Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ÉDOUARD IV (1442-1483) roi d'Angleterre (1461-1483)

Les Enfants d'Édouard, P. Delaroche

Les Enfants d'Édouard, P. Delaroche

Fils aîné de Richard d'York, il est le premier souverain de la dynastie, grâce à ses victoires sur les Lancastre au cours de la guerre des Deux-Roses. Rival pendant dix ans du roi légitime Henri VI, il a connu un règne d'abord très troublé après sa proclamation à Londres en 1461, et n'a pu exercer paisiblement son autorité qu'après la mort d'Henri. En particulier, entre 1465 et 1471, il a été fréquemment trahi par son ancien ami et cousin le comte de Warwick, qu'il a dû combattre par les armes : la bataille décisive de Barnet, le jour de Pâques 1471, lui permet enfin de vaincre et de faire prisonniers la reine Marguerite et son époux Henri VI à Tewkesbury ; une répression très sévère lui garantit ensuite un règne paisible. Édouard IV a régné sur une Angleterre profondément appauvrie par la guerre extérieure, et l'un de ses mérites a été de mener une politique de plus en plus pacifiste, favorable au commerce : il signe avec Louis XI le traité de Picquigny (1475) et met ainsi fin officiellement à la guerre de Cent Ans, se contentant de garder sur le continent la ville de Calais. Il n'a guère innové sur le plan des institutions, a réuni plusieurs fois le Parlement, en a obtenu des subsides, le droit de lever, sa vie durant, des droits de douane et plusieurs « dons gratuits ». Relativement populaire dans les dernières années de son gouvernement, il a eu la chance d'être assisté par son frère Richard, encore très loyal envers la Couronne. Un de ses soucis essentiels a été d'ordre dynastique : deux fils et cinq filles, dont Élisabeth, future épouse de Henri VII Tudor, paraissaient lui garantir une transmission facile de son jeune sceptre, et une vigilance constante à l'encontre des Lancastriens devait être la promesse d'une succession sans histoire. Les ambitions de son frère Richard, régent en 1483, aboutiront à l'extinction rapide de sa descendance. Les deux fils d'Édouard, déclarés illégitimes, sont enfermés dans la Tour de Londres et assassinés sur l'ordre de leur oncle qui peut ainsi se faire proclamer roi sous le nom de Richard III.

— Roland MARX

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Les Enfants d'Édouard, P. Delaroche

Les Enfants d'Édouard, P. Delaroche

Autres références

  • BARNET BATAILLE DE (14 avril 1471)

    • Écrit par Universalis
    • 243 mots
    • 1 média

    Cette bataille, qui se déroule lors de la guerre des Deux-Roses en Angleterre, se solde par une victoire capitale pour le roi Édouard IV d'York sur ses adversaires, les partisans d'Henri VI de Lancastre. Elle se livre le jour de Pâques aux alentours de Hadley Green (East Barnet à l'heure actuelle),...

  • HENRI VI (1421-1471) roi d'Angleterre (1422-1461 et 1470-1471)

    • Écrit par Roland MARX
    • 336 mots
    • 1 média

    Premier des souverains anglais à porter le titre de « roi de France » en invoquant des droits affirmés par le traité de Troyes de 1420 et légitimés par le Parlement de Paris ; seul souverain sacré en France, mais à Notre-Dame de Paris pour riposter au sacre de Charles VII à Reims. Âgé de neuf mois...

  • MARGUERITE D'ANJOU (1429-1482) reine d'Angleterre

    • Écrit par Paul BENOÎT
    • 362 mots

    Fille de René d'Anjou, Marguerite d'Anjou épouse en 1445 le roi d'Angleterre, Henri VI. Ce mariage, conclu au moment des défaites anglaises, est mal accueilli. La jeune reine est accusée d'autoritarisme et d'avarice ; son influence reste limitée jusqu'à la naissance de son fils...

  • PICQUIGNY TRAITÉ DE (1475)

    • Écrit par Jean FAVIER
    • 204 mots

    Trêve de sept ans, le traité de Picquigny fut conclu le 29 août 1475, entre Louis XI et Édouard IV. Le roi d'Angleterre était intervenu dans le conflit franco-bourguignon, où il voyait une nouvelle occasion de reconquérir les anciens domaines continentaux des Plantagenêts. Par un traité du 25 juillet...

Voir aussi