AU BONHEUR DES DAMES, Émile ZolaFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Publié en feuilleton dans Gil Blas entre décembre 1882 et mars 1883 et aussitôt après en volume chez Charpentier, Au Bonheur des dames est le onzième volume de la série des Rougon-Macquart. Il suit Pot-Bouille (1882), avec lequel il constitue une sorte de diptyque d'Octave Mouret. Médité depuis longtemps (dès 1868, Zola avait projeté de mettre en scène un « spéculateur sur le haut commerce »), le roman fut accueilli d'autant plus favorablement par la critique qu'il tranchait, par son optimisme et sa fin morale, avec les noirceurs de L'Assommoir, de Nana ou de Pot-Bouille. L'année suivante, La Joie de vivre, au titre on ne peut plus antiphrastique (il s'agit de l'une des œuvres les plus sinistres de Zola), allait se charger de décevoir ceux qui avaient cru à une métamorphose de l'écrivain.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Guy BELZANE, « AU BONHEUR DES DAMES, Émile Zola - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/au-bonheur-des-dames/