LEWIS JERRY LEE (1935- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Surnommé « The Killer » pour son jeu de piano, inspiré du jeu d'orgue des prédicateurs religieux noirs ainsi que des instrumentistes du western swing, notamment de Moon Mullican, Jerry Lee Lewis est un des grands pionniers du rock'n'roll. Originaire d'une famille rurale misérable de la Louisiane (où il naît à Ferriday, le 29 septembre 1935), Jerry Lee Lewis fréquente davantage les bouges locaux que l'école religieuse où sa mère l'a placé en vue d'une carrière d'ecclésiastique. Devenu très vite un pianiste réputé, au swing irrésistible, il tente sans succès sa chance à Nashville puis part en 1956 auditionner pour le producteur de Memphis Sam Phillips, fondateur du label Sun Records, et qui vient de découvrir Elvis Presley et Carl Perkins.

À partir de 1957, Jerry Lee Lewis va enregistrer pour Sun une série de boogie-woogies frénétiques dont les succès l'installent au sommet des hit-parades de country, de pop et de rhythm and blues, un exploit rarement égalé : Great Balls Of Fire, Breathless, High School Confidential, I'll Make It Up to You, What'd I Say, Sweet Little Sixteen, Good Golly Miss Molly... Ses concerts – dynamiques, excentriques, chargés d'érotisme – ainsi que ses apparitions dans plusieurs films lui valent un succès encore plus grand, mais aussi les foudres des ligues de vertu sudistes, qui dénoncent sa vie dissolue et réussissent, en 1960, à faire bannir ses disques des ondes radiophoniques. Trop tard ! Jerry Lee Lewis est déjà devenu un inspirateur pour les rockers du monde entier.

Après le reflux du rock'n'roll, Lewis se recentre sans peine sur une country music plus ordonnée, maintenant son succès dans les années 1970 et 1980 avec des compositions marquantes comme Another Place, Another Time ou Chantilly Lace. Mais il conserve une aura sulfureuse, comme en témoigne la version de sa vie donnée par le film de Jim McBride Great Balls Of Fire ! (1989). Très malade, ne modérant guère ses penchants pour la drogue et l’alcool, Jerry Lee Lewis continuera cependant à donner des concerts au cours desquels son charisme et ses talents musicaux expliquent sans peine à un auditoire fasciné son statut de superstar du rock.

Les séances, toutes de premier plan, enregistrées pour Sun Records se trouvent réunies dans le coffret de huit CD Classic Jerry Lee Lewis (Bear Family).

—  Gérard HERZHAFT

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Gérard HERZHAFT, « LEWIS JERRY LEE (1935- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerry-lee-lewis/