Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

TUNNEL DE BASE DU SAINT-GOTHARD

Inauguré le 1er juin 2016, le tunnel de base du Saint-Gothard, localisé dans le centre de la Suisse, est le plus long et le plus profond tunnel ferroviaire au monde. Il est la pièce maîtresse du corridor Rhin-Alpes-Milan, un des axes de transport les plus empruntés (notamment pour le fret), reliant le nord et le sud de l’Europe. Faisant partie intégrante des nouvelles lignes ferroviaires à travers les Alpes (NLFA), projet suisse d’aménagement de lignes à grande vitesse traversant ce pays du nord au sud, cet ouvrage passe sous le massif du Saint-Gothard et relie Erstfeld (dans le canton d’Uri) à Bodio (dans celui du Tessin) en Suisse. Ce tunnel est dit de base (par opposition au tunnel dit de faîte) car il a été creusé à une altitude peu élevée (ici, au maximum à 550 mètres d’altitude au-dessus du niveau de la mer), ce qui limite les pentes pour les trains et évite les climats rudes montagneux venant perturber le trafic.

Caractéristiques du tunnel de base du Saint-Gothard

Tunnels du massif du Saint-Gothard (Suisse)

Tunnels du massif du Saint-Gothard (Suisse)

Cet ouvrage, dont le coût s’élève à 12,2 milliards de francs suisses, est le troisième tunnel construit dans ce massif montagneux du Saint-Gothard, le premier (toujours fonctionnel) ayant été inauguré en juin 1882 (tunnel ferroviaire de faîte, situé à quelque 1 100 m d’altitude) et le deuxième (tunnel routier) ayant été mis en service en septembre 1980. D’une longueur de 57,1 kilomètres, le tunnel de base du Saint-Gothard est composé de deux tubes principaux à voie unique (tubes est et ouest), reliés entre eux – tous les 325 mètres – par des galeries de liaison. Au droit des arrêts d’urgence (deux par tube, dans les stations multifonctionnelles), les tubes principaux sont reliés à un tube secondaire réservé à l’évacuation des passagers. Ainsi, au total, ce sont 152 kilomètres de galeries qui ont été creusés.

Le tunnel est équipé pour permettre le passage des trains à grande vitesse : les trains de voyageurs peuvent ainsi y atteindre 250 km/h (vitesse moyenne de 200 km/h), tandis que les trains de marchandises peuvent circuler à une vitesse de pointe de 160 km/h (vitesse moyenne de 100 km/h). En capacité maximale, le tunnel peut accueillir deux cent cinquante trains de marchandises et soixante-cinq trains de voyageurs par jour (soit 6,5 millions de passagers par an).

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Tunnels du massif du Saint-Gothard (Suisse)

Tunnels du massif du Saint-Gothard (Suisse)

Autres références

  • SAINT-GOTHARD COL DU

    • Écrit par Paul GUICHONNET
    • 833 mots
    • 1 média

    « Portier des Alpes », le col du Saint-Gothard surclasse tous les autres passages par le volume de son trafic ferroviaire et routier et par la liaison directe qu'il établit entre la plaine centrale du Pô et l'Europe du Nord. Deux éléments géopolitiques ont fait sa fortune : d'abord la naissance...

  • SUISSE

    • Écrit par Bernard DEBARBIEUX, Frédéric ESPOSITO, Universalis, Bertil GALLAND, Paul GUICHONNET, Adrien PASQUALI, Dusan SIDJANSKI
    • 24 373 mots
    • 9 médias
    ...qui donnent accès à l’Italie, axes d’importance majeure pour la Suisse depuis l’alliance fondatrice (1291) des premiers cantons situés sur la route du Saint-Gothard. Le peuple suisse en a décidé autrement. Il a obtenu que deux tunnels dont les entrées se situent à basse altitude soient creusés sous le...

Voir aussi