LAMBERT saint (635 env.-env. 705)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Vers 671, à la pire époque d'anarchie des royaumes francs, l'évêque de Tongres, Théodard, qui résidait habituellement à Maastricht, fut assassiné. Il eut pour successeur Lambert, né dans une grande famille française qui avait fourni plusieurs comtes. En 675, Childéric II, roi d'Austrasie, dont le pouvoir s'était étendu sur la Neustrie et la Bourgogne avec la chute d'Ebroïn, maire du palais de Neustrie depuis 657, fut assassiné lui aussi. Ebroïn, qui avait eu jadis à faire face à l'opposition des évêques et des nobles, reprit alors le pouvoir, fit mettre à mort le chef de cette opposition, Léger d'Autun, et destitua Lambert qui dut se retirer au monastère de Stavelot où il passa sept ans. À la mort d'Ebroïn (vers 683), Lambert retrouva son évêché.

Grand évêque, Lambert évangélisait son peuple et administrait les biens de son diocèse en bonne entente avec le maire du palais d'Austrasie, Pépin de Herstal. Mais ses gens entrèrent en conflit avec Dodon, qui était chargé des domaines royaux, et assassinèrent deux de ses serviteurs. Lors d'une expédition de représailles, Lambert fut massacré à Liège, qui n'était alors qu'une villa. Comme d'autres personnages assassinés aux temps mérovingiens, il fut vénéré comme martyr, et son culte devint très populaire en Belgique et en France.

—  Jacques DUBOIS

Écrit par :

  • : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification

Les derniers événements

France. Reprise de la procédure de fin de vie de Vincent Lambert. 28 juin - 11 juillet 2019

Le 28, la Cour de cassation casse l’arrêt de la cour d’appel de Paris qui avait ordonné, en mai, la suspension de la procédure de fin de vie de Vincent Lambert, plongé dans un état végétatif irréversible depuis 2008. Elle estime que la justice judiciaire n’était pas compétente pour statuer […] Lire la suite

France. Nouvelle suspension de l’arrêt des traitements de Vincent Lambert. 3-20 mai 2019

Le 3, le Comité des droits des personnes handicapées (CDPH) de l’ONU, saisi du dossier de la procédure de fin de vie visant Vincent Lambert, demande la suspension de toute décision à ce sujet dans l’attente de l’instruction du dossier sur le fond. Victime d’un accident de la route en 2008, Vincent […] Lire la suite

France. Décision de la Cour européenne des droits de l’homme dans l’affaire Vincent Lambert. 5 juin 2015

La Cour européenne des droits de l’homme (C.E.D.H.) valide la décision du Conseil d’État de juin 2014 dans l’affaire Vincent Lambert. Celle-ci autorisait, à la demande de son épouse et en application de la loi Leonetti d’avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie, l’arrêt […] Lire la suite

France. Jugement sur le maintien en vie artificiel de Vincent Lambert. 24 juin 2014

Le Conseil d'État juge conforme à la loi Leonetti d'avril 2005 sur la fin de vie la décision médicale de mettre fin à l'alimentation et à l'hydratation de Vincent Lambert, un tétraplégique de trente-sept ans victime d'un accident de la route en 2008 et en état végétatif depuis lors. Il s'appuie […] Lire la suite

France. Contestation d'une décision judiciaire par le ministre de l'Intérieur. 10-13 décembre 2010

cents policiers en civil ou en uniforme manifestent bruyamment devant le tribunal. Dépêché sur place, le préfet de Seine-Saint-Denis Christian Lambert, un ancien policier, les assure de sa « compréhension ». De son côté, le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux déclare que « ce jugement […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques DUBOIS, « LAMBERT saint (635 env.-env. 705) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lambert/