LIGUE MUSULMANE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans la seconde moitié du xixe siècle voient le jour des associations hindoues qui ne sont pas de simples groupes de pression mais le lieu d'élaboration d'idées nouvelles, en particulier le Brahmo Samaj, très ouvert à la culture occidentale, l'Arya Samaj, support d'une renaissance fondée sur l'orthodoxie hindoue, et la société théosophiste. En 1885, une conférence rassemble à Bombay, avec l'autorisation du vice-roi, les leaders des diverses associations culturelles dans un premier Congrès national indien ; celui-ci demande que les Indiens puissent être élus pour participer aux travaux des conseils législatifs placés auprès du vice-roi et des gouverneurs des provinces ; la demande est, en principe, acceptée en 1892. Or deux tendances s'affrontent au sein du Congrès : l'une, sous l'influence des mouvements hindouistes, préconise une résistance n'excluant pas la violence ; l'autre, admirant la démocratie britannique, estime qu'il faut obtenir des concessions par la négociation ; les musulmans sont en très petit nombre et se rangent parmi les partisans de la négociation. Cette alliance des modérés hindous et des musulmans apparaît cependant menaçante aux Britanniques qui décident, en 1904, de partager le Bengale en une province musulmane à l'est et une province hindoue à l'ouest. Une telle mesure a pour effet de transformer un mouvement antibritannique naissant en une guerre de religion qui embrase tout le Bengale en 1904-1905. De plus, Londres institue deux électorats séparés, l'un hindou, l'autre musulman ; ce que précisément venait de demander une délégation de princes musulmans du vice-roi en échange d'un soutien politique loyal. Les musulmans quittent alors le Congrès et fondent en 1906, à Dacca, la Ligue musulmane (All India Muslim League). Doutant des intentions de l'Empire britannique — celui-ci n'est-il pas en guerre contre l'Empire turc ? —, la Ligue musulmane révise en 1913 ses statuts et, pour la première fois, envisage un « autogouvernement » de l'Inde et une alliance avec le Congrès. À ce même Congrès, la présidence [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : D.E.A. de philosophie, professeur certifié de philosophie à l'École normale de l'Oise, Beauvais

Classification


Autres références

«  LIGUE MUSULMANE  » est également traité dans :

AGA KHAN III (1877-1957)

  • Écrit par 
  • Mostafa Ibrahim MORGAN
  •  • 400 mots

Fils unique d'Aga khan II, Muḥammad shāh lui succéda à l'âge de huit ans comme imām des ismaéliens. La sympathie probritannique étant assez forte dans la famille, le jeune Aga khan III reçut une éducation typiquement anglaise. Mais c'est grâce à sa mère, appartenant à une grande maison iranienne, qu'il reçut son éducation musulmane. Il put ainsi, tout jeune, devenir un vrai leader des musulmans de […] Lire la suite

BANGLADESH

  • Écrit par 
  • Alice BAILLAT
  •  • 8 386 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La colonisation britannique »  : […] Le Bengale fut conquis par les musulmans au xii e  siècle, et dominé par le sultanat de Delhi jusqu’à la bataille de Pānīpat en 1526, qui marque le début de l’Empire moghol. C’est une période de prospérité et de développement pour la région, qui voit progressivement s’accroître l’influence de la Compagnie anglaise des Indes orientales, créée en 1600. Simple compagnie commerciale, celle-ci se tran […] Lire la suite

INDE BRITANNIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 587 mots

Juin 1757 L'officier anglais Robert Clive écrase à Plassey une armée indigène et, en prenant le contrôle du Bengale, permet le renforcement de la présence anglaise en Inde. 1784 L'India Act renforce le pouvoir de la Couronne britannique sur l'East India Company. 1848-1856 Le gouverneur général des Indes, lord Dalhousie, engage une politique de modernisation économique et impose l'anglais comme […] Lire la suite

ISLAM (Histoire) - Le monde musulman contemporain

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Nathalie CLAYER, 
  • Andrée FEILLARD, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Altan GOKALP, 
  • Denys LOMBARD, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Alexandre POPOVIC, 
  • Catherine POUJOL, 
  • Jean-Louis TRIAUD
  • , Universalis
  •  • 31 428 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le séparatisme : réaction contre les hindous »  : […] S'estimant menacés d'absorption par les hindous qui dominaient le parti du Congrès créé en 1885 et les assemblées locales, les musulmans, sous l'impulsion de Sayyid Aḥmad Khān, s'organisèrent pour défendre leurs intérêts. Ils créèrent en 1906 la Ligue musulmane et obtinrent la réservation de sièges dans les assemblées. Ce processus devait conduire à la partition du sous-continent. Il fut mis en s […] Lire la suite

JINNAH MUḤAMMAD ‘ALĪ (1876-1948)

  • Écrit par 
  • Philippe OUANNÈS
  •  • 704 mots
  •  • 2 médias

Homme politique et fondateur de l'État pakistanais, Jinnah était aussi connu sous le nom de Ḳā'id-i-A‘ẓam (le Grand Guide). Son éducation traditionnelle et imprégnée de la foi musulmane (dans le cadre de la secte des khōja , d'obédience shī‘ite) est complétée par un passage dans une école anglaise de Karachi. En 1892, il s'embarque pour l'Angleterre où, quatre ans plus tard, il obtient ses diplôme […] Lire la suite

PAKISTAN

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Gilbert ÉTIENNE, 
  • Christophe JAFFRELOT, 
  • Guy MENNESSIER
  • , Universalis
  •  • 19 646 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Né sous le signe de l'autoritarisme »  : […] Jinnah a d'emblée introduit une forte personnalisation du pouvoir dont le Pakistan ne parviendra jamais à se débarrasser. Ce grand avocat au style de vie très occidentalisé s'était imposé dès les années 1930 à la tête d'une Ligue musulmane qu'il avait progressivement converti au séparatisme. La création du Pakistan fut l'œuvre du Qaïd-i-Azam (le Grand Guide), qui, fait unique dans les annales des […] Lire la suite

Les derniers événements

4 septembre 2018 • Pakistan • Élection d’Arif Alvi à la présidence.

Arif Alvi, candidat du Mouvement du Pakistan pour la justice – au pouvoir depuis les élections législatives de juillet –, est élu président par un collège électoral, par 53,3 p. 100 des suffrages. Il l’emporte sur Fazal-ur-Rehman, chef du Jamiat Ulema e-Islam et soutenu par la Ligue musulmane – 28 [...] Lire la suite

25 juillet - 17 août 2018 • Pakistan • Alternance à l’issue des élections législatives.

) de l’ancien joueur de cricket Imran Khan, en très forte progression, arrive en tête aux élections législatives avec 31,8 p. 100 des suffrages et 149 sièges sur 342. La Ligue musulmane du Pakistan-Nawaz (PML-N) de Shahbaz Sharif, frère de l’ancien Premier ministre Nawaz Sharif destitué et condamné [...] Lire la suite

28 juillet 2017 • Pakistan • Destitution du Premier ministre Nawaz Sharif.

par la Cour accuse le Premier ministre d’avoir dissimulé une partie de son patrimoine et d’avoir surestimé l’héritage de son père pour justifier sa fortune. L’enquête sur la fortune de Nawaz Sharif et de ses enfants se poursuit. Le 1er août, l’Assemblée nationale élira au poste de Premier ministre par intérim le ministre du Pétrole Shahid Khaqan Abbasi, membre comme son prédécesseur de la Ligue musulmane du Pakistan.  [...] Lire la suite

30 juillet 2013 • Pakistan • Élection de Mamnoon Hussain à la présidence.

Le collège des grands électeurs élit à la tête de l'État l'entrepreneur Mamnoon Hussain, candidat de la Ligue musulmane de Nawaz Charif au pouvoir, par 85 p. 100 des suffrages. Son adversaire, Wajihuddin Ahmed, ancien juge à la Cour suprême et candidat du Mouvement du Pakistan pour la justice [...] Lire la suite

3-11 mai 2013 • Pakistan • Victoire de la Ligue musulmane aux élections législatives.

pour n'avoir pas assuré une sécurité suffisante à Benazir Bhutto. Le 11, la Ligue musulmane de l'ancien Premier ministre Nawaz Sharif remporte les élections législatives, avec 32,8 p. 100 des suffrages et 176 sièges sur 342. Le Parti du peuple du Pakistan, la formation au pouvoir, subit un revers [...] Lire la suite

16-22 février 2013 • Pakistan • Attentats antichiites.

de violence dans le pays en 2012, principalement au Baloutchistan. Le 22, la police procède à l'arrestation du chef du Lashkar-e-Jhangvi, Malik Ishaq, qui bénéficiait jusqu'alors de la protection des autorités provinciales. La Ligue musulmane du Pakistan de Nawaz Sharif, principal parti d'opposition, qui est au pouvoir au Pendjab, est alliée électoralement avec le Sipah-e-Sahaba, vitrine politique du Lashkar-e-Jhangvi.  [...] Lire la suite

4-10 janvier 2011 • Pakistan • Assassinat du gouverneur du Pendjab.

Taseer avait été nommé gouverneur par le président Asif Ali Zardari pour contrer l'influence de Nawaz Sharif, chef de la Ligue musulmane du Pakistan, principale formation d'opposition, et de son frère Shahbaz Sharif, Premier ministre du Pendjab. Salman Taseer est la plus haute personnalité [...] Lire la suite

10 décembre 2010 • France • Propos polémiques de Marine Le Pen sur les musulmans.

Lors d'une réunion politique à Lyon, Marine Le Pen, candidate à la succession de son père à la présidence du Front national, évoquant les prières pratiquées par les musulmans dans les rues de certaines villes, compare la présence musulmane en France à l'occupation du territoire par l'Allemagne [...] Lire la suite

7-25 août 2008 • Pakistan • Démission du président Pervez Moucharraf.

Le 7, lors d'une conférence de presse, les dirigeants de la coalition gouvernementale, Asif Ali Zardari, chef du Parti du peuple pakistanais (P.P.P.), et Nawaz Sharif, chef de la Ligue musulmane pakistanaise-Nawaz (P.M.L.-N.), s'expriment en faveur de la destitution du président Pervez Moucharraf [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Sophie SPITZ, « LIGUE MUSULMANE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ligue-musulmane/