LEISHMANIOSES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Très répandues dans le monde, les leishmanioses sont des affections engendrées par un protozoaire flagellé du genre Leishmania, micro-organisme unicellulaire et ovalaire de 2 à 6 micromètres, renfermant un gros noyau et une ébauche de flagelle. Il se rencontre à l'intérieur des cellules réticulaires de la peau et de plusieurs viscères, chez l'homme et chez divers animaux sauvages et domestiques, le chien tout particulièrement. La transmission de la maladie est assurée par le contact avec un animal malade ou par la piqûre du phlébotome, petit insecte vivant dans les régions tropicales et éventuellement en climat tempéré chaud, par exemple au sud de la France.

Les leishmanioses cutanées

Les leishmanioses cutanées, ou « boutons d'Orient », sont dues à Leishmania tropica et s'observent le long du littoral méditerranéen, dans les régions présahariennes, et en Asie, du Proche-Orient aux Indes.

Plusieurs semaines ou plusieurs mois après la piqûre infestante, un bouton indolore et torpide apparaît sur une partie découverte du corps. Cette lésion cutanée peut rester sèche ou bien s'ulcérer et se recouvrir d'une croûte épaisse. L'évolution est habituellement très bénigne (mais la guérison demande de longs mois) et se fait au prix d'une cicatrice indélébile (mais l'immunité est ensuite définitive). Si les formes graves sont rares, un même malade peut présenter sur sa peau plusieurs lésions simultanées.

En Amérique centrale et en Amérique du Sud, une leishmaniose cutanéo-muqueuse de plus grande gravité (due à Leishmania brasilensis) sévit dans les régions chaudes et humides des forêts et plantations.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur à la faculté de médecine de Paris-Saint-Antoine, université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie
  • : professeur agrégé du Val-de-Grâce, médecin général inspecteur, directeur général du service de santé de la première région militaire

Classification


Autres références

«  LEISHMANIOSES  » est également traité dans :

FLAGELLÉS

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 583 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Cycle des Leishmania »  : […] Les Leishmania sont des parasites à deux hôtes vivant à l'intérieur des cellules des vertébrés (forme amastigote) et dans un insecte piqueur, diptère du genre Phlebotoma , sous la forme promastigote. Les maladies causées par ces parasites ( leishmanioses) se manifestent de diverses façons : ce sont des leishmanioses cutanées (bouton d'Orient) sans grand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flagelles/#i_10333

GNF6702, INHIBITEUR DE PROTÉASOMES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 990 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Trois grandes maladies parasitaires tropicales négligées  »  : […] La maladie du sommeil, provoquée par Trypanosoma brucei , sévit en Afrique subsaharienne, là où vit son vecteur, la mouche tsé-tsé. Soixante-cinq millions de personnes sont exposées à cette maladie, mortelle si elle n’est pas traitée. Des maladies à trypanosomes frappent également le bétail dans ces mêmes régions africaines (comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gnf6702-inhibiteur-de-proteasomes/#i_10333

MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 10 465 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Changement de conditions de travail »  : […] L’environnement qui favorise la brusque émergence d’une maladie peut être celui des conditions de travail. Ainsi, en 1908-1909, les ouvriers travaillant dans les plantations de café de la région de São Paulo montraient en nombre leurs lésions de la peau, du nez, des oreilles, à des médecins qui n’en avaient jamais vu de semblables. L’émergence de cette nouvelle maladie, la leishmaniose forestière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-infectieuses-emergentes/#i_10333

NICOLLE CHARLES (1866-1936)

  • Écrit par 
  • Pierre NICOLLE
  •  • 595 mots

Après son internat aux hôpitaux de Paris et une thèse préparée au laboratoire du docteur Roux à l'Institut Pasteur, Charles Nicolle, fils d'un médecin rouennais, est nommé professeur suppléant à l'école de médecine de Rouen. Ses efforts pour créer un centre d'enseignement et de recherche dans le laboratoire de microbiologie de cette école n'aboutissant pas, il pose sa candidature pour le poste de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-nicolle/#i_10333

PARASITOLOGIE ET MALADIES PARASITAIRES

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  • , Universalis
  •  • 8 215 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les protozooses »  : […] Les protozooses sont transmissibles soit par l'eau et les aliments souillés (les principales sont l'amibiase, les flagelloses digestives), soit par un Arthropode vecteur (les principales sont les trypanosomoses, les leishmanioses, le paludisme). – Les trypanosomoses sont des maladies parasitaires dues à des Protozoaires Flagellés du genre Trypanosoma . On distingue : la mala […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parasitologie-et-maladies-parasitaires/#i_10333

Voir aussi

Pour citer l’article

Yves GOLVAN, Robert DURIEZ, « LEISHMANIOSES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/leishmanioses/