LIU SHAOQI [LIEOU CHAO-K'I] (1898-1969)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils de petit propriétaire foncier, futur militant professionnel à l'itinéraire révolutionnaire classique, Liu Shaoqi naît à Yinshan (Hunan) ; en 1916, il entre à l'école normale de Changsha et a pour condisciples Mao Zedong, Li Lisan et Ren Bishi. Son radicalisme le porte vers la Ligue de la jeunesse socialiste que vient de constituer à Shanghai l'envoyé du Komintern Voïtinski, et, en 1921, il part étudier à Moscou où il s'inscrit à la section moscovite du Parti communiste chinois (P.C.C.). De retour en Chine en 1922, Liu Shaoqi organise les syndicats de mineurs avec Li Lisan et Zhang Guotao. À l'heure de la collaboration du P.C.C. avec le Guomindang, il entre à l'école du GMD dont il sort l'un des premiers diplômés. Son activité syndicale est grande : il est de tous les meetings, de toutes les grèves, et quand, en 1926, Tchiang Kai-chek rompt avec les communistes qu'il met hors la loi, Liu Shaoqi est secrétaire général de la Fédération nationale des syndicats.

Après une période de clandestinité, il rejoint en 1932 les bases rurales de Mao Zedong, dont il devient un intime, et y organise la logistique. Élu au comité central du P.C.C. en 1934, il assure un travail de propagandiste qui vise à rallier les intellectuels nationalistes antinippons ; il est amené ainsi à rester en « zone blanche » et ne participe que partiellement à la Longue Marche. Il est l'un de ceux qui font connaître en Occident la lutte des communistes chinois (Edgar P. Snow lui est très largement redevable d'avoir réalisé son premier reportage en 1937, et Nym Wales, la femme de Snow, obtient de lui une interview).

En 1939, Liu Shaoqi écrit son rapport Comment être un bon communiste, texte dans lequel il explique que nombre de membres du Parti communiste chinois, parce que d'origine non prolétarienne, gardent des traces d'idéologie bourgeoise et véhiculent celle-ci au sein du parti ; aussi doivent-ils faire l'objet d'une éducation politique. Il insiste sur le fait qu'être un bon co [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  LIU SHAOQI [ LIEOU CHAO-K'I ] (1898-1969)  » est également traité dans :

CHINE - Histoire jusqu'en 1949

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jacques GERNET
  •  • 44 675 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre « Une stratégie ouvrière »  : […] Le communisme chinois ne disposait à ses débuts d'aucune expérience propre. La stratégie qu'il adopte se conforme donc étroitement au « modèle » soviéto-occidental ; bien que la classe ouvrière chinoise soit peu développée, cette stratégie se fonde essentiellement sur les luttes ouvrières et met au premier plan l'action révolutionnaire du prolétariat industriel. Les jeunes intellectuels communiste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-histoire-jusqu-en-1949/#i_17985

CHINE, histoire, de 1949 à nos jours

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe BÉJA, 
  • François GODEMENT
  •  • 19 149 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Mao en question »  : […] L'échec du Grand Bond cristallise la lutte au sommet. En 1961, Mao est absorbé par la polémique sino-soviétique qui prend son essor, et ratifie surtout après coup les mesures intérieures qui sont prises pour atténuer le désastre. Tandis que les dirigeants de l'État, et notamment Liu Shaoqi et Deng Xiaoping, annulent cette année-là la plupart des orientations du Grand Bond, et acceptent à l'échell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-histoire-de-1949-a-nos-jours/#i_17985

MAO ZEDONG ou MAO TSÉ-TOUNG (1893-1976)

  • Écrit par 
  • Yves CHEVRIER
  •  • 7 609 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'exercice avant la conquête du pouvoir (1936-1945) »  : […] Cette victoire clôt l'ère de son ascension. Elle ne donne pas le pouvoir dans le parti à un rebelle romantique justifié par la Longue Marche, mais à un homme d'État, dont la stratégie révolutionnaire est désormais acceptée par une large coalition de dirigeants venus d'horizons différents, parce qu'elle s'intègre à une perspective politique convaincante, centrée sur la Chine dans son ensemble, en t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mao-zedong-mao-tse-toung/#i_17985

Pour citer l’article

Michel HOANG, « LIU SHAOQI [LIEOU CHAO-K'I] (1898-1969) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/liu-shaoqi-lieou-chao-k-i/