ZIEGLER JULES (1804-1856)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un artiste bien en cour

Au Salon de 1831, le premier du règne de Louis-Philippe, il expose à nouveau son Henri IV et deux paysages. Venise vue de nuit (esquisse au musée des Beaux-Arts de Nantes) est acquis par le roi pour le château de Neuilly. Ziegler devait être l'un des artistes les plus favorisés du nouveau régime, cumulant commandes royales et travaux pour le gouvernement. Jusqu'en 1839 ses principaux envois au Salon, du Giotto (1833, musée des Beaux-arts, Bordeaux) à La Vision de saint Luc (musée des Beaux-Arts, Dunkerque, copié par Whistler sous le second Empire), sont retenus par la Couronne. L'artiste y mêle, non sans décontenancer la presse du temps, primitivisme ingresque et fidélité aux modèles espagnols du Siècle d'or par un souci d'efficacité visuelle et de force plastique qui annonce Courbet (il est significatif que le maître d'Ornans ait copié dans sa jeunesse aussi bien Ziegler que Schnetz et Géricault).

Ziegler est aussi attaché aux grands chantiers royaux comme le musée de l'Histoire de France qui ouvre ses portes le 10 juin 1837 dans le château de Versailles restauré. Grâce à la protection de Thiers, il évince même Delaroche, alors en pleine gloire, en recevant commande de la peinture du cul-de-four de l'église de la Madeleine à Paris. Dans une composition hiérarchisée qui met en balance le Christ bénissant et l'aigle du Concordat, il célèbre à la fois les origines de la monarchie française et le rôle civilisateur du christianisme en conservant la distinction gallicane du temporel et du spirituel. Sans archaïsme outré, sans céder au purisme nazaréen qu'il a pu connaître directement au cours de ses voyages en Allemagne, il contribue fortement au renouveau de la peinture murale où les élèves d'Ingres voient par ailleurs une tradition à reconquérir.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Stéphane GUÉGAN, « ZIEGLER JULES - (1804-1856) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-ziegler/