BUNYAN JOHN (1628-1688)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'enseignement du « Pilgrim's Progress »

Le mode allégorique qui est le propre du Voyage du pèlerin fait de l'ouvrage l'expression privilégiée de la foi d'un peuple qui demande alors au récit de faire apparaître, comme à travers un miroir grossissant, la vérité familière enfermée dans le texte biblique et sur laquelle il se fonde. Semblable mode d'expression est essentiellement biblique, dans la mesure où l'écrivain use d'images accessibles aux plus humbles, familiers cependant du texte original, afin de dévoiler un enseignement tout en cachant celui-ci sous le signe concret. L'allégorie, chez Bunyan, se rapproche de la parabole, illustration de la Parole divine, et appelle la libération du sens par l'expérience individuelle de la foi. C'est à un lecteur individualisé qu'elle s'adresse, à qui il s'agit de faire entendre ce que le discours direct ne saurait mieux dire. La sobriété, l'apparente naïveté du récit allégorique, où l'on aura reconnu un procédé fréquent dans la littérature médiévale, ont, au surplus, pour effet de libérer le lecteur croyant du xviie siècle anglais (sans parler des innombrables lecteurs des générations suivantes, dans tous les pays à majorité protestante) du littéralisme où s'est vite sclérosée l'inspiration biblique. Bunyan prêche le salut par la foi, non par la lettre, et c'est bien malgré lui que le respect de la Bible a pu engendrer chez certains un culte de la lettre, la bibliolâtrie, qui sera le fait de quelques sectes protestantes au siècle de Victoria. Samuel Butler en fera la satire dans Ainsi va toute chair (1903).

La communauté religieuse qui s'était rassemblée autour de Bunyan ne se situe pas du côté des sectaires, des « spirituels », mais a reçu de lui un enseignement luthérien. Fondé sur la doctrine et l'expérience du réformateur, il affirme que l'homme n'a pas de liberté à bien faire, sinon celle que Dieu lui donne. Au moins faudrait-il ne pas réduire cette sévère leçon à une sorte de justification phar [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jacques BLONDEL, « BUNYAN JOHN - (1628-1688) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/john-bunyan/