DEMME JONATHAN (1944-2017)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le réalisateur américain Jonathan Demme s’est distingué par le caractère éclectique de son œuvre, qui comprend aussi bien des fictions que des concerts filmés ou des documentaires.

Robert Jonathan Demme naît le 22 février 1944 à Baldwin, dans l’État de New York. Dans les années 1960, il rédige des critiques de films pour le journal étudiant de l’université de Floride à Gainesville. Il commence par travailler dans le département publicité du producteur Joseph E. Levine. Divers travaux similaires pour d’autres compagnies cinématographiques s’ensuivent.

Finalement, Demme est engagé comme publicitaire par le producteur et réalisateur Roger Corman. Ce dernier invite par la suite Demme et son ami Joe Viola à écrire un scénario pour sa compagnie, puis encourage Viola à réaliser le film, intitulé Angels Hard as They Come (1971), et Demme à le produire. La première réalisation de Demme, Cinq femmes à abattre (Caged Heat, 1974), sera suivie de deux autres films pour Roger Corman avant qu’il tourne Handle with Care (1977), une comédie chorale grinçante autour de la vague d’engouement pour la citizen band (bande de fréquences radio ouvertes à tous, CB), qui a balayé les États-Unis dans les années 1970. Bien que le film ne soit pas un succès au box-office, le travail du réalisateur est remarqué. Il continue à produire des œuvres très variées, telles que la comédie dramatique Melvin and Howard (1980), le drame Swing Shift (1984), le mémorable concert filmé du groupe Talking Heads, Stop Making Sense (1984), le road movie Dangereuse sous tous rapports (Something Wild, 1986), dont le ton passe de joyeux à menaçant, et la comédie décalée Veuve mais pas trop (Married to the Mob, 1988).

Le Silence des agneaux (The Silence of the Lambs, 1991), avec Jodie Foster et Anthony Hopkins, assure à Demme une renommée internationale. Ce film, face-à-face entre une jeune policière du FBI et un psychopathe cannibale emprisonné à vie dans un hôpital psychiatrique, remporte les cinq oscars les plus convoités aux Academy Awards. Après ce triomphe, Demme continue à réaliser des films très divers. Le drame judiciaire Philadelphia (1993) vaut un oscar à Tom Hanks pour son rôle d’avocat homosexuel licencié d’un cabinet après qu’il a été diagnostiqué malade du sida. Mentionnons également Beloved (1998), adaptation du roman de Toni Morrison, Rachel se marie (Rachel Getting Married, 2008) et Ricki and the Flash (2015), avec Meryl Streep.

Demme prolonge également le succès de Stop Making Sense avec plusieurs concerts filmés de Neil Young (2006, 2009 et 2011). Il réalise des clips vidéo de divers artistes, tel Bruce Springsteen. Son concert filmé Kenny Chesney: Unstaged (2012) est retransmis en direct sur Internet.

Demme est également l’auteur de documentaires traitant de questions sociales, comme Haiti Dreams of Democracy (1988), qui enquête sur la situation en Haïti après le départ de son président Jean-Claude Duvallier ; L’Agronome (The Agronomist, 2003), sur le journaliste haïtien Jean Dominique, persécuté par la dictature ; Jimmy Carter Man from Plains (2007), chronique de la tournée effectuée par l’ancien président des États-Unis Jimmy Carter pour promouvoir un livre sur la paix entre Israël et la Palestine ; et I’m Carolyn Parker (2011), qui évoque les effets de l’ouragan Katrina à travers l’histoire d’une habitante de La Nouvelle-Orléans pleine de détermination.

Jonathan Demme meurt à New York le 16 avril 2017.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  DEMME JONATHAN (1944-2017)  » est également traité dans :

POLICIER FILM

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  • , Universalis
  •  • 4 324 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un genre multiple »  : […] En 1980, Bob Raphelson réalise Le facteur sonne toujours deux fois ( The Postman Always Rings Twice ). Cette quatrième adaptation du polar éponyme de James M. Cain se distingue des précédentes par la mise en images de la passion charnelle des amants meurtriers ainsi que par l'absence de tout jugement moral sur leurs actions. Dans les années qui suivent, les spectateurs découvrent Witness de Pete […] Lire la suite

Pour citer l’article

« DEMME JONATHAN - (1944-2017) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jonathan-demme/