LE PROCÈS, Franz KafkaFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une écriture de l'indéchiffrable

Ce pouvoir de vie et de mort qui fait irruption dans l'existence de K. et contre lequel nulle résistance humaine ne se révèle efficace est-il une force transcendante à la société ? Le Procès reprend-il la tradition séculaire de la satire et de la mise en question de la justice inique, corrompue et parfois même criminelle ? Ou bien s'agit-il, comme chez Dostoïevski, d'une réflexion théologique sur la Loi, la faute et le sens de la vie après la mort de Dieu ? Ou bien n'était-ce qu'un cauchemar, un fantasme, un délire de persécution, l'histoire de l'autodestruction d'un grand névrosé ? Les interprétations psychanalytiques du Procès abondent et le texte paraît les solliciter, tant l'action suit la logique du rêve, tant abondent les figures du désir et de la conquête érotique (Mlle Bürstner, la femme de l'employé du tribunal, Leni, la servante du juge Huld) qui se transforment en autant de figures d'une sexualité redoutée.

Le chapitre intitulé « Dans la cathédrale », à la fin du roman, renforce l'hypothèse théologique. C'est l'aumônier des prisons qui raconte à K. la parabole « Devant la Loi » qui commence ainsi : « Devant la porte de la Loi se tient un gardien. Ce gardien voit arriver un homme de la campagne qui sollicite accès à la Loi. Mais le gardien dit qu'il ne peut le laisser entrer maintenant. » À la fin de cette parabole, l'homme venu de la campagne est arrivé au terme de son existence. « Le gardien se rend compte alors que c'est la fin et, pour frapper encore son oreille affaiblie, il hurle : „Personne d'autre n'avait le droit d'entrer par ici, car cette porte t'était destinée, à toi seul. Maintenant je pars et je vais la fermer“. » Dieu attend l'homme, mais reste inaccessible à ceux qui ne le trouvent pas d'emblée. À moins que Dieu n'existe que dans la recherche et l'attente des hommes ? La Loi n'est possédée ni interdite par aucun gardien, dans aucun temple. Elle se trouve sous nos yeux, en nous-mêmes peut-être. À moins que la Loi n'existe pas ailleurs que dans le psychisme ? À moins que d [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  LE PROCÈS, Franz Kafka  » est également traité dans :

PROCÈS (mise en scène K. Lupa)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 985 mots
  •  • 1 média

Découvert en France en 1998 avec une adaptation des Somnambules, roman de l’écrivain autrichien Hermann Broch, le metteur en scène polonais Krystian Lupa, devenu une personnalité majeure de la scène européenne, puise de nouveau dans un registre littéraire, comme il l’avait fait avec […] Lire la suite

KAFKA FRANZ (1883-1924)

  • Écrit par 
  • Marthe ROBERT
  •  • 5 873 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'écartèlement »  : […] Les difficultés intérieures et extérieures, qui, dans la vie de Kafka, allaient causer un conflit permanent et contribuer pour une large part au délabrement de sa santé, ne sont pas telles d'abord qu'il puisse les croire tout à fait insolubles. Dans sa jeunesse, en effet, Kafka se sent malgré tout solidement lié à la langue, à la culture, et même, jusqu'à un certain point, à l'histoire allemandes. […] Lire la suite

MANOURY PHILIPPE (1952- )

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 2 757 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La tentation du théâtre lyrique »  : […] Le 10 mars 1997, 60 e  Parallèle , la première partition lyrique de Philippe Manoury, est créé au Théâtre du Châtelet, à Paris, par l'Orchestre de Paris sous la direction de David Robertson. Parti d'un premier projet s'inspirant de l'univers d'Orson Welles, le compositeur a écrit un opéra en un acte d'une centaine de minutes pour 90 musiciens et 9 personnages réunis dans un aéroport, quelque part […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

France. Procès de l’attentat du Thalys. 17 décembre 2020

La cour d’assises spéciale de Paris condamne le Marocain Ayoub El-Khazzani, auteur de l’attentat commis à bord du train Thalys reliant Amsterdam à Paris, en août 2015, à la réclusion à perpétuité pour « tentatives d’assassinats terroristes ». Celui-ci avait été maîtrisé par plusieurs passagers après avoir grièvement blessé un autre passager qui tentait de le désarmer. Le planificateur de l’attaque […] Lire la suite

France. Verdict du procès des attentats islamistes de janvier 2015. 16 décembre 2020

La cour d’assises spéciale de Paris rend son verdict dans le procès des attentats de janvier 2015 contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo et le magasin Hyper Cacher, à Paris, et une policière municipale de Montrouge (Hauts-de-Seine), qui avaient fait au total […] Lire la suite

Canada. Acquittement de Gilbert Rozon et Éric Salvail. 15-18 décembre 2020

depuis octobre 2019, pour des faits datant de 1993. Le tribunal estime que le témoignage du plaignant n’est pas digne de confiance. Dans ces deux procès, la réalité des faits n’est pas niée, mais la présomption d’innocence profite aux accusés en l’absence de preuves suffisantes. […] Lire la suite

Belgique. Rejet de la proposition de suppression des jurys populaires pour les procès de terroristes. 8 décembre 2020

La commission ad hoc de la Chambre des représentants rejette la proposition de l’Alliance néo-flamande (N-VA), soutenue par le Vlaams Belang, qui visait à réformer la Constitution afin de soustraire les procès de terroristes à la procédure des assises. La veille, le procureur fédéral Frédéric Van […] Lire la suite

France. Condamnation d’un imam de Villiers-le-Bel. 26 novembre 2020

de l’ouverture du procès de l’attentat contre Charlie Hebdo, puis lors de l’attaque perpétrée devant les anciens locaux du journal, Luqman H. avait défendu sur le réseau social TikTok le principe du sacrifice au nom du prophète. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques LE RIDER, « LE PROCÈS, Franz Kafka - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/le-proces/