LE FESTIN NU, William BurroughsFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Festin nu fut composé en 1957 à Tanger par William Burroughs (1914-1997) à partir de son manuscrit Interzone, réorganisé par son ami Allen Ginsberg. Le titre fut suggéré par Jack Kerouac. Selon Burroughs, il « a exactement le sens de ses termes : le festin NU – cet instant pétrifié et glacé où chacun peut voir ce qui est piqué au bout de chaque fourchette ». Publié par Olympia Press à Paris en 1959, le roman ne fut autorisé aux États-Unis qu'en 1962, et sortit victorieux de deux procès pour obscénité. La version définitive date de 1964. Le cinéaste David Cronenberg en a donné une transposition très originale en 1991.

Lié à la beat generation, Burroughs devint avec Naked Lunch l'un des personnages les plus dérangeants de la littérature américaine. Sa satire de la culture universitaire et populaire se combine avec son expérience personnelle de la marginalité, vécue à travers la triple figure du drogué, du fugitif et de l’homosexuel. La longue Préface du roman analyse les rapports du toxicomane à la drogue, qui est la marchandise par excellence : ici, c'est en quelque sorte le consommateur qu'on vend au produit. « Tant que nous n'aurons pas une connaissance plus précise de l'électronique du cerveau, la drogue restera l'élément essentiel de l'Interrogateur chargé d'anéantir la personnalité du sujet. » La drogue, qu'elle soit crime ou maladie, est un phénomène culturel aux implications profondes.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  LE FESTIN NU, William Burroughs  » est également traité dans :

BURROUGHS WILLIAM (1914-1997)

  • Écrit par 
  • Gérard-Georges LEMAIRE
  •  • 1 917 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De « Junkie » au « Festin nu » »  : […] William Seward Burroughs est né le 5 février 1914 à Saint Louis dans le Missouri. Il fait ses études à Harvard, puis voyage en Europe en 1936 (Paris, Vienne, Budapest, Dubrovnik), retourne à Vienne l'année suivante pour étudier la médecine. À Dubrovnik, il épouse Ilse Klapper pour lui permettre d'obtenir la citoyenneté américaine. De retour aux États-Unis, il s'intéresse à différentes disciplines, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-burroughs/#i_31551

Pour citer l’article

Michel FABRE, « LE FESTIN NU, William Burroughs - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-festin-nu/