ.

La Maestà la plus célèbre dans l'histoire de la peinture siennoise est celle de Duccio di Buoninsegna, qui lui fut commandée en 1308 et qui, le 9 juin 1311, fut transportée en grande pompe à la cathédrale.

La Vierge et l'Enfant en Majesté, Duccio di Buoninsegna

La Vierge et l'Enfant en Majesté, Duccio di Buoninsegna

photographie

Duccio di Buoninsegna (1255 env.-env. 1318), La Vierge et l'Enfant en Majesté, partie centrale du retable de la Maestà. Musée de l'Œuvre de la cathédrale de Sienne. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Quatre ans après l'installation de la Maestà de Duccio à la cathédrale, son élève, Simone Martini, peignait à fresque une Maestà, dans la salle de la Mappemonde, au Palais public.

—  Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MAESTÀ  » est également traité dans :

CIMABUE (1250 env.-env. 1302)

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 1 792 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Nouveau style, nouveau public »  : […] En peinture, Cimabue peut donc rivaliser avec les arts somptueux de l'Orient grec. Après lui, à Sienne particulièrement, cette tendance s'affirmera avec Duccio déjà, mais surtout avec Simone Martini. Le premier, Cimabue utilise le support de bois enduit et peint a tempera, pour traduire aux yeux du patriciat urbain d'une commune de l'Italie centrale les effets prestigieux de l'art de cour raffiné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cimabue/#i_18314

DUCCIO DI BUONINSEGNA (1255 env.-env. 1318)

  • Écrit par 
  • Gabriella RÈPACI-COURTOIS
  •  • 1 376 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La « Maestà » »  : […] «  Mater Sancta Dei Sis causa Senis requiei Sis Ducio vita Te quia depinxit ita  » (« Sainte Mère de Dieu, donne la paix à Sienne et la vie à Duccio qui t'a peinte ainsi »). De cette prière le peintre signa la Maestà destinée à la cathédrale de Sienne ; commencée en 1308, elle fut tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/duccio-di-buoninsegna/#i_18314

SIENNOISE ÉCOLE

  • Écrit par 
  • Enzo CARLI
  •  • 4 016 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les débuts »  : […] La peinture connut dans la région siennoise des débuts modestes, entre la fin du xii e  siècle et les premières années du xiii e , avec des œuvres d'origine monastique (crucifix du musée d'Art sacré de Montalcino et de San Giovanni d'Asso ; devant l'autel de la Badia Ardenga, conservé aujourd'hui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-siennoise/#i_18314

Pour citer l’article

Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE, « MAESTÀ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maesta/