CHILDÉRIC II (650 env.-675) roi d'Austrasie (662-675) et roi des Francs (673-675)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils cadet de Clovis II et de la reine Bathilde.

Childéric II devint roi d'Austrasie en 662 à la mort de Childebert, fils du maire du palais Grimoald, adopté par Sigebert III. Il régna sous la régence conjointe de sa tante Himnechilde, la mère de Dagobert II, fils légitime de Sigebert III dont Childebert avait usurpé la succession au trône, et de Wulfoald, maire du palais. Lorsque le frère aîné de Childéric, Clotaire III, roi de Neustrie et de Bourgogne, mourut en 673, le maire du palais de Neustrie Ebroïn tenta d'imposer au pouvoir le frère puîné de Childéric, Théodoric III (ou Thierry III). Mais les nobles neustriens, qu'Ebroïn n'avait pas consultés au sujet de la succession, firent appel à Wulfoald et à Childéric et déposèrent rapidement Théodoric. Childéric régna dès lors sur la Neustrie et la Bourgogne, en plus de l'Austrasie. II fut le dernier roi mérovingien à tenter d'exercer l'autorité, mais un parti hostile au pouvoir austrasien émergea en Neustrie, et Childéric fut assassiné en 675 près de Chelles.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  CHILDÉRIC II (650 env.-675) roi d'Austrasie (662-675) et roi des Francs (673-675)  » est également traité dans :

DAGOBERT II (650 env.-679) roi d'Austrasie (676-679)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 154 mots

Fils de Sigebert III et de Himnechilde. Dagobert II fut exilé dans un monastère irlandais à la mort de son père en 656. Le maire du palais d'Austrasie Grimoald confia alors le trône à son propre fils, Childebert, que Sigebert avait adopté avant la naissance de Dagobert. Après la chute de Grimoald et de Childebert l'Adopté, le cousin de Dagobert, C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dagobert-ii/#i_88147

EBROÏN (mort entre 680 et 683)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 293 mots

Maire du palais de Neustrie pendant plus de vingt ans (657- entre 680 et 683). Après la mort du roi Clotaire III en 673, Ebroïn, qui exerçait la réalité du pouvoir avec la reine Bathilde, mère de Clotaire, décida de nommer à sa succession le frère du défunt, Théodoric III (ou Thierry III). Furieux de ne pas avoir été consultés, les grands du royau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ebroin/#i_88147

LÉGER saint (616 env.-679/80)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 225 mots

Neveu de l'évêque de Poitiers Dido et élevé à la cour, Léger fut d'abord archidiacre de Poitiers, puis abbé de Saint-Maixent. Vers 663, la reine Bathilde le nomma évêque d'Autun. Il se montra bon évêque, mais en même temps partisan convaincu de l'autonomie du royaume de Bourgogne. Le maire du palais de Neustrie, Ébroïn, tenta d'imposer à la Bourgo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leger/#i_88147

Pour citer l’article

« CHILDÉRIC II (650 env.-675) roi d'Austrasie (662-675) - et roi des Francs (673-675) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/childeric-ii/