WILSON KENNETH GEDDES (1936-2013)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 8 juin 1936 à Waltham (Massachusetts), Kenneth G. Geddes Wilson est le fils d'un professeur de chimie théorique de l'université Harvard. Il soutint sa thèse de doctorat en 1961 au Caltech de Pasadena sous la direction de Murray Gell-Mann (Prix Nobel 1969 pour ses contributions à la théorie des particules élémentaires), puis, après un court séjour à Harvard, rejoignit le département de physique de l'université Cornell, dans l'État de New York.

Chercheur atypique, auteur de rares publications couvrant des domaines très variés, Wilson clarifia de façon définitive la relation entre la théorie quantique des champs utilisée pour comprendre les interactions entre les particules élémentaires et la théorie des phénomènes critiques développée à partir de la mécanique statistique. Il put ainsi établir pourquoi des comportements d'invariance d'échelle et d'universalité avaient été empiriquement observés dans diverses situations physiques. L'approche, dite du « groupe de renormalisation », qu'il développa rendit cohérente l'analyse des expériences de physique des particules dans lesquelles des quarks sont expulsés des protons. La discrétisation de l'espace-temps physique en un réseau fini et les simulations sur ordinateur de la chromodynamique quantique qui s'ensuivirent éclairèrent l'étonnante propriété du confinement des quarks. Le prix Nobel de physique lui fut décerné en 1982 pour ses contributions à la compréhension des transitions de phase, ces variations brutales de comportement de la matière résultant de certains changements de son environnement.

Inventeur d'un nouveau style de programmation informatique (appelé Gibbs), Kenneth Wilson devint en 1985 directeur du centre de théorie et simulation de Cornell, l'un des cinq laboratoires américains dotés de superordinateurs. Nommé professeur à l'université de l'État de l'Ohio en 1988, il s'engagea dans une expérimentation approfondie visant à une ambitieuse réforme de l'enseignement.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  WILSON KENNETH GEDDES (1936-2013)  » est également traité dans :

CHAMPS THÉORIE DES

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 4 478 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Théorie quantique des champs et physique du solide  »  : […] Les concepts de la théorie quantique des champs s'appliquent également à différents aspects de la physique du solide, en particulier à l'étude des transitions de phase et du comportement d'un système aux alentours du « point critique » où coexistent des mécanismes mettant en jeu des échelles de longueurs très différentes. La technique du groupe de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-des-champs/#i_96493

MATIÈRE (physique) - Transitions de phase

  • Écrit par 
  • Nino BOCCARA
  •  • 6 909 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Groupe de renormalisation »  : […] La théorie des phénomènes critiques a fait un progrès décisif avec la publication en 1972 par K. Wilson d'une nouvelle méthode de calcul des exposants critiques. Au voisinage du point de transition, la longueur de corrélation entre, par exemple, les moments magnétiques d'un cristal ferromagnétique devient très grande. Le problème devient donc comp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-transitions-de-phase/#i_96493

MEYER YVES (1939- )

  • Écrit par 
  • Stéphane JAFFARD
  •  • 1 231 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La théorie des ondelettes »  : […] En 1984, il se lance dans une nouvelle aventure : celle des ondelettes. Cette théorie est basée sur l’intuition d'un ingénieur, Jean Morlet, qui travaillait en détection pétrolière et étudiait les signaux obtenus par réflexion sismique : une vibration émise en surface est réfléchie par les différentes couches du sous-sol, puis on cherche à reconst […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-meyer/#i_96493

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « WILSON KENNETH GEDDES - (1936-2013) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kenneth-geddes-wilson/