Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

JIA ZHANGKE (1970- )

Bibliographie

A. Fiant, Le Cinéma de Jia Zhang-ke. No future (made) in China, Presses universitaires de Rennes, 2009

J. M. Frodon, Le Monde de Jia Zhang-ke, Yellow Now, Crisnée (Belgique), 2016

Z. K. Jia, Dits et écrits d’un cinéaste chinois, 1996–2011, Capricci, 2012.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Jia Zhangke - crédits : Elisabetta A. Villa/ WireImage/ Getty Images

Jia Zhangke

Autres références

  • PLATFORM (Jia Zhang-ke)

    • Écrit par Olivier de BRUYN
    • 978 mots

    Le premier film de Jia Zhang-ke (Xiao Wu, artisan pickpocket), réalisé en 1997 et sorti en France à la fin de l'année 1999, avait contribué à révéler une nouvelle vague de metteurs en scène chinois, soucieux d'enregistrer la réalité contemporaine de leur pays en adoptant des partis pris formels aux...

  • STILL LIFE (Jia Zhangke)

    • Écrit par Charles TESSON
    • 1 209 mots

    Still Life, couronné en 2006 d'un lion d'or au festival de Venise, a été tourné en alternance avec un documentaire sur le peintre Liu Xiaodong. Invité par ce dernier à se rendre sur le site du barrage des Trois Gorges où il a le projet de peindre une toile, Jia Zhangke, sans scénario...

  • ANTONIONI MICHELANGELO (1912-2007)

    • Écrit par Paul Louis THIRARD
    • 2 262 mots
    • 2 médias
    ...aussi de citer Bardem, Maselli et Kast au nombre des cinéastes les plus directement marqués par cette histoire policière. Plus récemment, si le cinéaste Jia Zhanke, pour Still Life (Chine, 2006), s'inspire du peintre Liu Xiaodong, il serait étonnant que pour décrire le barrage des Trois Gorges ni le peintre...
  • CHINOIS CINÉMA

    • Écrit par Régis BERGERON, Adrien GOMBEAUD, Charles TESSON
    • 6 369 mots
    • 1 média
    Si plusieurs cinéastes ont ouvert la voie, en particulier Zhang Yuan (Les Bâtards de Pékin, 1993 ; La Place, 1994), il revient àJia Zhangke, alors âgé de moins de trente ans, d’offrir avec Xiao°Wu, artisan pickpocket (1997) le film phare de sa génération, esthétiquement (approche documentariste...

Voir aussi