Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

DEPERDUSSIN ARMAND (1864-1924)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par
Armand Deperdussin et Jules Védrines  - crédits : Collection Pau Wright Aviation - www.espace-pau-aviation.fr

Armand Deperdussin et Jules Védrines 

Le constructeur français Armand Jean Auguste Deperdussin fut l’un des acteurs les plus importants de l’aviation française avant la Première Guerre mondiale. Si sa réussite rapide a pu inquiéter ses rivaux, il doit malheureusement sa faillite à une gestion douteuse.

Un sens inné des affaires

Né à Paris le 8 juillet 1864, Armand Deperdussin devient, le 28 décembre 1895, « aboyeur » pour les premières projections cinématographiques des frères Lumière, organisées dans une salle sur les Grands Boulevards. En 1900, il se rend en Belgique et travaille dans le domaine pharmaceutique avant de revenir l’année suivante en France où il se reconvertit comme représentant en soierie pour le compte d’une entreprise de la rue des Jeûneurs, à Paris. Persuasif, doué d’un sens commercial peu commun, il sillonne ensuite la France pour placer ses articles en soie auprès de revendeurs.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : historien de l'aviation, membre de l'Académie de l'air et de l'espace

Classification

Pour citer cet article

Bernard MARCK. DEPERDUSSIN ARMAND (1864-1924) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 17/01/2024

Média

Armand Deperdussin et Jules Védrines  - crédits : Collection Pau Wright Aviation - www.espace-pau-aviation.fr

Armand Deperdussin et Jules Védrines 

Autres références

  • AVIATION - Histoire de l'aviation

    • Écrit par , et
    • 10 106 mots
    • 34 médias
    L'Exposition de 1912 réservait une surprise à ses visiteurs : un monoplan construit par Deperdussin présentait pour la première fois la formule « monocoque » (rigidité de la coque obtenue par le seul revêtement) qui allait permettre un important gain de place. De plus, cette trouvaille allait faire...