Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LOGISTIQUE, gestion

L'approche managériale de la logistique

À l'opposé de l'approche technique, l'approche managériale de la logistique considère que celle-ci ne doit surtout pas se réduire à un ensemble disparate de techniques liées au traitement physique des flux de matières et marchandises. Il s'avère au contraire urgent de piloter le plus efficacement possible ces flux, la coordination de l'ensemble des opérations logistiques devant se réaliser d'aval en amont, dans le respect d'un double objectif de continuité et de fluidité.

Le pilotage par l'aval de la chaîne logistique

C'est avec la crise économique des années 1970 qu'apparaissent les fondements d'une démarche de management appliquée à la logistique. Ils enrichissent les acquis antérieurs tout en soulignant une erreur de perspective. Si la démarche logistique se réfère de façon pertinente à un flux de matières et de marchandises qui s'écoulent de l'amont vers l'aval, au travers d'une succession d'opérations regroupées le long d'une chaîne, il est indispensable d'analyser la coordination globale des opérations en prenant le contre-pied de la perspective « gravitaire » traditionnelle. Le concept clé va ainsi devenir celui de pilotage par l'aval ; un tel renversement doit beaucoup aux travaux précurseurs de James Heskett (1977) aux États-Unis, puis de Jacques Colin (1981) en France.

En reprenant les apports de John Magee (1968), évoqués précédemment, l'approche gravitaire est sans conteste celle qui vient le plus vite à l'esprit. En effet, si un consommateur final peut acquérir dans un magasin tel ou tel produit de grande consommation, c'est bien parce qu'une chaîne d'activités a été mise en place en préalable, débutant « naturellement » dans les usines des fournisseurs de matières premières et composants pour s'achever dans son panier ou son chariot. En raisonnant ainsi, on ne fait d'ailleurs que conforter l'approche technique de la logistique, puisqu'il est sous-entendu que la disponibilité du produit dans le magasin en question résulte finalement d'une optimisation fine de chacune des étapes du processus logistique.

La notion de pilotage par l'aval de la chaîne logistique introduit une rationalité d'un nouveau type, s’opposant radicalement à l’approche gravitaire. Sera performante l'entreprise qui aura la capacité de déclencher successivement ou simultanément des opérations liées à la distribution physique, à la gestion de production et aux approvisionnements ni trop tôt ni trop tard par rapport à la demande à servir : ni trop tôt, car le risque est alors important de créer des stocks ; ni trop tard, car il pourrait en résulter des ruptures ponctuelles ou durables.

Pour que les opérations logistiques soient en définitive déclenchées juste-à-temps, il apparaît indispensable de piloter d'aval en amont le flux de matières et marchandises par un flux d'informations prenant la forme traditionnelle d'une commande-client, ou la forme plus sophistiquée d’un ordre automatique de réapprovisionnement à partir de sorties aux caisses ou de sorties d'entrepôts (lecture optique de codes-barres). Voilà pourquoi l'approche managériale de la logistique définit celle-ci avant tout comme technologie de la maîtrise des flux expédiés vers des clients (produits finis, pièces détachées), transférés entre ou au sein d'unités de production (demi-produits, en-cours) et, enfin, reçus de fournisseurs (matières, composants). L'intérêt d'une telle approche systémique est de montrer que la mise à disposition efficace de produits finis ou semi-finis découle d'une meilleure coordination à la fois inter-fonctionnelle et inter-organisationnelle :

Une meilleure coordination inter-fonctionnelle. Les différents[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur agrégé en sciences de gestion à l'université d'Aix-Marseille

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Logistique. Représentation des processus logistiques selon une approche technique

Logistique. Représentation des processus logistiques selon une approche technique

Logistique. La chaîne logistique multi-acteurs

Logistique. La chaîne logistique multi-acteurs

Évolution des coûts logistiques en Europe de 1987 à 2012 (en % du chiffre d’affaires)

Évolution des coûts logistiques en Europe de 1987 à 2012 (en % du chiffre d’affaires)

Autres références

  • AUTOMOBILE - Fabrication

    • Écrit par Freddy BALLÉ
    • 4 943 mots
    • 2 médias
    En ce qui concerne les pièces venant des fournisseurs, l'approvisionnement des chaînes de montage est un enjeu permanent pour les constructeurs. En effet, compte tenu de la diversité et du grand nombre d'équipementiers, assurer à chaque poste de la ligne de montage la présence des pièces et des sous-ensembles...
  • DISTRIBUTION, économie

    • Écrit par Marc FILSER
    • 6 990 mots
    • 8 médias
    Elles regroupent l'ensemble des opérations de distribution physique et de transformation physique du produit réalisées par le canal. On retiendra notamment :
  • ENTREPRISE - Gestion d'entreprise

    • Écrit par Elie COHEN
    • 6 990 mots
    • 1 média
    Généralement définie commela discipline chargée d'assurer la maîtrise des flux physiques qui transitent par l'entreprise ou qui circulent entre cette dernière et ses partenaires en amont (fournisseurs, prestataires, sous-traitants) et en aval (intermédiaires, distributeurs, clients finals), la gestion...
  • TUNNEL DE BASE DU SAINT-GOTHARD

    • Écrit par Michel TOURNEBISE
    • 1 243 mots
    • 1 média
    ...déplacement depuis l’entrée jusqu’au point d’arrivée pouvait atteindre soixante minutes pour le personnel et jusqu’à cinq heures pour acheminer le matériel et les matériaux en train. Cedéfi logistique a forcé les entrepreneurs à développer des installations de chantier de toute nouvelle conception.

Voir aussi