Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LEIBNIZ GOTTFRIED WILHELM (repères chronologiques)

1er juillet 1646 Naissance de Gottfried Wilhelm Leibniz à Leipzig.

1663 Il est reçu bachelier ès arts sur une dissertation sur le principe d’individuation.

1666 Il obtient le grade de docteur en droit à l’université d’Altdorf et publie un De Arte combinatoria.

1670 Conseiller à la Cour suprême de Mayence.

1672 Voyage à Paris. Nombreuses rencontres politiques et scientifiques (Colbert, Huygens, Arnauld).

1673 Voyage à Londres. Il donne à Arnauld sa Confessio philosophi.

1675-1676 Intense activité scientifique et philosophique. Leibniz produit ses travaux préparatoires sur le calcul infinitésimal.

1676 Bibliothécaire à Hanovre. Traductions en latin du Phédon et du Théétète de Platon.

1685 Révocation de l’édit de Nantes. Leibniz est nommé historiographe de la Maison de Brunswick.

1686 Discours de métaphysique (publié en 1846) et Correspondance avec Arnauld.

1703 Il commence la rédaction des Nouveaux Essais sur l’entendement humain (publiés en 1763).

1710 Essais de Théodicée.

1714 Principes de la nature et de la grâce (publication posthume en 1718) ; Principes de la philosophie (ou Monadologie), parus en allemand en 1720, en latin en 1721 et publiés en version originale française en 1840.

14 novembre 1716 Mort de Leibniz.

1717 Éloge de Leibniz par Fontenelle.

— Francis WYBRANDS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Francis WYBRANDS. LEIBNIZ GOTTFRIED WILHELM - (repères chronologiques) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 28/08/2017

Autres références

  • LEIBNIZ : CALCUL DIFFÉRENTIEL

    • Écrit par
    • 212 mots
    • 1 média

    Gottfried Wilhelm Leibniz (1646-1716) publie en 1684 les détails de son calcul différentiel dans son traité Nova methodus pro maximis et minimis, itemque tangentibus. Il y reprend ses découvertes antérieures. Il avait introduit la notation moderne d'une intégrale dès 1675, calculé les dérivées...

  • MONADOLOGIE, Gottfried Wilhelm Leibniz - Fiche de lecture

    • Écrit par
    • 844 mots

    G. W. Leibniz (1646-1716) n'a publié de son vivant qu'un seul ouvrage d'importance, la Théodicée (1710). La mort de Locke, en 1704, le dissuada de publier les Nouveaux Essais, en réponse à l'Essai sur l'entendement humain du philosophe anglais. Renommé dans toute l'Europe...

  • ABSOLU

    • Écrit par
    • 4 222 mots
    ...montrer que le système absolu, l'absolu comme système, loin de les résorber, leur confère l'être, puisqu'il est posé comme l'unique mesure de ce qui est. Le génie de Leibniz s'y est employé. Chaque être, explique-t-il, est sa détermination propre, intrinsèque, mais puisque toute détermination implique le...
  • AFFECTIVITÉ

    • Écrit par
    • 12 228 mots
    ...particulier de l'union universelle des idées avec leurs objets (M. Gueroult), devant être traité dans ce cadre plus global. Sur ce point, on le sait, Leibniz considère l'union de l'âme et du corps dans la monade – l'âme étant l'unité du corps et le corps le point de vue de l'âme – comme l' harmonie...
  • ARITHMOMÈTRE DE THOMAS DE COLMAR

    • Écrit par
    • 1 104 mots
    • 1 média
    L’arithmomètre utilise le principe du cylindre cannelé inventé par Gottfried Wilhelm Leibniz en 1672. Chaque cylindre possède sur sa circonférence neuf dents de longueur croissante (pour les chiffres de 1 à 9 ; absence de dent pour le chiffre 0). Lorsque l’opérateur inscrit un nombre à l’aide de...
  • ART (Aspects esthétiques) - Le beau

    • Écrit par
    • 5 576 mots
    • 6 médias
    ...Beau et Bien, qui aboutit à l'émancipation du champ esthétique, le moment leibnizien est particulièrement intéressant. En effet, il est significatif que G. W. F. Leibniz emploie indifféremment dans son vocabulaire les termes de Beau et de beauté. Pour lui, la beauté est l'unité dans la diversité, qui renvoie...
  • Afficher les 76 références