L'UTOPIE (UTOPIA), Thomas MoreFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'ordre social de la rédemption humaine

Au total, force est de constater que « la meilleure forme de gouvernement », que le réformisme morien appelle de ses vœux, consiste en une société verrouillée à tous ses étages. Pour autant, la négation du principe individualiste, extrapolé de l'incurie égoïste des milieux politiques anglais d'alors, n'autorise pas, sauf à nier tout effet de contexte, à lire dans la déclinaison du thème communautaire, une variation ancienne de la partition marxiste. Dans ce tableau qui réconcilie éthique et politique, L'Utopie soumet entièrement la charge critique et l'idéal « collectiviste » aux priorités ontologiques du sauvetage de la société et de sa purification par le spirituel. Le travail du négatif impose en effet une politique d'ordre, partout exalté, mais simplement à titre de préliminaire normatif visant à introduire les vertus cathartiques du retour à une organicité sociale originelle, à une humanitas pleinement en accord avec son Créateur. Plus qu'une doctrine politique, c'est davantage une théodicée fondée sur une conception chrétienne de l'amour et de la justice que More, promu au rang des saints par Pie XI en 1935, cherche à léguer face aux vicissitudes de l'histoire.

De l'abbaye de Thélème au phalanstère fouriériste en passant, entre autres, par la Cité du soleil de Campanella, la Nouvelle Atlantide de Bacon, les Voyages de Cyrano de Bergerac, l'Oceana de Harrington et l'Icarie de Cabet, l'ouvrage fit modèle et connut une fortune considérable dès sa parution. Le néologisme de son titre (transcrit du grec) fixa les règles d'un genre qui, inauguré par La République, Les Lois et le Critias de Platon, traduit surtout, au-delà de la fantaisie littéraire, un envers sociologique doré et sujet aux variations du principe espérance selon les siècles.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : docteur en sociologie, D.E.A. de philosophie, maître de conférences à l'université de Paris V-Sorbonne

Classification

Autres références

«  L'UTOPIE (UTOPIA), Thomas More  » est également traité dans :

MORE THOMAS (1477 ou 1478-1535)

  • Écrit par 
  • Gérard DEFAUX
  •  • 3 255 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'« Utopie » »  : […] C'est en 1515, profitant des loisirs forcés que lui imposent les lenteurs d'une mission diplomatique en Flandre, que More compose le second livre de son Utopie ( De optimo reipublicae statu deque nova insula Utopia libellus ), dont une traduction française, due à Jean Leblond, paraît en 1550, et une autre, anglaise, de Ralph Robinson, en 1551. Le livre I er est, de composition, postérieur au livr […] Lire la suite

UTOPIE (arts et architecture)

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 1 694 mots

Publiée en 1516 , L'Utopie, ou le Traité de la meilleure forme de gouvernement (trad. franç., 1550) de l'humaniste anglais Thomas More codifie pour plus de deux siècles et demi les principes du genre. Se présentant généralement comme un récit de voyage, l'utopie décrit une société parfaitement organisée, dont le fonctionnement régulier contraste avec les errements de la société réelle. Plus encor […] Lire la suite

SOCIÉTÉ (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 579 mots

Dans le chapitre « L’insociable sociabilité des hommes »  : […] Cherchant un chemin entre l’égoïsme débridé et la participation de chacun à la vie de la cité, Emmanuel Kant (1724-1804) a commencé par emprunter à Bernard de Mandeville (1670-1733) – l’auteur de la Fable des abeilles (1714), qui fut un énorme succès littéraire au xviii e  siècle – l’idée paradoxale selon laquelle c’est la concurrence plutôt que la coopération qui fait vivre la société, c’est l […] Lire la suite

URBANISME - Théories et réalisations

  • Écrit par 
  • Françoise CHOAY
  •  • 9 916 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'utopie et le pré-urbanisme »  : […] Dès la fin du xviii e  siècle, les problèmes sociaux, économiques, politiques, qui surgissent dans une société en pleine transformation, favorisent la naissance d'une réflexion critique et suscitent une vague de projets réformateurs : institutions panoptiques et utopies dont le fonctionnement et l'efficacité reposent sur leur organisation spatiale. La démarche est directement issue de l' Utopia ( […] Lire la suite

UTOPIE

  • Écrit par 
  • Henri DESROCHE, 
  • Joseph GABEL, 
  • Antoine PICON
  •  • 12 031 mots
  •  • 2 médias

Le terme d'utopie, inconnu du grec, a été forgé par Thomas More pour figurer dans le titre donné par lui à ce qui, de son propre aveu, ne devait être qu'une « bagatelle littéraire échappée presque à son insu de sa plume », c'est-à-dire ce petit libelle sur la « meilleure des Républiques » sise en la nouvelle île d'Utopie. Le texte, publié à Louvain en novembre 1516, allait rencontrer aussitôt une […] Lire la suite

Pour citer l’article

Éric LETONTURIER, « L'UTOPIE (UTOPIA), Thomas More - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/l-utopie-utopia/