BRUAND LIBÉRAL (1636-1697)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'architecte Libéral Bruand est le fils de Sébastien Bruand, maître des œuvres de charpenterie des bâtiments du roi, ponts et chaussées de France, et de Barbe Biard. Son frère aîné Jacques travaille à l'église Notre-Dame-des-Victoires à Paris (1642) et construit l'hôtel de Fontenay-Mareuil, rue du Coq-Héron (1646), le château du Fayel en Picardie (1654) et la maison des Drapiers (1655), dont la façade est remontée au musée Carnavalet. Architecte du roi en 1663, Libéral Bruand succède à son père en 1670 comme maître général des œuvres de charpenterie ; il est nommé membre de l'Académie d'architecture, dès sa fondation en 1671.

Bruand travaille sous la direction de Louis Le Vau à la Salpêtrière, où il construit la chapelle (1660). Son œuvre maîtresse est l'hôtel des Invalides (1670-1676). Le plan en grille rappelle celui de l'Escorial : au fond d'une grande cour centrale, flanquée de chaque côté de deux cours plus petites, s'élève l'église des Soldats, elle-même encadrée de l'apothicairerie et de l'infirmerie. La façade extérieure forme une longue horizontale, assouplie au centre par l'archivolte triomphale du portail. Sur la cour, entourée de deux étages d'arcades, l'harmonie naît discrètement de la répétition d'un module unique, le rayon des arcs. Tout le décor est reporté sur les lucarnes, richement ornées de trophées. Jules Hardouin-Mansart complétera cet ensemble fonctionnel en bâtissant derrière l'église le dôme.

Par ses constructions, comme par ses interventions à l'Académie, Libéral Bruand, qui fut un technicien apprécié, s'affirme comme le promoteur d'une architecture dépouillée, soucieuse de solidité, de commodité et d'harmonie mathématique, conception que défendent également François Blondel et Pierre Bullet.

—  Claude MIGNOT

Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Claude MIGNOT, « BRUAND LIBÉRAL - (1636-1697) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/liberal-bruand/