RAFF JOACHIM (1822-1882)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le compositeur et pédagogue allemand Joachim Raff, célèbre de son vivant, est revenu en faveur après une longue éclipse.

Né le 27 mai 1822, à Lachen, près de Zurich, en Suisse, Joseph Joachim Raff devient instituteur en 1840 et apprend le piano, le violon et la composition en autodidacte. Il compose quelques partitions qui manifestent les influences de Felix Mendelssohn et de Robert Schumann, puis il rejoint les rangs de la nouvelle école allemande illustrée par Richard Wagner et Franz Liszt, dont il est le secrétaire particulier de 1850 à 1856, et dont il instrumente certaines œuvres. Joachim Raff enseigne ensuite le piano à Wiesbaden jusqu'en 1877. Comme compositeur, il est considéré par ses contemporains à l'égal de Johannes Brahms et de Richard Wagner. Nommé directeur du conservatoire de Francfort-sur-le-Main en 1878, il s'attire une grande considération à ce poste, qu'il occupera jusqu'à sa mort, survenue dans la nuit du 24 au 25 juin 1882. Compositeur prolifique dans tous les genres, Joachim Raff laisse un catalogue de 216 opus, parmi lesquels douze symphonies, des concertos (pour piano, pour violon, pour violoncelle), des opéras, des lieder, des chorals, des pages de musique de chambre – en particulier huit quatuors à cordes – ainsi que de nombreuses pièces pour piano.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« RAFF JOACHIM - (1822-1882) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/joachim-raff/