MURRAY JOHN (1841-1914)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

John Murray

John Murray
Crédits : Courtesy of NOAA Photo Library

photographie

Carte bathymétrique (1899)

Carte bathymétrique (1899)
Crédits : Courtesy of NOAA Photo Library

photographie

HMS Challenger, corvette britannique

HMS Challenger, corvette britannique
Crédits : Courtesy of NOAA Photo Library

photographie

Tri de dépôts sous-marins à bord du Challenger

Tri de dépôts sous-marins à bord du Challenger
Crédits : Courtesy of NOAA Photo Library

photographie


Océanographe et géologue canadien d'origine écossaise, John Murray apporta une contribution significative à l'émergence de l'océanographie.

John Murray

John Murray

Photographie

L’Écossais John Murray participa à l'émergence de l’océanographie pour laquelle il joua un grand rôle, devenant, entre autres, le spécialiste mondial des dépôts sous-marins. Il dirigea, de 1882 à 1895,  la publication du volumineux rapport de l'expédition du H.M.S. Challenger, et il... 

Crédits : Courtesy of NOAA Photo Library

Afficher

John Murray est né en 1841 à Cobourg, en Ontario (Canada), où ses parents écossais avaient émigré quelques années plus tôt. À l'âge de dix-sept ans, il rejoint l'Écosse pour ses études. À l'université d'Édimbourg, il suit des cours de médecine, de géologie, de philosophie ainsi que de physique. En 1868, il participe à sa première expédition maritime à bord d'un baleinier, en Arctique. En 1872, sans diplôme, il embarque à bord du H.M.S. Challenger pour un tour du monde de plus de trois années en tant qu'assistant du naturaliste écossais Charles Wyville Thomson qui dirige alors cette expédition scientifique financée par la Royal Society. Ce dernier meurt en 1882, à la suite d'un stress provoqué par la surcharge de travail liée à la publication des résultats de l'expédition. Murray est alors désigné comme son successeur pour terminer cette volumineuse compilation qui ne s'achève qu'en 1895. Cet ouvrage, intitulé Report of the scientific results of the exploring voyage of H.M.S. Challenger, comprenant cinquante volumes et plus de trente mille pages, traite de la biologie, la chimie, la géologie ou encore la physique de l'océan mondial. Murray a dû lutter contre l'administration britannique afin que ce projet ne perde pas son financement et puisse aboutir.

Carte bathymétrique (1899)

Carte bathymétrique (1899)

Photographie

Partie d'une carte bathymétrique publiée en 1899 qui représente les différentes profondeurs de l'Atlantique d'après les travaux de l'océanographe John Murray. Les zones sombres sont les plus profondes (en dessous de 3 000 brasses, soit environ 5 500 mètres) tandis que les plus claires... 

Crédits : Courtesy of NOAA Photo Library

Afficher

Lors de l'expédition du H.M.S. Challenger (décembre 1872-mai 1876), qui avait pour but initial de vérifier l'existence de vie, mais aussi de « formes fossiles vivantes », en profondeur, Murray investit un nouveau champ de recherche : l'étude des dépôts des fonds marins dont il deviendra le spécialiste mondial. Dans le volume Deep sea deposits de 1891, qu'il co-écrit avec le géologue belge Alphonse Renard, il œuvre pour classer et cartographier les échantillons de sédiments collectés à l'aide des sondes. Ce travail est à la base de la géologie sous-marine ainsi naissante. Murray met notamment en évidence l'abondante présence d'argiles rouges au fond de l'océan. Il remarque également [...]

HMS Challenger, corvette britannique

HMS Challenger, corvette britannique

Photographie

L'expédition scientifique autour du monde du navire britannique HMS Challenger, qui eut lieu de décembre 1872 à mai 1876, qui marqué les débuts de l’océanographie. Transformé pour accueillir les scientifiques (dont Charles Wyville Thomson – qui dirige l’expédition –, John Murray et... 

Crédits : Courtesy of NOAA Photo Library

Afficher

Tri de dépôts sous-marins à bord du Challenger

Tri de dépôts sous-marins à bord du Challenger

Photographie

Gravure représentant le tri des dépôts sous-marins à bord de la corvette H.M.S. Challenger lors de l’expédition scientifique du même nom qui a eu lieu de 1872 à 1876. 

Crédits : Courtesy of NOAA Photo Library

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MURRAY JOHN (1841-1914)  » est également traité dans :

NAISSANCE DE L'OCÉANOGRAPHIE SCIENTIFIQUE

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 264 mots

Au printemps 1872, sous l'impulsion de la Royal Society, le Challenger quitte l'Angleterre pour un tour du monde des océans. Une équipe de spécialistes, sous la responsabilité de sir Charles Wyville Thompson, est embarquée sur ce bâtiment de guerre, réarmé pour l'occasion par le gouvernement britannique. Le périple dure jusqu'en 1876 : le navire sillonne tous les océans du g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-de-l-oceanographie-scientifique/#i_55089

PACIFIQUE OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jean FRANCHETEAU
  •  • 14 710 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Sédiments actuels »  : […] On prétend que c'est le midship J. M. Brooke, à bord de l'U.S.S. Vincennes , qui a obtenu en 1854 le pre mier échantillon de sédiments à une profondeur de 3 870 mètres en attachant une plume au lest d'une ligne de sonde, observant ainsi 3 tests de foraminifère. À la suite de l'expédition du H.M.S. Challenger , John Murray et Alphonse Renard (1891) éta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-pacifique/#i_55089

Pour citer l’article

Loïc PÉTON, « MURRAY JOHN - (1841-1914) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-murray/