ECCLÉSIASTIQUE JURIDICTION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Expression désignant le pouvoir de gouverner selon sa fin propre la communauté chrétienne, pouvoir tel que, sans lui, les actes de régence seraient nuls. Selon une tradition canonique assez récente, on le distingue du pouvoir d'ordre, sur lequel repose l'ordination et qui est tourné vers les actes de sanctification. L'emploi du terme « juridiction » (synonyme de faculté, de pouvoir, de compétence) est ici plus large qu'en droit français, où cette notion n'est utilisée que pour l'exercice de la compétence judiciaire. Dans sa nature profonde, ce pouvoir est de type « vicarial » : sa légitimité vient de ce qu'il est exercé au nom de Jésus-Christ, chef et tête de l'Église, ainsi qu'au nom de celle-ci. Des lois en fixent les modalités de transmission et d'exercice.

La juridiction ordinaire, inhérente à la fonction, est exercée soit personnellement par son titulaire (par exemple, le pontife romain sur l'ensemble des Églises, l'évêque sur son diocèse, le supérieur religieux sur ses sujets ; on parle alors de juridiction ordinaire propre) soit au nom d'un autre (par exemple par le vicaire général, qui agit au nom de l'évêque ; c'est alors la juridiction ordinaire vicaire ou vicariale). La juridiction ordinaire est, en général, globale et comprend toutes les fonctions, l'Église ne connaissant pas la séparation des pouvoirs, mais seulement une répartition des fonctions, rendue possible notamment par la juridiction ordinaire vicariale. La juridiction ordinaire est le plus souvent territoriale, ses titulaires sont alors appelés « ordinaires » des lieux. Elle peut appartenir à un collège, tels le concile œcuménique ou bien la conférence épiscopale. La juridiction est déléguée, lorsqu'elle est accordée par un titulaire de la juridiction ordinaire pour un ensemble de fonctions ou pour un acte déterminé. La juridiction se distingue du pouvoir dominatif des supérieurs religieux, car elle est fondée sur la puissance publique, tandis que celui-ci s'exerce en relation avec le vœu d'obé [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ECCLÉSIASTIQUE JURIDICTION  » est également traité dans :

ABBÉ

  • Écrit par 
  • Patrice SICARD
  •  • 1 199 mots

Le mot abbé vient vraisemblablement du syriaque abba, signifiant père, où il traduisait le respect porté à un dignitaire de la société civile ou religieuse. Du syriaque le mot passa, vers le IIIe siècle, dans la langue du monachisme ancien de l'Orient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abbe/#i_48130

ARCHEVÊQUE

  • Écrit par 
  • Jacques PONS
  •  • 348 mots

Titre fréquemment donné dans les Églises chrétiennes à un évêque ayant sur les autres évêques d'une province une certaine juridiction, qu'il exerce en plus de son pouvoir diocésain, mais qui n'implique pas une supériorité d'ordre. L'archevêque est l'héritier des anciens évêques métropolitains, qui avaient autorité sur les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeveque/#i_48130

AUTOCÉPHALES ÉGLISES

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 1 041 mots

L'autocéphalie (du grec autoképhalos, « qui est sa propre tête ») est le régime canonique qui règle les rapports institutionnels existant entre les diverses Églises sœurs dont se compose l'Église orthodoxe. Deux traits caractérisent ce régime : le refus d'une primauté de juridiction qui s'étendrait à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglises-autocephales/#i_48130

CANONIQUE DROIT

  • Écrit par 
  • Patrick VALDRINI
  •  • 8 001 mots

Dans le chapitre « L'autorité sur les Églises particulières »  : […] Églises particulières qui leur sont confiées, toutefois sans jouir d'une autonomie totale, en raison de leur appartenance au collège des évêques, lequel existe et exerce son pouvoir en communion avec le pontife romain. L'autorité du collège s'exerce par le moyen d'actes collégiaux posés par les évêques réunis en concile œcuménique ou dispersés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-canonique/#i_48130

CHAPITRE, ecclésiologie

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 456 mots

Dans le langage ecclésiastique, le mot « chapitre » désigne deux institutions hétérogènes, le chapitre cathédral et le chapitre des instituts religieux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chapitre-ecclesiologie/#i_48130

PAPAUTÉ

  • Écrit par 
  • Yves CONGAR
  •  • 5 497 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Doctrine »  : […] Le pape a une juridiction épiscopale, c'est-à-dire pastorale, sur tous les baptisés, juridiction ordinaire, c'est-à-dire découlant de sa charge même et immédiate : non en ce sens qu'il serait l'évêque de Cologne ou de Madrid, mais en ce sens que, pour décider quelque chose intéressant Madrid ou Cologne, il n'a besoin d'aucune permission, d'aucun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/papaute/#i_48130

PRÉLAT

  • Écrit par 
  • Louis de NAUROIS
  •  • 212 mots

Au sens strict, le mot prélat désigne les clercs, séculiers ou réguliers, qui sont pourvus de la juridiction ordinaire de for externe : officiers majeurs de la curie romaine ; évêques à la tête de diocèses, ainsi que leurs vicaires généraux et leurs officiaux ; ordinaires des prélatures territoriales, comme celle de Tunis, confiées à un prélat, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prelat/#i_48130

VATICAN CITÉ DU

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 4 588 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une cité administrative »  : […] des saints ; celle de l'éducation catholique (chargée des séminaires, écoles et universités catholiques). Les tribunaux sont au nombre de trois, qui ont conservé leur nom archaïque. La signature apostolique, qui juge en cassation ou au contentieux administratif, est le tribunal suprême de l'Église. La rote romaine a compétence en appel (ou, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cite-du-vatican/#i_48130

VICAIRE

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 582 mots

D'usage fréquent dans le langage juridique de l'Église catholique, le terme de vicaire (du latin vicarius, mot résumant l'expression qui vices gerit, « celui qui tient la place d'un autre ») désigne actuellement des fonctions très diverses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vicaire/#i_48130

Pour citer l’article

Jean PASSICOS, « ECCLÉSIASTIQUE JURIDICTION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/juridiction-ecclesiastique/