KNELLER sir GODFREY (1646 env.-1723)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre anglais d'origine allemande né le 8 août 1646 à Lübeck (auj. en Allemagne), mort le 19 octobre 1723, à Londres.

Gottfried Kniller – qui prendra plus tard le nom de Godfrey Kneller – étudie à Amsterdam auprès de Ferdinand Bol, l'un des élèves de Rembrandt, avant de partir pour l'Italie en 1672. Dans Elijah (Tate Gallery, Londres), qui date de cette époque, l'influence de Bol est manifeste. En Italie, il commence à peindre des portraits, modifiant son style. Arrivé en Angleterre vers 1674, il se distingue rapidement comme portraitiste, en particulier après avoir peint Charles II. Il succède ensuite à sir Peter Lely, le plus grand portraitiste de la période de la restauration des Stuart, comme peintre attitré du roi. Fait chevalier en 1691, il reçoit le titre de baronnet en 1715. Au tournant des xviie et xviiie siècles, il s'affirme comme le chef de file des portraitistes anglais.

Parmi ses œuvres les plus remarquables, quarante-deux portraits des membres du Kit-Cat Club, célèbre cercle littéraire, sont exposés à la National Portrait Gallery à Londres. Ces portraits en buste, à une ou deux mains, sont exécutés entre 1700 et 1720. Leur format d'environ 91 cm × 71 cm conservera l'appellation de kit-cat en anglais. Sir Godfrey Kneller peint également une série de portraits intitulée Hampton Court Beauties ainsi que des effigies d'amiraux britanniques (National Maritime Museum, Greenwich, Royaume-Uni). Dans nombre de ses toiles, les draperies et autres éléments subsidiaires sont réalisés par ses collaborateurs.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  KNELLER sir GODFREY (1646 env.-1723)  » est également traité dans :

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Peinture

  • Écrit par 
  • Jacques CARRÉ, 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 8 171 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Le siècle des Stuarts et l'art de cour »  : […] Le règne de Charles I er (1625-1649) marqua un tournant dans l'histoire du goût et de la peinture en Angleterre. Le souverain et quelques-uns de ses courtisans comme Buckingham et Arundel se passionnèrent pour la peinture vénitienne et flamande. Le roi avait découvert les œuvres de Titien lors d'un voyage en Espagne et commencé à constituer une r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-peinture/#i_95069

Pour citer l’article

« KNELLER sir GODFREY (1646 env.-1723) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kneller-sir-godfrey/