LÉGER saint (616 env.-679/80)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Neveu de l'évêque de Poitiers Dido et élevé à la cour, Léger fut d'abord archidiacre de Poitiers, puis abbé de Saint-Maixent. Vers 663, la reine Bathilde le nomma évêque d'Autun. Il se montra bon évêque, mais en même temps partisan convaincu de l'autonomie du royaume de Bourgogne. Le maire du palais de Neustrie, Ébroïn, tenta d'imposer à la Bourgogne le roi Thierry III ; ils furent l'un et l'autre vaincus par le roi d'Austrasie, Childéric II. Ébroïn fut enfermé à l'abbaye de Luxeuil, Thierry dans celle de Saint-Denis. Bien que du côté des vainqueurs, Léger tomba en disgrâce et fut expédié, lui aussi, à Luxeuil. L'assassinat de Childéric II en 675 rendit la liberté à Ébroïn et à Léger. Le premier reprit sa politique d'expansion et vint mettre le siège devant Autun, où Léger était rentré. Pour éviter des souffrances à son peuple, Léger se rendit. On lui creva les yeux, on lui coupa les lèvres et la langue, et on l'interna chez les moniales de Fécamp. Puis, après un simulacre de jugement, on le décapita dans une forêt d'Artois. Bien que les motifs de sa mort aient été surtout politiques, Léger fut considéré comme un martyr lors de la réaction qui suivit l'assassinat d'Ébroïn en 683. Le culte de saint Léger fut très populaire.

—  Jacques DUBOIS

Écrit par :

  • : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification

Autres références

«  LÉGER saint (616 env.-679/80)  » est également traité dans :

EBROÏN (mort entre 680 et 683)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 293 mots

Maire du palais de Neustrie pendant plus de vingt ans (657- entre 680 et 683). Après la mort du roi Clotaire III en 673, Ebroïn, qui exerçait la réalité du pouvoir avec la reine Bathilde, mère de Clotaire, décida de nommer à sa succession le frère du défunt, Théodoric III (ou Thierry III). Furieux de ne pas avoir été consultés, les grands du royaume, menés par Léger, l'évêque d'Autun qui prônait […] Lire la suite

FRANCE (Histoire et institutions) - Naissance d'une nation

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 8 949 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Expansion du christianisme »  : […] Le coup de maître de Clovis – sa conversion au catholicisme – ne fit pas seulement des Francs les fils chéris de l'Église romaine face aux autres Barbares païens ou ariens, elle facilita l'uniformisation de la culture, des croyances, des comportements, des mentalités. Mais cette christianisation – aussi bien d'ailleurs celle de la masse paysanne gallo-romaine que celle de la minorité barbare – se […] Lire la suite

Les derniers événements

Tadjikistan. Élections législatives. 1er mars 2020

Le Parti démocratique populaire du président Emomali Rakhmon remporte les élections législatives avec 50,4 p. 100 des suffrages et 47 sièges sur 63, et conserve une large majorité absolue malgré un léger recul. Les autres élus appartiennent à des partis alliés au pouvoir. Le Parti social-démocrate, seule formation d’opposition, obtient 0,3 p. 100 des voix, sans élu. Le taux de participation est de 86,1 p. 100. […] Lire la suite

Allemagne. Élections régionales à Hambourg. 23 février 2020

Le Parti social-démocrate (SPD) arrive en tête aux élections régionales dans le Land de Hambourg, malgré un léger recul, avec 39,2 p. 100 des suffrages et 54 élus sur 123. Les Verts (Die Grünen) progressent fortement, doublant leur score de février 2015 avec 24,2 p. 100 des voix et 33 sièges […] Lire la suite

Cameroun. Élections législatives. 9 février 2020

Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais du président Paul Biya conserve la majorité absolue à l’issue des élections législatives, malgré un léger repli, avec 139 élus sur 180. Sept autres partis se partagent les sièges restants. L’élection de 13 députés dans l’ouest du pays, région […] Lire la suite

Irlande. Victoire du Sinn Fein aux élections législatives. 8 février 2020

Le Sinn Fein (gauche nationaliste) de Mary Lou McDonald arrive en tête aux élections législatives, progressant fortement avec 24,5 p. 100 des suffrages et 37 sièges sur 160. Le Fianna Fáil (centre droit) de Micheál Martin est en léger recul avec 22,2 p. 100 des voix et 37 élus – la reconduction […] Lire la suite

Taïwan. Réélection de Tsai Ing-wen à la présidence. 11 janvier 2020

de participation est de 74,9 p. 100. Dans son allocution, Tsai Ing-wen dénonce « les pressions croissantes de la Chine » en vue d’imposer à Taïwan le modèle « un pays, deux systèmes » en vigueur à Hong Kong. Aux élections législatives qui se tiennent le même jour, le DPP, en léger recul, conserve sa majorité absolue au Parlement avec 34 p. 100 des suffrages et 61 sièges sur 113, contre 33,4 p. 100 des voix et 38 élus pour le KMT, en léger progrès. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques DUBOIS, « LÉGER saint (616 env.-679/80) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/leger/