PAXTON JOSEPH (1803-1865)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le xixe siècle a donné naissance à un type de manifestation spectaculaire qui contribue à symboliser ses structures socio-économiques fondamentales : les expositions universelles. Elles scandent les transformations vers lesquelles le siècle est orienté. Elles situent les étapes progressives de l'industrialisation. Elles prétendent exhiber les conquêtes du machinisme. La présentation des produits exige des locaux appropriés, théoriquement provisoires. Surgissent dès lors de nouveaux problèmes d'ordre architectural. La réponse à ces nouveaux programmes va susciter des solutions expérimentales : malgré leur caractère provisoire, les constructions qui seront ainsi réalisées seront des œuvres d'avant-garde et tendront à exprimer l'extrême pointe des possibilités techniques du moment. Dans l'histoire de l'architecture, les expositions universelles peuvent donc être considérées comme des jalons importants.

Il était normal que la formule de l'exposition universelle prenne corps en Angleterre, c'est-à-dire dans le pays industriellement le plus avancé. Elle se déploya à Londres, à Hyde Park, en 1851, dura cent quarante et un jours et accueillit 6 039 195 visiteurs. Elle fut le prétexte du célèbre Crystal Palace, construit par Paxton (il servit à construire en 1852-1854 le Crystal Palace de Sydenham détruit par un incendie en 1936). L'origine de ce bâtiment révolutionnaire, il faut la trouver, certes, dans le génie inventif de Paxton, mais aussi dans un singulier, rare, étonnant contexte : en 1826, William Spencer, sixième duc de Devonshire, offre à un jeune jardinier attaché à la Société d'horticulture de Chiswick la fonction de chef jardinier du domaine de Chatsworth. Joseph Paxton déploie aussitôt une activité inattendue, variée, multiple : il s'attache à apprendre les langues, réunit une collection de conifères, construit des serres pour protéger les orchidées, remanie le dessin des jardins, crée des pièces d'eau. En 1837, il entreprend la construction d'une serre géante en [...]

Crystal Palace

Photographie : Crystal Palace

Photographie

Le Crystal Palace conçu par Joseph Paxton (1803-1865). Ce bâtiment révolutionnaire, couvrant 70000 mètres carrés, fut réalisé pour abriter l'Exposition universelle de Londres, à Hyde Park, en 1851. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Travée sud-est du Crystal Palace

Photographie : Travée sud-est du Crystal Palace

Photographie

La travée sud-est du Crystal Palace, après sa reconstruction à Sydenham, dans la banlieue sud de Londres, en 1854. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Crystal Palace

Crystal Palace
Crédits : Hulton Getty

photographie

Travée sud-est du Crystal Palace

Travée sud-est du Crystal Palace
Crédits : Hulton Getty

photographie

Transept de Crystal Palace

Transept de Crystal Palace
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : directeur de l'École nationale supérieure d'architecture et des arts visuels, Bruxelles

Classification

Autres références

«  PAXTON JOSEPH (1803-1865)  » est également traité dans :

CRYSTAL PALACE, Londres

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 217 mots
  •  • 1 média

En 1850-1851, Joseph Paxton construit à Londres le Crystal Palace pour l'Exposition universelle de 1851. C'est l'un des bâtiments symboliques de l'architecture du xixe siècle, par la nouveauté des matériaux utilisés, le verre et le fer, l'originalité de sa forme, […] Lire la suite

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Architecture

  • Écrit par 
  • Monique MOSSER
  •  • 7 812 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Renaissance hellénique et néo-gothique : les « revivals » victoriens »  : […] Reprenant certaines analyses de ce que l'on appelle l'historicisme ou l'éclectisme, N. Pevsner a écrit qu'« en Angleterre au début du xix e  siècle, le bal travesti de l'architecture battait son plein ». Mais prendre ainsi position sur l'ensemble de la production d'une époque, n'est-ce pas substituer à l'analyse historique un jugement de valeur a priori reposant à la fois sur un idéal évolutionnis […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Acier

  • Écrit par 
  • Philippe BOUDON
  •  • 3 246 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Évolution de l'emploi architectural de l'acier »  : […] Dans un premier temps, on rapprocha couramment la fonte, pour les éléments comprimés, et l'acier, pour les éléments soumis à la traction. Ainsi fut érigé en 1851, à l'occasion de l'Exposition universelle de Londres, l'édifice de Joseph Paxton connu sous le nom de Crystal Palace  : une toiture vitrée en plein cintre dans une ossature réticulée en acier et en fonte. C'est à partir des procédés Bess […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Bois

  • Écrit par 
  • Yves LESCROART
  •  • 4 628 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Le bois : nouveaux matériaux, techniques et formes nouvelles »  : […] Avec l'édification en six mois du Crystal Palace pour l'Exposition universelle de Londres en 1851 (17 000 m 2 de bois pour 70 000 m 2 au sol), alliance des possibilités techniques du bois, du métal et du verre, Joseph Paxton ouvre de nouvelles perspectives au bois. L'emploi conjoint du bois et du métal, puis l'intervention de la colle dans l'élaboration de matériaux nouveaux en seront des facte […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Fer et fonte

  • Écrit par 
  • Henri POUPÉE
  •  • 4 344 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les espaces couverts »  : […] Un pont n'a d'autre but que de soutenir une portion de voie à l'aide d'une poutre ou d'un arc ; et le métal, à lui seul, peut remplir ce rôle. Il en va tout autrement de la couverture d'un espace ; les fonctions se diversifient, et l'ossature de fer doit se compléter d'une enveloppe isolante posant de délicats problèmes de jonction. C'est curieusement à la crainte des incendies qu'il faut attribue […] Lire la suite

ARCHITECTURE DE FER ET DE VERRE EN GRANDE-BRETAGNE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 438 mots

1835-1839 La première grande gare londonienne, Euston Station, qui juxtapose matériaux traditionnels et style néo-classique (« Propylaeum ») et nouveaux matériaux, métal et verre (pour la gare elle-même), est construite par Philip et P. C. Hardwick (un grand hall y sera ajouté en 1846-1848). 1836-1840 Grande serre de Chatsworth en métal et verre, exécutée par Joseph Paxton. 1839 Richard Turner […] Lire la suite

JARDINS - De la révolution industrielle à nos jours

  • Écrit par 
  • Hervé BRUNON, 
  • Monique MOSSER
  •  • 5 661 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Grandes villes et systèmes de parcs »  : […] Dès l'Antiquité, on avait aménagé dans les villes des promenades urbaines et des espaces plantés, fragments de nature destinés à l'agrément des habitants. Ces préoccupations s'affirment donc, de longue date, comme inhérentes à la volonté de développer harmonieusement la cité. Les cardinaux de la Renaissance ouvraient déjà leurs villas de Rome « à quiconque s'en veut servir » (Montaigne) et certai […] Lire la suite

URBANISME - Théories et réalisations

  • Écrit par 
  • Françoise CHOAY
  •  • 9 915 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Haussmann et l'urbanisme de régularisation »  : […] La transformation la plus spectaculaire, sans équivalent ailleurs, fut accomplie à Paris entre 1853 et 1869 par le baron G.  Haussmann. L'œuvre du préfet de Napoléon III déborde très largement le cadre policier ou édilitaire à quoi on l'a généralement réduite. Il s'agissait de faire subir à la capitale, étouffée et paralysée, la mutation qui l'adapterait à l'ère nouvelle, en particulier sur le pl […] Lire la suite

Pour citer l’article

Robert L. DELEVOY, « PAXTON JOSEPH - (1803-1865) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-paxton/