Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LAMENTATIONS LIVRE DES

Dans le canon juif des Écritures, le livre des Lamentations est classé parmi les Écrits (Ketubim) et apparaît, sous le nom de Eykab (« Comment », premier mot du livre) ou de Qinot (« Complaintes »), comme le quatrième des Cinq Rouleaux (Megillot). Dans la version des Septante (Thrênoi, « Chants de plainte ») et dans la Vulgate (Lamentationes), il vient à la suite du livre de Jérémie : c'est à ce prophète qu'on l'a, traditionnellement et probablement à tort, imputé, en se référant sans doute à II Chroniques, xxxv, 25 : « Jérémie composa une lamentation sur Josias... »

Les Lamentations sont des complaintes sur la ruine de Jérusalem et du Temple survenue en ~ 587 (cf. i, 1-4 ; ii, 7 ; iv, 17), rédigées tandis que l'on était encore sous le coup de la terreur et de l'angoisse. On les date généralement de peu après ~ 586. Néanmoins, certains poèmes sont certainement plus anciens. Les rapports littéraires avec le livre d'Ézéchiel y sont évidents, et l'on y repère l'annonce de traits propres au Deutéro-Isaïe ; mais l'influence du livre de Jérémie est prédominante dans tout l'ouvrage.

Le livre des Lamentations est une collection de cinq chants dont le rythme est celui de la qinah (« élégie funèbre »). Les poèmes 1, 2 et 4 — dont chaque vers commence par une des lettres de l'alphabet — sont des complaintes publiques appartenant au genre littéraire des chants de deuil ; le cinquième poème — non alphabétique, mais comptant autant de versets qu'il y a de lettres (vingt-deux) dans l'alphabet hébraïque — est une pièce au ton nettement communautaire ; le troisième — alphabétique, mais construit comme une succession de groupes de trois vers, chacun de ceux-ci commençant par la même lettre — possède bien des traits individuels et rappelle les confessions de Jérémie.

On a peut-être rassemblé ces chants pour la commémoration de la ruine du Temple, qui s'accompagnait d'un jeûne. La liturgie catholique a introduit les Lamentations dans sa liturgie des « jours saints ».

— André PAUL

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • LAMENTATION, genre littéraire

    • Écrit par Véronique KLAUBER
    • 874 mots

    Composition par laquelle le poète met en forme le topos du regret et du deuil à l'occasion d'un départ, d'une mort ou d'une calamité publique. Qu'il parle en son nom ou au nom de la communauté entière, il doit convertir l'émotion en mots, sans cesse renouvelés et cependant conformes...