LOBKOWITZ LES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Famille aristocratique de Bohême, d'origine tchèque. Établie dans la vallée moyenne de l'Elbe (près d'Usti, au nord-ouest de Prague), la famille appartient dès le xvie siècle à l'ordre des Seigneurs, et l'on retrouve un Lobkowitz parmi les rebelles de 1547 (tentative des ordres en liaison avec la ligue de Smalkade pour briser le pouvoir de Ferdinand Ier de Habsbourg). Bientôt les Lobkowitz se partageront en deux clans : les Popel de Lobkowitz, en général protestants, favorables aux privilèges des États, et les autres, catholiques, fidèles serviteurs des Habsbourg, très attachés à la prérogative princière et à l'autorité de l'État. Au siècle suivant, deux d'entre eux, le chancelier Sidoine (en tchèque, Zdenek, 1558-1626) et son fils le prince Venceslas (en tchèque, Vaclav, 1609-1677), consolidèrent la fortune de la famille. Le premier, qui n'abandonna jamais Rodolphe II, puis Mathias, fut fait prince d'Empire après la bataille de la Montagne-Blanche en 1620 ; il épousa une riche veuve, Polyxène Rosenberg, l'héritière des Pernstein, qui apporta à la famille la seigneurie de Roudnice ; le second mit au service des Habsbourg de réelles qualités d'homme d'État. Il fait des études et voyage avant d'acheter un régiment d'arquebusiers dans l'armée de Wallenstein (1631). Il participe avec les impériaux à presque toutes les campagnes de la guerre de Trente Ans ; dès 1636, il siège à Vienne au conseil de la Guerre, dont il devient vice-président en 1644. L'année suivante, Ferdinand III le nomme conseiller d'État et l'envoie présider la diète de Bohême. En 1652, le prince Venceslas devient président du conseil de la Guerre, l'équivalent d'un secrétaire d'État à la Guerre en France. Il négocie l'élection impériale de Léopold Ier en 1657-1658, et ce dernier le nomme grand maître de la Cour et chef du Conseil en 1665. À partir de 1668, il dirige la Conférence secrète et exerce [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Jean BÉRENGER, « LOBKOWITZ LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-lobkowitz/