HUNT LORRAINE (1954-2006)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mezzo-soprano américaine. Lorraine Hunt (Lorraine Hunt Lieber-n après son mariage, en 1999, avec le compositeur américain Peter Lieberson) entame d'abord une carrière d'altiste avant de décider, en 1981, de se consacrer exclusivement au chant. Spécialiste du répertoire baroque, elle connaît la notoriété avec son interprétation, en 1985, de Sextus dans la production controversée de Giulio Cesare de Haendel par Peter Sellars. Elle reprend ce rôle en 1992 à l'Opéra de Paris, avant d'incarner en 1993 à l'Opéra-Comique de Paris le rôle-titre de Médée de Marc Antoine Charpentier sous la direction de William Christie, dans une mise en scène de Jean-Marie Villégier. En 1996 au Palais-Garnier, elle chante Phèdre (Hippolyte et Aricie de Rameau) avec Christie et dans une mise en scène de Jean-Marie Villégier. Elle est Irene dans Theodora de Haendel mis en scène par Sellars au festival de Glyndebourne en 1996. En 1999 au festival d'Aix-en-Provence, elle incarne de manière mémorable Ottavia (L'Incoronazione di Poppea de Monteverdi) dans une mise en scène de Klaus-Michael Grüber. Elle crée les rôles de Triraksha de l'opéra Ashoka's Dream de son futur mari Peter Lieberson (Opéra de Santa Fe, 1997) et de Myrtle Wilson dans The Great Gatsby de John Harbison (Metropolitan Opera de New York, 1999). En décembre 2000, elle participe à la création de l'oratorio de John Adams El Niño au Théâtre du Châtelet, à Paris. En 2001, elle triomphe à Boston, New York, Paris, Londres et Lucerne en chantant deux cantates de Bach (Ich habe genug et Mein Herz schwimmt in Blut) mises en scène par Sellars.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« HUNT LORRAINE - (1954-2006) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorraine-hunt/