Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LIÈGE, ville

Bibliographie

B. Demoulin & J. L. Kupper, Histoire de la principauté de Liège. De l'an mille à la Révolution, Privat, Toulouse, 2002

L. Flagothier-Musin, Liège, mémoire ouvrière, Présence et action culturelles, Bruxelles, 1985

L. Génicot dir., Histoire de la Wallonie, Privat, Toulouse, 1973

P. Gérin, Catholiques liégeois et question sociale (1833-1914), Cahier des études sociales, Bruxelles, 1959

P. Harsin, Études critiques sur l'histoire de la principauté de Liège, 3 vol., Liège, 1955-1959 ; La Révolution liégeoise de 1789, Bruxelles, 1954

H. Hasquin dir., La Wallonie, le pays et les hommes. Histoire, économies, sociétés, 2 vol., 1974-1975

É. Hélin, La Démographie de Liège aux XVIIe et XVIIIe siècles, Bruxelles, 1963

G. Kurth, La Cité de Liège au Moyen Âge, 3 vol., Bruxelles-Liège, 1909-1910

J. Lejeune, La Principauté de Liège, Liège, 3e éd. 1980

R. Lejeune & J. Stiennon dir., Lettres, arts, cultures, 3 vol., La Renaissance du livre, Bruxelles, 1978

Liège, de la principauté à la métropole, Anvers, 3e éd. 1974

X. Mabille, Histoire politique de la Belgique, CRISP, Bruxelles, 1986

F. Magnette, Précis d'histoire liégeoise, Liège, 3e éd. 1928

Le Siècle des Lumières dans la principauté de Liège, catal. expos. du millénaire, Liège, 1980

J. Stiennon dir., Histoire de Liège, Privat, Toulouse, 1991

F. Vercauteren, Luttes sociales à Liège, XIIIe et XIVe siècle, Bruxelles, 2e éd. 1946.

Arts A. Auda, La Musique et les musiciens dans l'ancien pays de Liège, Liège, 1930

J. Brassinne, L'Orfèvrerie civile liégeoise, 4 vol., Liège, 1935-1948

S. Clercx, Johannes Ciconia. Un musicien liégeois et son temps vers 1335-1411, 2 vol., Bruxelles, 1960 et 1961

S. Collon-Gevaert, J. Lejeune et al., Art roman dans la vallée de la Meuse aux XIe et XIIe siècles, Bruxelles, 2e éd. 1965

P. Colman, L'Orfèvrerie religieuse liégeoise du XVe siècle à la Révolution, 2 vol., Desoer, Liège, 1966

J. Helbig & J. Brassinne, L'Art mosan depuis l'introduction du christianisme jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, 2 vol., Bruxelles, 1906-1911

J. Lejeune, Les Van Eyck, peintres de Liège et de sa cathédrale, Liège, 1956 ; Liège et Bourgogne, Liège, 1968.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur à l'université de Liège, échevin des travaux publics et des Musées de la Ville de Liège
  • : président-directeur général du Centre de recherche et d'information sociopolitiques, Bruxelles

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Belgique : carte administrative

Belgique : carte administrative

Autres références

  • BELGIQUE - Histoire

    • Écrit par Guido PEETERS
    • 20 670 mots
    • 16 médias
    ...Hainaut, de Namur et de Luxembourg, les duchés de Brabant et de Limbourg. À Liège, l'évêque Notger fut investi en 980 par l'empereur Otton II du pouvoir temporel. La principauté deLiège sut conserver son indépendance pendant plus de mille ans, jusqu'à la Révolution française (1795).
  • BOUILLON DUCHÉ DE

    • Écrit par Hervé PINOTEAU
    • 1 323 mots
    • 1 média

    Actuellement ville de Belgique (province de Luxembourg), Bouillon fut sous l'Ancien Régime le centre d'un petit État protégé par le roi de France. C'est à l'origine une possession des comtes d'Ardennes. Godefroi de Boulogne (mort en 1100), fils d'Ide d'Ardennes, reçut château et seigneurie de Bouillon...

  • DINANDERIE

    • Écrit par Marie-Cécile FOREST
    • 641 mots

    Le mot dinanderie vient du nom de la ville de Dinant en Belgique qui fut, avec Liège, Namur, Huy et l'ensemble de la vallée de la Meuse au Moyen Âge un centre florissant du travail du cuivre et du laiton. La dinanderie désignait alors la fonte du laiton alors qu'aujourd'hui ce mot désigne...

  • FERDINAND DE BAVIÈRE (1577-1650) prince-évêque de Liège (1612-1650)

    • Écrit par Pierre GOBERT
    • 243 mots

    Fils de Guillaume V, duc de Bavière, Ferdinand devient en 1612 archevêque de Cologne, évêque de Liège et de Munster. Ayant titre d'Électeur d'Empire, il participe aux élections successives des empereurs Matthias (1612) et Ferdinand II (1619). Il prend part à la guerre de Trente Ans (1618-1648),...

  • Afficher les 8 références

Voir aussi