LA MONSTRUEUSE PARADE, film de Tod Browning

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Freaks, littéralement « les monstres » et non La Monstrueuse Parade comme le propose le titre français, est un film unique dans l'histoire du cinéma car il est interprété, à deux exceptions près, par des phénomènes de foire qui présentent tous de graves anomalies physiques : nains, homme tronc, sœurs siamoises, femme à barbe, etc.

Freaks, de Tod Browning, 1932, affiche

Freaks, de Tod Browning, 1932, affiche

Photographie

L'affiche américaine dessinée de Freaks oppose par la caricature le couple des personnages «normaux», debout à gauche et penchés avec appréhension et dégoût vers le groupe des «monstres» à droite. Ceux-ci constituent une sorte de pyramide menaçante dont la base est le corps de l'homme... 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le producteur de la traditionnelle et puritaine Metro-Goldwyn-Mayer, Irving Thalberg, entendait aller plus loin que les films fantastiques de l'Universal comme Dracula (1931) ou Les Poupées du diable (The Devil Doll, 1936). Il ne s'est pas trompé en en confiant la réalisation à Tod Browning (1882-1962), mais il n'avait pas prévu que la censure amputerait le film de plus de 25 minutes.

Tod Browning connaît l'univers du cirque depuis son adolescence. Il rencontre en 1919 l'acteur Lon Chaney, qui deviendra L'Homme aux mille visages (1957), et tourne avec lui une dizaine de films fantastiques au cours des années 1920. La plupart se déroulent dans le monde des fêtes foraines et des baraques. Le premier de la série est Le Club des Trois (The Unholy Three, 1925) et son chef-d'œuvre de l'époque est L'Inconnu (The Unkown, 1927), dans lequel Lon Chaney n'hésite pas à s'amputer de deux bras pour l'amour d'une belle écuyère. En 1931, il vient de réaliser la première version sonore de Dracula avec Bela Lugosi, puis The Iron Man (1931). C'était l'auteur idéal pour mettre en scène l'univers des « Freaks ».

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Pour citer l’article

Michel MARIE, « LA MONSTRUEUSE PARADE, film de Tod Browning », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-monstrueuse-parade/