YORK LES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Famille ayant donné trois souverains à l'Angleterre entre 1461 et 1485, dont l'un, Édouard V, n'a pas véritablement régné. Le nom de la famille d'York a d'abord appartenu au cinquième fils d'Édouard III, Edmund de Langley, qui fut fait duc d'York par Richard II en 1385. Son petit-fils, Richard, est le véritable artisan de la grandeur dynastique. Favorisé au départ par la protection de son cousin Henri VI, héritier de biens considérables, allié à la grande famille des Neville, il est appelé à des fonctions de plus en plus éclatantes : connétable d'Angleterre en 1430, régent de France en 1436-1437 et 1440-1445, gouverneur de l'Irlande de 1449 à 1450, il exerce aussi les fonctions de régent du royaume pendant les périodes de démence d'Henri VI. Richard ambitionne de gouverner l'Angleterre et se heurte au parti de Somerset ; il n'hésite pas à se révolter à plusieurs reprises contre les « mauvais conseillers du roi » et, à partir de 1460, convoite ouvertement la Couronne. Sa mort au combat fait de son fils Édouard l'héritier de ses ambitions ; celui-ci, à partir de 1461, année où il fut, pour la première fois, proclamé roi d'Angleterre sous le nom d'Édouard IV, commence un règne à éclipses, définitivement assuré pourtant en 1471 et jusqu'en 1483. Son frère Richard, duc de Gloucester, fit assassiner ses neveux, dont le jeune « Édouard V », et s'empara de la couronne sous le nom de Richard III ; il ne régnera que deux années. Sa nièce Élisabeth, par son mariage avec Henri Tudor conclu peu après la bataille de Bosworth où fut tué Richard III (1485), contribue à asseoir la légitimité de la nouvelle dynastie. Les York, qui ont tiré profit de l'affaiblissement du pouvoir au temps de la guerre de Cent Ans, ont été les principaux bénéficiaires de la guerre des Deux-Roses : leur rose blanche l'a emporté sur la rose rouge des Lancastre.

—  Roland MARX

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  YORK LES  » est également traité dans :

BARNET BATAILLE DE (14 avril 1471)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 242 mots
  •  • 1 média

Cette bataille, qui se déroule lors de la guerre des Deux-Roses en Angleterre, se solde par une victoire capitale pour le roi Édouard IV d'York sur ses adversaires, les partisans d'Henri VI de Lancastre. Elle se livre le jour de Pâques aux alentours de Hadley Green (East Barnet à l'heure actuelle), juste au nord de Londres. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-barnet/#i_15749

BOSWORTH BATAILLE DE (22 août 1485)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 261 mots
  •  • 1 média

Ultime épisode de la guerre des Deux-Roses, cette bataille se déroule en Angleterre, à 19 kilomètres à l'ouest de Leicester et à 5 kilomètres au sud de la ville de Market Bosworth, entre l'armée du roi Richard III, de la maison d'York, et celle du prétendant au trône Henri Tudor (futur Henri VII), de la maison de Lancastre. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-bosworth/#i_15749

DEUX-ROSES GUERRE DES

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 562 mots
  •  • 1 média

Plus justement appelée « guerre des Roses » si l'on suit la tradition anglaise, la guerre des Deux-Roses est une guerre civile qui déchire l'Angleterre de 1455 à 1485. L'expression paraît avoir été forgée relativement tard, au début du xixe siècle, et fait allusion à l'insigne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-des-deux-roses/#i_15749

ÉDOUARD IV (1442-1483) roi d'Angleterre (1461-1483)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 376 mots
  •  • 1 média

Fils aîné de Richard d'York, il est le premier souverain de la dynastie, grâce à ses victoires sur les Lancastre au cours de la guerre des Deux-Roses. Rival pendant dix ans du roi légitime Henri VI, il a connu un règne d'abord très troublé après sa proclamation à Londres en 1461, et n'a pu exercer paisiblement son autorité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-iv/#i_15749

HENRI VII TUDOR (1457-1509) roi d'Angleterre (1485-1509)

  • Écrit par 
  • Alexander Reginald MYERS
  • , Universalis
  •  • 936 mots

la cause des Lancastre s'effondre à la bataille de Tewkesbury (mai 1471). La maison d'York semble alors si solidement établie qu'Henri pense passer toute sa vie en exil. L'usurpation de Richard III (1483) sème cependant la dissension chez les York. Henri saisit cette opportunité. Pour réunir les opposants à Richard III, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-vii-tudor/#i_15749

MARGUERITE D'ANJOU (1429-1482) reine d'Angleterre

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 360 mots

Fille de René d'Anjou, Marguerite d'Anjou épouse en 1445 le roi d'Angleterre, Henri VI. Ce mariage, conclu au moment des défaites anglaises, est mal accueilli. La jeune reine est accusée d'autoritarisme et d'avarice ; son influence reste limitée jusqu'à la naissance de son fils Édouard en 1453. La même année, le roi est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-d-anjou/#i_15749

RICHARD III (1452-1485) roi d'Angleterre (1483-1485)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 376 mots
  •  • 2 médias

Fils cadet de Richard d'York, frère d'Édouard IV, Richard, duc de Gloucester, semble avoir loyalement assisté celui-ci pendant son règne. Après la mort de son frère en mai 1483, il est proclamé régent du royaume pour le compte de son neveu, Édouard V, alors âgé de treize ans. S'étant débarrassé du parti de la reine en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-iii-1452-1485-roi-d-angleterre-1483-1485/#i_15749

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 270 mots
  •  • 67 médias

Dans le chapitre « L'Angleterre normande »  : […] ; de l'ordre politique : l'affrontement des maisons de Lancastre et d'York, rose rouge contre rose blanche, « éruption cutanée sur la surface de la vie anglaise », traduit aussi une redoutable crise de confiance dans des souverains qui ont perdu le royaume de France et entraîne, par l'effet des morts, des exécutions, des dépossessions, un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_15749

WARWICK RICHARD NEVILLE comte de (1428-1471)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 553 mots
  •  • 1 média

Les Neville sont une des grandes familles du nord de l'Angleterre. Le grand-père de Warwick, Ralph, comte de Westmorland, est le beau-frère d'Henri IV ; son père, Richard, comte de Salisbury, est un des principaux soutiens de Richard d'York, son beau-frère, grâce à qui il devient chancelier en 1454-1455 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-warwick/#i_15749

Pour citer l’article

Roland MARX, « YORK LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-york/