LES ROUGON-MACQUART, Émile ZolaFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une vision naturaliste

Reste que Zola est surtout convaincu que ce projet, outre ses assises scientifiques, doit être soumis au style qu'il définit comme « un coin de la création vue à travers un tempérament ». Comme l'a montré la recherche zolienne, le scientisme du romancier n'a rien de l'application mécanique de théories préexistantes. C'est davantage une pragmatique, où des principes de pure logique déductive permettent à Zola de définir chaque personnage et de l'inscrire dans un milieu. C'est, à l'échelle du projet, la même démarche que celle des « dossiers préparatoires » qu'il utilise pour écrire tous ses romans. La science lui offre un certain nombre de principes (le matérialisme, l'hérédité), voire de contraintes. En retour, le projet intégrera la science qui, relevant du réel visé, fera partie du roman, notamment avec Le Docteur Pascal (1893), ultime volume de la série. Ce sont là autant de filtres qui permettent à Zola d'élaborer son projet, de lire cette époque et d'acquérir des points de vue sur le réel qui enrichiront sa pensée avant de féconder son imaginaire. Car chez Zola, comme chez Balzac, la vision est constamment en excès sur la réalité qu'il se charge de décrire.

Mes Haines (1866), la Préface de Thérèse Raquin (1868), celle de La Fortune des Rougon (1871) voient se préciser le naturalisme de Zola. En 1880, sous l'influence de la lecture de l'Introduction à l'étude de la médecine expérimentale de Claude Bernard (1865), il publie Le Roman expérimental. Cette époque est celle de la parution des Soirées de Médan, où Zola est entouré de jeunes naturalistes (Huysmans, Alexis, Céard, Maupassant). Aussi ce volume a-t-il un caractère sinon programmatique, du moins médiatique. C'est le moment où l'écrivain déclare : « La République sera naturaliste ou ne sera pas. » Zola cherche à fonder scientifiquement le roman : « Le romancier, écrit-il, est fait d'un observateur et d'un expérimentateur. L'observateur chez lui donne les faits tels [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  LES ROUGON-MACQUART, Émile Zola  » est également traité dans :

AU BONHEUR DES DAMES, Émile Zola - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 131 mots

Publié en feuilleton dans Gil Blas entre décembre 1882 et mars 1883 et aussitôt après en volume chez Charpentier, Au Bonheur des dames est le onzième volume de la série des Rougon-Macquart . Il suit Pot-Bouille (1882), avec lequel il constitue une sorte de diptyque d'Octave Mouret. Médité depuis longtemps (d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/au-bonheur-des-dames/#i_25609

GERMINAL, Émile Zola - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 896 mots

À propos de Germinal , Émile Zola (1840-1902) écrivait à un correspondant : « J'ai toujours, dans la série des Rougon-Macquart , gardé une large place à l'étude du peuple, de l'ouvrier, et cela dès l'idée première de l'œuvre. Mais ce n'est qu'au moment de L'Assommoir que, ne pouvant mettre dans ce livre l'étude du rôle politique et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/germinal/#i_25609

NANA, Émile Zola - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 896 mots
  •  • 1 média

Fille de Gervaise et de Coupeau, Nana apparaît pour la première fois dans L'Assommoir (1877) et fut immortalisée, avant la parution même du roman qui lui est consacré, par une toile de Manet. Comme la plupart des romans d'Émile Zola (1840-1902), Nana a d'abord paru en feuilleton dans Le Voltaire , du 16 octobre 1879 au 5 février […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nana/#i_25609

NATURALISME, notion de

  • Écrit par 
  • Florence FILIPPI
  •  • 1 541 mots

Dans le chapitre « Un « révélateur » social »  : […] En hommage à la Comédie humaine de Balzac, Zola fait de son œuvre un ensemble cohérent, un grand corps que l'auteur dissèque et analyse à la manière d'un médecin (Préface générale des Rougon-Macquart , La Fortune des Rougon , 1871). Son projet, construit autour d'un arbre généalogique à deux branches, expose u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naturalisme-notion-de/#i_25609

L'ŒUVRE, Émile Zola - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 978 mots
  •  • 1 média

Publiée en 1886 chez Charpentier après avoir paru en feuilleton dans la revue Gil Blas , L'Œuvre occupe une place un peu à part au sein des Rougon-Macquart . Cette singularité ne tient ni aux personnages ni au milieu évoqué : Claude Lantier est le fils de Gervaise, déjà rencontré dans L'Assommoir et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-oeuvre/#i_25609

L'ASSOMMOIR, Émile Zola - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 997 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Grandeur et décadence de Gervaise Macquart »  : […] Publié dans sa version intégrale et définitive chez Charpentier en 1877, septième roman de la série des Rougon-Macquart , L'Assommoir a d'abord paru en feuilleton au cours de l'année 1876, dans Le Bien public , puis dans La République des Lettres . Composé de treize chapitres, divisés en deux ensembles symétri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-assommoir/#i_25609

LE VENTRE DE PARIS, Émile Zola - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 206 mots

Après La Fortune des Rougon (1871) et La Curée (1872), Le Ventre de Paris est le troisième roman de la série des Rougon-Macquart . Sa parution en feuilleton dans le quotidien L'État en mars 1873, puis en volume chez Charpentier deux mois plus tard, est accueillie assez fraîchement. Si d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-ventre-de-paris/#i_25609

Pour citer l’article

Jean-Didier WAGNEUR, « LES ROUGON-MACQUART, Émile Zola - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-rougon-macquart/