LA LOGIQUE DU VIVANT (F. Jacob)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En 1970, François Jacob, lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine en 1965 avec André Lwoff et Jacques Monod, publie La Logique du vivant. Cet ouvrage retrace une histoire de la biologie qui débute à la Renaissance pour s'achever avec les travaux de biologie moléculaire moderne dont l'auteur est l'un des artisans. Jacob ne se contente pas de dresser une archéologie du savoir de la notion d'hérédité, la notion centrale de l'essai, en s'appuyant sur les écrits et les auteurs de ces différentes époques et en les replaçant dans leur contexte, il définit surtout un certain nombre d'axes singuliers qui feront de la biologie une science particulière et à part entière (comme la question de l'organisation qui est propre au vivant). Les premiers chapitres du livre témoignent de l'influence profonde de l'œuvre de Michel Foucault, Les Mots et les choses (1966) sur le biologiste. S'y manifeste l'idée selon laquelle les conditions d'un discours (scientifique ou autre) changent au cours du temps. Jacob rend compte notamment du passage de l'« histoire naturelle » à la « biologie » en tant que science par le fait de dépasser, à partir de la fin du xixe siècle, la seule « structure visible » pour accéder à l'organisation cachée. Les notions qui sont alors introduites dans la suite de l'ouvrage, comme celles d'organisation, de gène ou de molécule d'ADN, restent encore amplement discutées et étudiées aujourd'hui.

Cet ouvrage fondateur retrace l'histoire d'un grand nombre de notions fondamentales pour la biologie en tant que science à part entière et sert de socle, aujourd'hui encore, à de nombreux philosophes et biologistes qui continuent de les étudier. La notion d'« intégron » (toute unité du vivant constituée par l'intégration de sous-unités d'un niveau hiérarchiquement inférieur), proprement jacobienne, qui n'a pas fait fortune par la suite, reste néanmoins emblématique d'une nouvelle approche en biologie que l'on retrouve actuellement au travers de la biologie des systèmes.

—  Antonine NICOGLOU

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Antonine NICOGLOU, « LA LOGIQUE DU VIVANT (F. Jacob) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-logique-du-vivant/